Canton de Neuchâtel

« Canton de Neuchâtel » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Canton de Neuchâtel
(de) Kanton Neuenburg
(it) Canton Neuchâtel
(rm) Chantun Neuchâtel
Flag of Canton of Neuchâtel.svg Wappen Neuenburg matt.svg
Drapeau Blason
Carte
Switzerland Locator Map NE.svg
Géographie
Capitale Neuchâtel
Superficie 802,93 km2
Pays frontaliers France France
Suisse Cantons de Berne, Jura, Fribourg, Vaud
Population
Population 178 107 habitants
Densité 222 habitants/km2
Gentilé Neuchâtelois, Neuchâteloises
Langue(s) parlée(s) Français
Politique et fonctionnement
Type de gouvernement Canton suisse
voir modèle • modifier
Images sur le canton de Neuchâtel Vikidia possède une catégorie d’images sur le canton de Neuchâtel.

Le canton de Neuchâtel (NE) est un canton suisse situé dans le nord-ouest du pays. C'est un pays de moyenne montagne. C'est un canton suisse depuis 1815. Sa grande spécialité est l'horlogerie.

La population du canton de Neuchâtel est d'environ 180 000 habitants (dont un quart d'étrangers). La langue officielle est le français.

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

Le canton de Neuchâtel est situé au nord-ouest de la Suisse dans le massif du Jura. Plusieurs parties le composent. La partie la plus basse bordant le lac de Neuchâtel forme le Bas ou le Littoral. Les Montagnes neuchâteloises ou le Haut constituent un plateau plus élevé d'environ 1 000 mètres d'altitude. Le point culminant du canton est l'arête du Chasseral avec 1 554 m d'altitude. De nombreuses vallées comme le Val-de-Travers ou le val de Ruz constituent des vallées entre le Bas et le Haut.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

La région est occupée par l'homme depuis la Préhistoire. La civilisation de Cortaillod connaissait les villages et la culture des céréales et la poterie (entre 3800 et 3500 av. J.-C.). La région contient l'important site archéologique de La Tène daté du second âge du fer (entre 500 av. J.-C. à 50 apr. J.-C.).

La région fut occupée par les Burgondes et vers 1000 fait partie du royaume de Bourgogne. Par la suite elle est un État du Saint Empire romain germanique.

Dès 1531, la région devient un des foyers du protestantisme par l'action prédicatrice à l'action de Guillaume Farel. Le protestantisme se renforce avec l'afflux des Français protestants (les Huguenots) fuyant les persécutions religieuses avant et près la signature de la Révocation de l'Édit de Nantes en 1685 par le roi Louis XIV. La région appartient à la famille des Orléans-Longueville. En 1707, les Neuchâtelois se choisissent comme souverain le roi de Prusse (qui a l'avantage d'être lointain).

En 1806, Napoléon contraint le roi de Prusse qu'il vient de vaincre à lui céder Neuchâtel, il la donne à son chef-d'état major le maréchal Louis-Alexandre Berthier qui en devient le prince souverain. En 1814, après la défaite de Napoléon le roi de Prusse récupère Neuchâtel mais la région devient un des cantons de la Confédération suisse par décision du Congrès de Vienne.

Pendant les révolutions européennes de 1848, Neuchâtel rompt en mars 1848 avec le roi de Prusse et devient totalement suisse.

Activités[modifier | modifier le wikicode]

À compléter Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. N'hésite pas à l'améliorer  !


Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Liens[modifier | modifier le wikicode]

Lien externe[modifier | modifier le wikicode]

  • ne.ch, le site officiel du canton.
Suisse Les 26 cantons suissesŠvýcarsko-pahýl.png
Argovie  • Appenzell Rhodes-Intérieures  • Appenzel Rhodes-Extérieures  • Berne  • Bâle-Campagne  • Bâle-Ville  • Fribourg  • Genève  • Glaris  • Grisons  • Jura  • Lucerne  • Neuchâtel  • Nidwald  • Obwald  • Saint-Gall  • Schaffhouse  • Soleure  • Schwytz  • Thurgovie  • Tessin  • Uri  • Vaud  • Valais  • Zoug  • Zurich
(Pour modifier le modèle : voir ici.)
Švýcarsko-pahýl.svg Portail de la Suisse —  Tous les articles sur la Suisse.

46°59′N 6°47′E / 46.983, 6.783