Livre d'or
Livre d'or

les bavardagesdemande d'article
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Conflit israélo-arabe

« Conflit israélo-arabe » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Carte qui montre les pays qui sont opposés à Israël.

Le conflit israélo-arabe est le conflit qui oppose les Israéliens aux Arabes du Moyen-Orient, et en particulier aux Palestiniens depuis presque 100 ans.

Contexte[modifier | modifier le wikicode]

Le mur entre Israël et les territoires occupés

Au début du XXe siècle, principalement à cause de l'antisémitisme, certains Juifs ont considéré que la meilleure manière de lutter contre ce racisme serait pour eux de fonder leur propre État sur les terres où avaient vécu leurs ancêtres 2000 ans plus tôt. Ces Juifs se rassemblèrent au sein du mouvement sioniste pour créer un État en Palestine.

La population arabe qui y vivait avait aussi des aspirations nationalistes en vue de créer un État et n'accueillit pas chaleureusement ces immigrés. Après la Première Guerre mondiale et la victoire des alliés, le pays était administré par le Royaume-Uni.

Très rapidement, les Juifs et les Arabes se sont combattus entre eux ainsi que contre les Britanniques.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Entre 1936 et 1939, les Arabes se sont révoltés contre les Anglais en vue d'obtenir leur départ du pays. Ces derniers ont durement réprimé la révolte. Près de 5000 arabes palestiniens furent tués, beaucoup furent arrêtés et jugés, certains furent exécutés et leurs leaders politiques exilés.

À la suite de la Seconde Guerre mondiale et au drame de la Shoah, le monde a voulu « réparer » l'horreur qui avait été commise contre les Juifs et accepta de leur donner la souveraineté sur une partie de la Palestine. Les Palestiniens et tous les Arabes du Moyen-Orient s'y opposèrent, estimant qu'ils n'avaient pas à payer pour un crime commis par les Nazis en Europe. En 1948, la guerre éclata alors entre eux. Elle fit plus de 20 000 morts et fut remportée par les Juifs qui fondèrent l'État d'Israël. Cette guerre s'accompagna du déplacement de près de 750 000 Palestiniens qui ne purent jamais retourner chez eux. Les réfugiés palestiniens d'aujourd'hui sont leurs descendants. Ensuite, énormément de Juifs survivants de la Shoah et des pays arabes dont ils furent chassés immigrèrent vers Israël.

Les Arabes et les Israéliens n'ont jamais pu trouver un accord pour régler leurs différends.

Entre 1949 et 1956, les Palestiniens menèrent des actions de guérilla contre les Israéliens, ce qui provoqua de sanglantes ripostes israéliennes.

En 1967, l'Égypte voulut prendre sa revanche et se prépara à attaquer Israël avec l'aide de ses alliés jordaniens et syriens. Les Israéliens déclenchèrent alors la guerre qu'ils remportèrent en 6 jours et qui leur permit de conquérir de très importants territoires, dont le désert du Sinaï jusqu'au Canal de Suez et ce qu'on nomme aujourd'hui les Territoires occupés. 300 000 Palestiniens qui y vivaient en furent chassés et les autres durent accepter l'occupation de leurs ennemis.
Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Guerre des Six Jours.

Mais tous n'acceptèrent pas cette situation. Yasser Arafat fonda l'OLP, l'Organisation de Libération de la Palestine, et mena la lutte armée contre Israël. D'autres organisations palestiniennes se joignirent à lui et ils menèrent des attaques en Israël et partout dans le monde contre ceux qui soutenaient ce pays. Ces attaques étaient considérées comme du terrorisme et provoquaient des représailles israéliennes contre leurs auteurs et les camps de réfugiés palestiniens répartis dans les pays voisins.

En 1973, l'Égypte et la Syrie voulurent à nouveau prendre leur revanche. Ils attaquèrent Israël par surprise mais furent à nouveau vaincus.
Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Guerre du Kippour.
Toutefois, Égyptiens et Israéliens comprirent alors que leur intérêt résidait dans la Paix et ils entamèrent des négociations qui aboutirent à la reconnaissance d'Israël par l'Égypte et la restitution du Sinaï. Anouar al-Sadate, le président égyptien et Menahem Begin, le Premier ministre israélien, reçurent le prix Nobel de la Paix en 1982 pour cet acte de réconciliation.

Toutefois, les Palestiniens avaient été oubliés par cet accord et aucune de leurs revendications n'avaient été entendues. Ils continuaient le combat depuis le sud du Liban d'où ils attaquaient Israël. Israël déclencha alors une vaste offensive contre le Liban dont il chassa l'OLP et de nombreux Palestiniens dont Yasser Arafat. À la fin des années 1980, les Palestiniens se révoltèrent dans les territoires occupés, réclamant le retrait des Israéliens. C'est la première intifada, qu'on a appelée la révolte des pierres pour souligner la différence de moyens entre les Palestiniens, ne disposant pour ainsi dire d'aucun armement et les Israéliens, disposant d'une armée moderne, avec avions et chars. Cette révolte et la situation palestinienne provoquèrent des réactions au sein de la société israélienne et des négociations secrètes débutèrent entre le gouvernement israélien et l'OLP. Celles-ci aboutirent à des débuts d'accords de Paix, les Accords d'Oslo, qui donnèrent l'espoir de voir enfin le conflit israélo-arabe s'achever. Yasser Arafat, Itzak Rabin et Shimon Perès reçurent également le prix Nobel de la paix pour cette tentative.

Les négociations n'aboutirent pas et la violence reprit dans les territoires occupés. Le Hamas et d'autres organisations succédèrent à l'OLP dans la lutte contre Israël et organisèrent de nombreux attentats en Israël. De leur côté les Israéliens continuèrent à coloniser les territoires occupés et à organiser la répression contre les Palestiniens.

En 2000, une seconde intifada éclata. Celle-ci fut alors sévèrement réprimée par les Israéliens qui finirent par construire des murs et des barrières tout autour des territoires occupés. En 2005, ils évacuèrent néanmoins une partie de ceux-ci au niveau de la Bande de Gaza.

Fin décembre 2008, l'armée israélienne attaque de nouveau la bande de Gaza. Le but affiché par les dirigeants israéliens de faire cesser les tirs de roquettes tirés depuis Gaza vers les villes israéliennes les plus proches. Mais Israël espère aussi détruire le mouvement de résistance Hamas qui dirige la bande de Gaza depuis les élections législatives de 2007. Après avoir fait de nombreuses destructions et plusieurs milliers de victimes, l'armée israélienne s'est retirée de Gaza quelques heures avant l'investiture présidentielle de Barack Obama, le nouveau président américain, le 20 janvier 2009.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Lien externe[modifier | modifier le wikicode]

Article mis en lumière la semaine du 18 juin 2007.
Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.