Jean Calvin

« Jean Calvin » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Jean Calvin, dit Calvin, est né le 10 juillet 1509 à Noyon, en Picardie (France).
Un portait de Jean Calvin
Il était un théoricien majeur de la religion chrétienne et a fait partie, tout comme Martin Luther, des initiateurs de la Réforme protestante, car il n'était pas d'accord avec certains rites et dogmes de l'Église catholique romaine. Il pense notamment que les religieux catholiques ne respectent pas de règles de vies assez strictes et sobres, en s'enrichissant aux dépens des fidèles. Par les ouvrages qu'il écrivit, il fut un des principaux fondateurs de la (prose) française.

La formation intellectuelle de Calvin[modifier | modifier le wikicode]

Calvin était le fils d'un procureur. Il fait des études à Paris où il rencontre deux novateurs religieux Lefèvre d'Étaples et Olivétan qui viennent de traduire la Bible en français. En 1527, il se rend à Orléans puis à Bourges pour y suivre des études de Droit. Calvin connaissait le latin et le grec.

En 1531, il revient à Paris et publie en 1532 un commentaire sur le De clementia du philosophe romain Sénèque. En 1534, il rédige le discours lu par le recteur de l'Université de Paris, qui apparait comme hérétique et il doit s'enfuir à Bâle. En 1536, il y publie la première édition en latin de l'Institution Chrétienne son livre-phare, par la suite plusieurs fois remanié et traduit en français, qui présente la doctrine du calvinisme.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

En 1536, il publie l'Institution de la religion chrétienne, qui présente la doctrine du calvinisme. Il vit à Genève (Suisse), ville où la Réforme a été adoptée, et devient professeur de théologie. Il institue un gouvernement et une société très stricte, où des sentences de mort sont régulièrement prononcées et exécutées. Luther et Calvin recommandaient la chasse et l'exécution des sorcières qui s'étendaient dans toutes les régions catholiques et protestantes. Son pouvoir sur la Cité de Genève est très fort, bien qu'il ne participe pas directement à la politique intérieure. Il meurt le 27 mai 1564 à Genève, en ayant peut-être été le plus grand théologien français du protestantisme.

Portail du christianisme —  Tous les articles concernant le christianisme.