Garçon devant un ordinateur.jpg
LeSavant.svg

la cabane  •  le Savant  •  le Livre d'or

Participez ! Cet article, comme tous les articles de Vikidia, est peut-être incomplet et tu peux l'améliorer. Tu as des connaissances sûres sur le sujet (texte ou illustration) ? Alors n'hésite pas à les ajouter. Ta contribution est la bienvenue ! C'est à toi de jouer ! Clin d'œil

Tour Eiffel

« Tour Eiffel » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
La tour Eiffel vue du palais de Chaillot.

La tour Eiffel est une tour en fer qui situe à Paris et doit son nom à Gustave Eiffel. Elle a été inaugurée lors de l'exposition universelle le 31 mars 1889. Sa hauteur est de 324 m, en comptant les antennes disposées à son sommet. Elle devait au départ être détruite mais elle est toujours là.

Elle pèse seulement 10 100 t, ce qui est incroyablement léger : si l'on imagine un cylindre vertical capable d'entourer la tour, alors l'air contenu dans le cylindre est plus lourd que la tour ! Dit d'une autre manière, à 0 ℃ et à pression normale, un cylindre vide capable d'entourer la tour Eiffel serait capable de la soulever (voir poussée d'Archimède).

La charpente métallique de la tour Eiffel comporte 18 038 pièces métalliques préfabriquées, assemblées au moyen de 2 500 000 rivets. Le principal travail pour monter la tour était de poser les rivets. Pour évaluer l'avancement des travaux, Gustave Eiffel notait chaque jour le total des rivets posés dans la journée.

Concept[modifier]

Au début des années 1880, l'on pense à une exposition universelle pour fêter les 100 ans de la révolution française (14 juillet 1789). Un des ingénieurs de Gustave Eiffel, en s'inspirant des maquettes des viaducs d'Eiffel, Maurice Koechlin, eut l'idée d'une tour de 300 mètres (car 300 mètres font 1 000 pieds). Le projet a évolué plusieurs fois ; à un moment, pour « embellir » (?) cette tour, cet unique pylône, on devait construire à sa base une très large structure en forme de dôme très aplati. Stéphane Sauvrestre avait aussi imaginé d'y ajouter deux petits tours latérales. Sur les premiers plans de la tour Eiffel, elle ressemble à une charpente de viaduc. Stéphane Sauvrestre lui donnera finalement sa forme définitive.

Ingénieurs de la tour Eiffel[modifier]

Action du vent[modifier]

Le vent fait légèrement osciller la tour. Selon le site web officiel de la tour Eiffel1, des rafales de vent de 214 km/h ont été enregistrées en haut de la tour Eiffel lors de la violente tempête qui a secoué Paris le 26 décembre 1999, et l’amplitude maximale a été de 9 cm.

Du côté ensoleillé, sous l'action de la chaleur, le fer se dilatePrécision et fait pencher (très légèrement) la tour de l'autre côté. On dit que le sommet de la tour « fuit » le soleil.

Éclairage de la Tour[modifier]

À sa création la Tour Eiffel était éclairée par des lampes à gaz. Il faudra attendre 1900, pour qu'elles soient remplacées par 5 000 ampoules électriques. Ces installations continuent d'évoluer avec les progrès techniques. En 2008, pour célébrer l'Union Européenne, la Tour Eiffel s'illumine de 12 étoiles sur fond bleu, en lien avec le drapeau de l'U.E. Depuis, un nouvel éclairage se fait depuis l'intérieur de la Tour : un vrai scintillement. La tour Eiffel a été repeinte 17 fois depuis sa construction, soit environ 1 fois tous les 7 ans. Il faut 500 000 kilos de peinture pour la repeindre entièrement. Ce travail mobilise 25 peintres pendant 18 mois.

AnecdotesPrécision[modifier]

L'homme oiseau[modifier]

Franz Reichelt, un tailleur d'origine autrichienne prétend qu'il peut voler. Pour tester une voilure de son invention, Frank Reichelt se jette du premier étage de la tour Eiffel. Il était filmé. Il meurt en touchant le sol. L'autopsie montre qu'avant de toucher le sol, Franz Reichelt avait fait une crise cardiaque.

Victor Lustig, l'homme qui vendit la tour Eiffel[modifier]

En 1925, un escroc, Victor Lustig, lit dans la presse que la tour Eiffel va être démolie. Alors, il fabrique de faux documents administratifs, et vend la tour Eiffel à un ferrailleur, qui est trompé bien sûr. Lustig mourra à la prison d'Alcatraz en 1947. Selon la légende, l'employé qui remplit le certificat de décès, ne sachant quoi indiquer à la rubrique « profession », avait écrit : « vendeur ». Le journaliste Pierre Bellemare raconte dans un livre que Lustig avait affiché dans sa cellule une carte postale de la tour Eiffel sur laquelle il avait écrit : « vendue 100 000 Francs ».

Voir aussi[modifier]

Liens[modifier]

Référence[modifier]

  1. Tour-eiffel.fr : Le passé proche. Consulté le 12 mars 2008.
Drapeau de la France Portail France - Accédez au portail sur la France.