Fernando Torres

« Fernando Torres » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Fernando Torres
Torres lors de la finale de 2012 de Ligue des Champions.
Torres lors de la finale de 2012 de Ligue des Champions.
Date de naissance 20 mars 1984
Nationalité sportive espagnol
Club Atlético Madrid
voir modèle • modifier

Fernando José Torres Sanz est un footballeur espagnol né le 20 mars 1984 à Fuenlabrada, Madrid. Il joue au poste d'attaquant à l'Atlético Madrid.

Carrière[modifier | modifier le wikicode]

En club[modifier | modifier le wikicode]

Il débute le football à l'âge de 5 ans au Parque 84. Il rejoint à 11 ans le centre de formation Madrilène de l'Atlético. En 1997, Christian Vieri rejoint le club, et marque 24 buts en 24 matches, marquant à jamais un Torres encore adolescent.

Un talent de l'Atletico Madrid:

En 1999, il signe son premier contrat professionnel, faisant ses débuts le 17 mai 2001 face au CD Leganés. Portant le numéro 35, il marque son premier but contre l'Albacete Palompié, marquant une cinquantaine de buts sur ses trois premières saisons au club, mais les performances de ce dernier ne seront que trop mitigées pour que la presse reconnaisse les prouesses de son prodige. En 2007, le Liverpool FC l'achète pour 36 millions d'euros.

Changement d'air vers Liverpool:

Arrivé à la Mersey, il se voit attribuer le numéro 9, propriété précédente de Robbie Fowler, légende des Reds. De ce fait, les pressions s'accroissent sur le jeune Fernando qui n'a que 23 ans lors de son arrivée en Angleterre. Les honorables prestations qu'il enchaîne poussent la presse à le comparer avec Ian Rush, qui a un statut meilleur que son homologue Robbie Fowler chez les supporters des Reds. Sa première saison est un succès, atteignant les buts adverses à 33 reprises toutes compétitions confondues. La saison 2008-2009 voit en lui un total de 48 buts en 37 matches. Il inscrit le 1000e but de son club le 5 octobre 2008, contre le Manchester City Football Club, et terminera la saison 2008-2009 avec 22 buts toutes compétitions confondues, dû à quelques blessures qui l'atteignirent. Les blessures reviennent en 2009-2010, lui laissant tout de même le temps de marquer 18 buts en 22 matches, ainsi que le record de précocité en atteignant la barre des 50 buts en 72 matches. Au mercato d'été 2010, tous les grands clubs anglais veulent le recruter, sa clause libératoire étant de 127 millions d'euros avec 2 ans de contrat restants. Torres restera tout de même un an supplémentaire, qui sera par ailleurs son dernier aux bords de la Mersey : un début de saison difficile avec 6 points sur 21 possibles lors des premières 7 journées, une énième blessure qui l'empêche de participer aux qualifications pour l'Euro 2012, terminant son aventure à Liverpool en fin janvier 2011.

Mauvaise aventure chez Chelsea:

