Communauté  • Livre d'or
Kiwix logo v3.svg En voyage, sur un téléphone ou un ordinateur sans connexion internet, essayez Vikidia hors-ligne avec Kiwix Afrikalan accueil.jpg

Muses

Une page de Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à la navigation Aller à la recherche
Si tu cherches un article homonyme, tu veux peut-être lire Muse.
Minerve parmi les Muses (détail), Hendrick van BALEN et Lucas van UDEN, 1620, huile sur bois, Musée du Palais du roi Jan III à Wilanow (Varsovie)

Dans la mythologie grecque, les Muses (avec une majuscule)1 sont les neuf filles de Zeus et de Mnémosyne (Μνημοσύνη / Mnémosyné : la Mémoire) : des déesses représentant les idées artistiques et intellectuelles des hommes et l'art de la musique. Ce nom à d'ailleurs donné plusieurs mots français comme « musée », « musique » ou encore « museum ».

De la Grèce à Rome[modifier | modifier le wikicode]

Les Grecs leur donnèrent un nom précis, mais ce sont les Romains qui leur attribuèrent un domaine de compétence. De leur nom vient celui de Musée, qui à l'origine désigne un lieu où les hommes reçoivent une éducation et où des savants font de la recherche dans tous les domaines de la connaissance.

Les neuf Muses[modifier | modifier le wikicode]

  • Calliope, Muse de la Poésie épique, fantastique et lyrique. Elle tient une trompette ou des tablettes, et également, un poème épique.
  • Clio, Muse de l'Histoire. C'est la première des neuf Muses. Elle est souvent représentée assise ou debout, couronnée de lauriers et tenant un livre à la main.
  • Érato, " la charmante " est la Muse du Chant choral et de la Poésie amoureuse. Son nom vient du mot amour. Couronnée de myrtes et de roses, elle est représentée avec une robe très ample, tenant à la main la lyre ou la cithare. Elle est présente lors des noces.
  • Euterpe, Muse de la Musique. C'est une jeune fille couronnée de fleurs, souvent représentée avec une simple flûte ou une flûte double. C'est une divinité de la joie et du plaisir.
  • Melpomène, Muse de la Tragédie. Elle tient un sceptre et un masque de tragédie.
  • Polhymnie, Muse du Chant religieux et de la Rhétorique. Elle a ses cheveux entrelacés de fleurs avec des perles et elle est enveloppée d'un long voile blanc.
  • Terpsichore, Muse de la Danse. Elle est couronnée de guirlandes et tient une lyre pour égayer les Dieux Grecs.
  • Thalie, Muse de la Comédie. Thalie tient un masque qui représente la comédie. Elle est couronnée de branches de lierre.
  • Uranie, Muse de l'Astronomie et de la Géométrie. Elle est couronnée d'étoiles, porte aussi des instruments de mathématiques et tient également dans ses mains, un globe représentant un astre.

Leur vie était une fête[modifier | modifier le wikicode]

Les Muses chantaient et dansaient pendant les fêtes organisées par les dieux et pour les héros. Elles accompagnaient Apollon. Elles inspiraient aussi les poètes. Leurs récits commençaient souvent par une invocation aux Muses, comme l’Illiade et l’Odyssée d'Homère.

Les Muses vivaient sur le mont Hélicon en Béotie près de la cité de Thespies.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Source[modifier | modifier le wikicode]

  • Michael Stapleton et Élisabeth Servan-Schreiber, Le Grand livre de la mythologie grecque et romaine, Les Deux Coqs d'or, 1978. Plusieurs rééditions.

Référence[modifier | modifier le wikicode]

  1. « Muse ». Encyclopédie universelle Larousse 2008 (logiciel).
Portail des légendes —  Les mythes, depuis le déluge jusqu'aux extraterrestres.