Oscar Wilde

« Oscar Wilde » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Portrait photographique de Wilde en 1882

Oscar Wilde (Oscar Fingal O'Flahertie Wills Wilde), est un écrivain britannique d'origine irlandaise, né à Dublin le 16 octobre 1854 et mort à Paris le 30 novembre 1900 à l'âge de 46 ans.

Ses parents étaient des bourgeois protestants de Dublin (son père était ophtalmologiste et sa mère poétesse). Oscar Wilde fait des études brillantes avec pour base la culture classique. Il devient étudiant au Magdalene College de l'Université d'Oxford. Il y développe une personnalité de dandy, passionné par les peintres préraphaélites et par les théories de art pour l'art. Il est un admirateur de Walter Pater, de John Ruskin et de James Mac Neill Whistler.

En 1878, ses études terminées il vient vivre à Londres où il fréquente la « bonne société » dont il devient une des personnalités les plus recherchées. Il remporte également un prix de poésie.

L'œuvre d'Oscar Wilde[modifier | modifier le wikicode]

En 1881, il publie un recueil de Poèmes. Parallèlement il devient conférencier aux États-Unis et au Canada où il défend l'idée d'une Renaissance anglaise dans les arts. Puis il écrit des contes en 1888, Le Prince heureux et autres contes, puis un roman Le Crime de Lord Arthur Saville et autres histoires. En 1891 dans le roman Portrait de Dorian Gray, il expose ses confessions intimes qui firent scandale dans la société victorienne très conservatrice et prude. Son œuvre théâtrale renouvelle le genre de la comédie anglaise : L'Éventail de Lady Windermere (1892), Une femme sans Importance (1893) et surtout De l'Importance d'être constant (1895). Il peint d'une manière drôle et impitoyable les mœurs de la société aristocratique britannique qu'il fréquentait assidument. En 1891, sa pièce Salomé ne peut être jouée à Londres du fait qu'elle met en scène des personnages bibliques. Mais elle connait un grand succès à Paris en 1893, où elle est jouée par l'actrice Sarah Bernhardt.

Les procès, la prison, l'exil[modifier | modifier le wikicode]

En 1895, le marquis de Queenberry, père de lord Alfred Douglas qui est l'amant de Wilde, dénonce publiquement l'homosexualité de Wilde. Wilde lui fait trois procès en diffamation qu'il perd. Il est condamné pour « grave immoralité » à une peine et de deux ans de travaux forcés à la prison de Reading (sud de l'Angleterre). Ruiné, abandonné par tous ceux qui lui faisaient la fête, Wilde écrit alors Ballade de la geôle de Reading (1898).

Après avoir purgé sa peine, il quitte le Royaume-Uni et s'exile à Paris. Malgré l'aide matérielle de ses amis (dont André Gide), il meurt en 1900, dans le dénuement.

Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…