Peu avant le minuit du 31 janvier 2011, le Chelsea FC dépense 58.5 millions d'euros pour signer l'Espagnol. Les supporters de Liverpool, considérant ce fait comme une traîtrise, se mirent à allumer un feu et y jeter tout maillot de Torres, exprimant leur rage et leur très grand mécontentement. Ironie du sort, ses débuts chez les Blues se fait contre.....Liverpool. Raúl Meireles, joueur de Liverpool, marque un but, un groupe de supporters des Reds se met à chanter What's the score, Torres ? et à le huer, sachant que le match sera terminé sur le score de 1-0 en défaveur de Chelsea. Un début d'un long calvaire, n'ayant marqué qu'un seul but en 18 matches pour terminer la saison. Il commence néanmoins la saison 2011-2012 de manière a priori plus convaincante, son entente avec Didier Drogba s'améliorant, malgré son dérapage en presse, lors d'une interview : il déclare que ses partenaires sont « vieux et jouent lentement », le 10 septembre 2011. Le coach des Blues à ce moment-là, André Villas-Boas, assure qu'il enquêtera sur le sujet, et promet des sanctions si ces propos s'avéreraient exacts. Le 18 septembre 2011, il marque son premier but de la saison contre Manchester United à Old Trafford, mais il fera son plus gros raté de sa carrière : dépassant le gardien Edwin van der Sar avec succès, seul face au but vide, il rate son tir. Son tout premier doublé en tant que Blue se fera contre le KRC Genk, alors champion de Belgique, en Ligue des Champions, alourdissant un score sans appel de 5-0, le 20 octobre 2011. Ce ne sera qu'une brève perturbation de performances décevantes, retournant à son manque d'implication contre le Valence CF en huitièmes de finale de C1. Villas-Boas est viré, le remplaçant est Roberto Di Matteo. Le 14 mars 2012, il commet un nouveau manqué, contre le SSC Naples en huitièmes de finale de C1 : menés 3-1 à l'aller, chez leur adversaire, les Blues parviennent à tenir bon et gagnent 3-1 au temps réglementaire du match retour, provoquant une prolongation. Torres loupe de nouveau le but vide, malgré une sortie hasardeuse de Morgan de Sanctis, mais Branislav Ivanović offre le but de la qualification. Il profite du quart de finale de Football Association Cup contre Leicester City pour marquer deux buts et donner deux passes décisives, n'ayant plus marqué depuis 1586 minutes de jeu, soit 17 matches et une cinquantaine de minutes. Cette performance sera de courte durée, étant impuissant à la défaite de son équipe contre Manchester City, le match suivant. Il arrive cependant à offrir une qualification inespérée à Chelsea en Ligue des Champions en égalisant contre le FC Barcelone, au Camp Nou (2-2). Il enchaîne enfin avec un triplé contre les Queens Park Rangers, victoire finale 6-1. Son premier titre majeur sera la FA Cup contre Liverpool, 2-1, match auquel Torres ne participera pas, le 5 mai 2012. Il gagne sa première Ligue des Champions le 19 mai 2012, provoquant le corner égalisateur pour son équipe. Di Matteo ne le fera pas participer aux tirs au but, remportés 4-3 par les Blues face au Bayern Munich.

La saison 2012-2013 commence par la finale de la Community Shield, perdue 2-3 contre Manchester City. Torres marquera quatre buts en autant de matches, mais son niveau baisse encore, notamment dû à la mauvaise série que son club est en train de subir. Di Matteo est viré, et le propriétaire de Chelsea, Roman Abramovitch nomme Rafael Benítez à sa place. Lors de la dernière journée de Ligue des Champions de cette saison, Chelsea écrase le FC Nodsjælland sur le score de 6-1, mais sera troisième donc repêchée en Ligue Europa. Il continuera ensuite sur cette lancée, marquant 7 buts sur les 6 matches suivants. Le 27 janvier 2013, il sauve son équipe contre Brentford (4ème division anglaise), marquant un but égalisateur (2-2) à la 83e minute. Il marque de nouveau contre le Steaua Bucarest (un club roumain) pour les quarts de finale, permettant à son équipe de continuer l'aventure. Il inscrit un doublé décisif permettant à son équipe de traverser le Roubine Kazan en quarts de finale. Il met un terme à sa meilleure saison chez les Blues avec un dernier but en finale contre le SL Benfica, sur un score final de 2-1, et est donc champion de la compétition.

Débutant la saison 2013-2014 en tant que titulaire dès le premier match, il provoque un penalty raté par Frank Lampard, puis provoque un coup-franc que ce même Lampard marque. Le 29 août, un concurrent arrive, sous le nom de Samuel Eto'o, depuis l'Anji Makhatchkala, sans oublier Demba Ba, qui jouent au même poste eux trois. Il est quand même titulaire lors de la Supercoupe de l'UEFA contre le Bayern Munich, vainqueur de la Ligue des Champions de 2013. Les Munichois sont vainqueurs sur le fil, aux tirs au but, 5-4 (2-2 score à la fin des prolongations, dont un marqué par Torres). Eto'o occupe de plus en plus la place d'attaquant, et José Mourinho, entraîneur des Blues, n'hésite pas à descendre Torres avec l'équipe réserve. Il se conserve néanmoins quelques titularisations, dont un match plein contre Manchester City : un but et une passe décisive, sur un score final de 2-1. Il regagne sa place de titulaire principal en continuant à marquer, notamment contre Southampton et Hull City. Se blessant ensuite pour deux semaines, il permet à Chelsea de revenir au score contre le Galatasaray SK 1-1. Son retour à l'Atlético se fera lors de la demi-finale de cette année, au Stade Vicente Calderón. Après un match nul et vierge à l'aller, au Stamford Bridge, les Blues perdent 3-1 au retour, Torres marquant le seul but de Chelsea et recevant en outre une ovation des supporters Madrilènes en début de match. Il marque une dernière fois contre Cardiff City pour permettre à son club de gagner le match 2-1P

