Coupe du monde de rugby à XV 2011

« Coupe du monde de rugby à XV 2011 » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

La Coupe du monde de rugby à XV 2011 est la 7e édition de la Coupe du monde de rugby à XV. Elle se tient du 9 septembre au 23 octobre en Nouvelle-Zélande. 20 équipes se sont engagés pour le premier tour de la compétition.

Le tenant du titre est l'Afrique du Sud, vainqueur de la Coupe du monde de rugby à XV 2007.

Désignation du pays organisateur[modifier | modifier le wikicode]

Le 17 novembre 2005 à Dublin (Irlande), l'IRB déclare la Nouvelle-Zélande pays organisateur de la compétition. Ses concurrents sud-africains et japonais n'ont pas fait le poids lors du premier et second tour. Ce choix est était vivement critiquée par le public mondial.

Sites de la compétition[modifier | modifier le wikicode]

Le comité néo-zélandais a retenu en 2009 treize stades pour la Coupe du Monde. À la suite d'un séisme survenu le 22 février 2011, le stade de Christchurch est effacé de la liste, ce qui réduit le nombre de stades à douze.

  • Auckland: Eden Park (60 000 places)
  • Wellington: Wellington Regional Stadium (40 000 places)
  • Dunedin: Otago Satdium (30 000 places)
  • Auckland: North Harbour Stadium (30 000 places)
  • Hamilton: Waikato Stadium (30 000 places)
  • Rotorua: Rotorua Int'l Stadium (26 000 places)
  • New Plymouth: Yarrow Stadium (26 000 places)
  • Nelson: Trafalgar Stadium (20 000 places)
  • Napier: McLean Park (19 000 places)
  • Palmerston North: Arena Manawatu (18 000 places)
  • Whangarei: Northland Events Centre (18 000 places)
  • Invercargill: Rugby Park Stadium (17 000 places)

Joueurs[modifier | modifier le wikicode]

L'International Rugby Board (IRB) a imposé aux sélectionneurs de dévoiler leurs listes de joueurs avant le 22 aout. Chaque équipe est composée d'un groupe de 30 joueurs, ce qui fait un total de 600 joueurs de rugby. Le plus jeune joueur de la compétition est l'ailier canadien Taylor Paris, 18 ans au début de la compétition. Le plus âgé est le troisième ligne centre russe Vyacheslav Grachev, 38 ans au début de la compétition.

Les clubs du Leinster Rugby, du Stade toulousain et du VVA Podmoskovye sont ceux qui comptent le plus de joueurs sélectionnés pour la coupe du monde avec quatorze joueurs devant l'ASM Clermont Auvergne avec treize joueurs. Dans les autres principaux championnats européens et mondiaux, ce sont les clubs du Benetton Trévise, des Crusaders et du Montpellier HR qui envoient le plus de joueurs au mondial 2011 ainsi que le Leicester Tigers et Ospreys, un club gallois.

Cérémonie d'ouverture[modifier | modifier le wikicode]

La cérémonie d'ouverture de la coupe du monde 2011 se déroule le 9 septembre, dans le stade d'Eden Park. Elle commence avant le premier match du tournoi qui oppose la Nouvelle-Zélande aux iles Tongas. La cérémonie ne dure qu'une demi-heure. 800 chanteurs et danseurs se sont prêtés au jeu pour organiser l'évènement. Cinq tableaux se succèdent rappelant les fondamentaux du rugby et de la culture néo-zélandaise. Le premier tableau met en scène la séparation du ciel suivie d'une incantation maorie. Le deuxième tableau, lui, représente la connexion des deux grandes îles majeures de Nouvelle-Zélande. Dans le troisième tableau, les peuples rejoignent la Nouvelle-Zélande, symbolisés par huit petits bateaux. Le quatrième tableau rend hommage au requin qui symbolise la force. Deux requins s'affrontent dans une mêlée sous-marine. Il s'en suit un Haka réalisé par une trentaine de Maoris sur un sol volcanique. Le cinquième tableau met en scène un enfant affrontant les obstacles ballon en main. L'enfant décolle dans le ciel pour rejoindre et toucher un énorme ballon de rugby qui illumine le stade. Sur le sol s'inscrivent les noms d'anciens grands joueurs ayant participé aux coupes du monde depuis 1987. Une fumée remplit le stade d'où arrive la star du rugby Jonah Lomu. Ce dernier rejoint l'enfant et lui montre un énorme trophée aux formes de la Coupe Webb Ellis. Le stade se remplit des danseurs et musiciens, et la chanson de la Coupe du monde de rugby est interprétée. Un dernier haka se suivit. John Key, premier ministre de la Nouvelle-Zélande, fait un discours d'inauguration, suivi de Bernard Lapasset, président de l'International Rugby Board, qui déclare la compétition ouverte. Un feu d'artifice illumine le stade et la baie d'Auckland.

