Saladin

« Saladin » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Saladin (à droite) combat Richard Cœur de Lion. Illustration d'un manuscrit du XIIIe siècle

Saladin ou Salâh al-Dînn' en 1138 à Takrit (Irak) et mort à Damas (Syrie) en 1193. C'est le premier sultan ayyoubide. La dynastie ayyoubide est une des dynasties du monde musulman, elle gouverna au XIIe siècle l'Égypte, la Syrie, une partie de l'Irak et de l'Arabie.

Jeunesse de Saladin[modifier]

Saladin serait issu d'une grande famille kurde arabophone qui avait émigré en Syrie. Comme c'est la tradition familiale il entre au service de Nûr al-Din (ou Nourédine) le gouverneur d'Alep. Saladin accompagne son oncle que Nourédine a chargé de rétablir l'ordre en Égypte gouvernée alors par les califes fatimides. En 1169, après son oncle, Saladin devient le vizir (premier ministre) du calife. En 1171, Saladin renverse le calife et prend le titre de sultan (chef de guerre) et se place sous l'autorité (faible) des califes abbassides de Bagdad (rivaux des Fatimides du Caire).

Saladin seul maître[modifier]

En 1174, Saladin profite de la mort de Nourédine pour éliminer ses rivaux. Il s'empare de la Syrie, qu'il rattache à l'Égypte (en même temps qu'une partie de l'Irak et de la Syrie).

Il reprend la Guerre sainte contre les royaumes francs installés au Proche-Orient. En 1187, Saladin reprend Jérusalem, qui est aux mains des chrétiens depuis 1099 lors de la première croisade. Sous son règne, bien que musulman sunnite convaincu, il réussit à équilibrer le rapport entre les religions, et préserve les lieux saints de chaque culte. Jérusalem est à l'époque une ville où coexistent les trois grandes religions monothéistesPrécision que sont le christianisme, l'islam, et le judaïsme. Pour les chrétiens, c'est l'un des lieux saints le plus importants, celui où a été crucifié Jésus. Jérusalem est alors en territoire musulman et les musulmans y prient dans la mosquée al-Aqsa en particulier.

Dans les années qui suivent, Saladin doit défendre Jérusalem contre les croisés groupés dans la troisième croisade. Il passe un accord avec Richard Cœur de Lion roi d'Angleterre, qui est à leur tête, pour l'accès des pèlerins chrétiens à Jérusalem. Saladin conserve la Syrie et la Palestine intérieure, tandis que les Francs reprennent le littoral méditerranéen de Palestine.

Saladin meurt en 1193, sans qu'aucun croisé n'ait réussi à reprendre Jérusalem.

Par son comportement envers ses adversaires, Saladin est respecté par les Chrétiens et est souvent donné comme modèle du bon chevalier

Bataille de Hittin[modifier]

La bataille de Hattin (ou Hittin) a lieu le 4 juillet 1187 près lac de Tibériade en Galilée. Elle oppose l’armée de Jérusalem dirigée par le roi Guy de Lusignan et celle de Saladin. Ce dernier, à la tête de 1200 soldats, remporte la victoire contre l’armée de Jérusalem (1500 hommes). Au cours de la bataille Saladin en profite pour tuer de sa main son plus vieil ennemi : Renaud de Châtillon.

Icone chateau.png Portail de l'histoire - De la préhistoire et l'Antiquité jusqu'à l'époque contemporaine