Pret au Milan AC

Durant la période de transferts d'été de 2014, l'AC Milan obtient son prêt pour deux ans (à la fin duquel l'Espagnol devient libre, son contrat n'étant plus que de deux ans avec les Londoniens). Après des débuts convaincants, il est définitivement transféré au club lombard pour un montant non renseigné. Le transfert a été déclaré le 27 décembre 2014 et sera effectif dès la première semaine du mercato hivernal.

Retour à l'Atletico Madrid:

Durant cette période, El Niño fait son retour en Espagne, l'Atlético Madrid obtient son prêt pour une durée d'un an et demi. Héritant du n°19 laissé par Diego Costa à son départ vers Chelsea, le n°9 qui lui appartenait étant déjà arboré par son néo-coéquipier Mario Mandžukić, il sera présenté devant 45 000 personnes, et débute sous les couleurs de son club formateur contre le Real Madrid en Coupe du Roi. Donnant l'avantage aux siens, il marque deux buts à la première et 46ème minute, au Stade Santiago Bernabéu. Ce doublé laissera passer les Colchoneros, ayant l'avantage sur un score cumulé de 4-2. Il confirme sa renaissance lors des 40 premières secondes du match du tour suivant contre le Barça, mais n'empêchera pas la défaite des siens 2-3, au terme d'un match que tous les observateurs qualifieront de « rocambolesque ». Le 21 mars, il marque son premier but en Liga BBVA contre le Getafe CF, 7 ans après son départ. Une fois de plus, ce but sera lors des premières 5 minutes de jeu.

En sélection nationale[modifier | modifier le wikicode]

En 2001, il débute avec la catégorie des -16 ans, lors du championnat d'Europe de son âge disputé en Angleterre. Il y sera champion, après un penalty victorieux contre la France du même âge à la 77e minute, terminant en outre avec 7 réalisations, soit le meilleur total. La Coupe du Monde des -17 ans l'élimine dès le premier tour. Il est néanmoins meilleur buteur et champion d'Europe des -19 ans en Norvège.

Sa première sélection senior est en septembre 2003 lors d'un match amical Espagne-Portugal. Il est de nouveau convoqué pour les éliminatoires de l'Euro 2004 face à l'Ukraine, il participe aux phases finales de la compétition mais son équipe y est éliminée dès le premier tour. De retour lors de la coupe du monde de football de 2006, il est éliminé en huitièmes de finale par la Équipe de France de football de Zinédine Zidane, sur un score de 3-1. Il sera néanmoins le buteur providentiel contre l'Allemagne, le seul de la finale, sans oublier les deux autres titres de champion du monde en 2010 et champion d'Europe en 2012, où il devient le seul joueur de l'histoire à marquer durant deux finales consécutives de Championnat d'Europe, malgré une période d'absence en 2011 dû à l'émergence de nouveaux attaquants (comme Álvaro Negredo et Fernando Llorente) mais aussi à cause de sa mauvaise saison. Le 7 septembre 2012, il dépasse la barre symbolique des 100 sélections contre l'Arabie saoudite (victoire 5-0). Meilleur buteur de la Coupe des Confédérations de 2013 au Brésil, il fera partie de la désillusion de la Roja en essuyant tour à tour deux défaites contre les Pays-Bas 1-5 et le Chili 2-0, sauvant l'honneur contre l'Australie 3-0. Après cette élimination, il avouera penser à prendre sa retraite internationale, après que Xabi Alonso et Xavi Hernández l'aient prise.

Palmarès[modifier | modifier le wikicode]

Portail du football —  Sport, équipes et compétitions...
Portail de l'Espagne —  Tous les articles sur l'Espagne