Pays participants[modifier | modifier le wikicode]

Les vingt équipes participantes se répartissent en quatre groupes de chacun cinq équipes. Les deux premiers de chaque poule sont qualifiés pour les quarts de finale et pour la coupe du Monde 2015. Le troisième est également qualifié pour la coupe du monde 2015.

Première phase[modifier | modifier le wikicode]

Poule A[modifier | modifier le wikicode]

Poule A
  Équipe J V N D PP PC B Pts
1 Nouvelle-Zélande 4 4 0 0 240 49 4 20
2 France 4 2 0 2 124 96 3 11
3 Tonga 4 2 0 2 80 98 1 9
4 Canada 4 1 1 2 82 168 0 6
5 Japon 4 0 1 3 69 184 0 2
J : matchs joués ; V : victoires ; N : matchs nuls ; D : défaites ;
PP : total des points marqués ; PC : des points concédés ;
B : points de bonus ; Pts : points de classement

Poule B[modifier | modifier le wikicode]

Poule B
  Équipe J V N D PP PC B Pts
1 Angleterre 4 4 0 0 137 34 2 18
2 Argentine 4 3 0 1 90 40 2 14
3 Ecosse 4 2 0 2 73 59 3 11
4 Géorgie 4 1 0 3 48 90 0 4
5 Roumanie 4 0 0 4 40 169 0 0
J : matchs joués ; V : victoires ; N : matchs nuls ; D : défaites ;
PP : total des points marqués ; PC : des points concédés ;
B : points de bonus ; Pts : points de classement

Poule C[modifier | modifier le wikicode]

Poule C
  Équipe J V N D PP PC B Pts
1 Irlande 4 4 0 0 153 34 1 17
2 Australie 4 3 0 1 173 48 3 15
3 Italie 4 2 0 2 92 95 2 10
4 États-Unis 4 1 0 3 38 122 0 4
5 Russie 4 0 0 4 57 196 1 1
J : matchs joués ; V : victoires ; N : matchs nuls ; D : défaites ;
PP : total des points marqués ; PC : des points concédés ;
B : points de bonus ; Pts : points de classement

Poule D[modifier | modifier le wikicode]

Poule D
  Équipe J V N D PP PC B Pts
1 Afrique du sud 4 4 0 0 166 24 2 18
2 Pays de Galles 4 3 0 1 180 34 3 15
3 Samoa 4 2 0 2 91 49 2 10
4 Fidji 4 1 0 3 59 167 1 5
5 Namibie 4 0 0 4 44 266 0 0
J : matchs joués ; V : victoires ; N : matchs nuls ; D : défaites ;
PP : total des points marqués ; PC : des points concédés ;
B : points de bonus ; Pts : points de classement

Phase final e[modifier | modifier le wikicode]

Quarts de finale[modifier | modifier le wikicode]

Irlande 10-22 Pays de Galles

Angleterre 12-19 France

Afrique du Sud 9-11 Australie

Nouvelle-Zélande 33-10 Argentine

Demi-finales[modifier | modifier le wikicode]

France 9-8 Galles

Nouvelle-Zélande 20-6 Australie

Petite finale[modifier | modifier le wikicode]

Galles 18-21 Australie

Finale[modifier | modifier le wikicode]

Les All-Blacks sont vainqueurs chez eux

Chiffres[modifier | modifier le wikicode]

Rang Joueur Pays Essais
1 Chris Ashton Angleterre 5
2 Adam Ashley-Cooper Australie 4
- Vincent Clerc France 4
- Israel Dagg Nouvelle-Zélande 4
- Vereniki Goneva Fidji 4
- Richard Kahui Nouvelle-Zélande 4
7 Sonny Bill Williams Nouvelle-Zélande 3
- Mark Cueto Angleterre 3
- Francois Hougaard Afrique du Sud 3
- François Steyn Afrique du Sud 3
- Alesana Tuilagi Samoa 3


Rang
Joueur
Pays
Points Essais Transformations Penalités Drops
1 Morné Steyn Afrique du Sud 48 2 13 4 0
2 Kurt Morath Tonga 31 0 5 7 0
3 Morgan Parra France 28 1 4 5 0
4 Chris Ashton Angleterre 25 5 0 0 0
- Colin Slade Nouvelle-Zélande 25 1 10 0 0
6 Dimitri Yachvili France 24 0 4 6 0
7 Seremaia Baï Fidji 22 0 5 4 0
- Theuns Kotze Namibie 22 1 1 2 3
9 James Arlidge Japon 21 2 1 3 0
- Daniel Carter Nouvelle-Zélande 21 0 6 2 1

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail du rugby —  Tous les articles sur le rugby.