la cabane  •  le Livre d'or  •  la boîte à idées

Cerisier du Japon Prunus serrulata.jpg Astuce du mois, interview... Venez lire le numéro 4 de la Gazette de Vikidia ! Moi, je suis une star, une vraie de vraie ...

Étrusques

« Étrusques » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Étrusque)
Aller à : Navigation, rechercher
Musiciens et danseurs, peinture murale d'une tombe étrusque, Tarquinia, vers -500

Les Étrusques sont un peuple de l'Antiquité qui habitait l'Étrurie, région de l'Italie centrale, au nord de Rome.

Histoire des Étrusques[modifier]

Origines des Étrusques[modifier]

Le domaine des Étrusques en Italie

La civilisation étrusque apparaît au IXe siècle av. J.-C.. Certains historiens pensent que les Étrusques sont venus d'Asie mineure (Lydie), arrivant par mer et par terre en Italie centrale, qui deviendra l'Étrurie (Toscane actuelle). C'étaient des marins certainement attirés par les riches gisements métallifères de la région.

D'autres historiens sont partisans d'une origine locale des Étrusques, ils proviendraient des Villanoviens qui peuplaient l'Italie à l'âge du fer. Certains pensent que les dirigeants étrusques sont d'origine asiatique, tandis que le reste de la population serait d'origine locale.

Expansion territoriale des Étrusques[modifier]

La civilisation étrusque connaît son rayonnement maximum entre le VIe siècle av. J.-C. et le milieu du IVe siècle av. J.-C.. En effet, en 535 av. J.-C., ils battent les Phocéens de Massilia (Marseille) et les éliminent du nord de la mer Méditerranée occidentale.

Les Étrusques ont étendu leurs territoires vers le sud (conquête du Latium à la fin du VIIe siècle av. J.-C. et de la Campanie où ils s'affrontent aux Grecs) et aux peuples italiotes de l'Appennin (Samnites en particulier).

Les Étrusques se dirigent aussi vers le nord et s'installent dans la plaine du où ils s'affrontent aux Gaulois.

Recul des Étrusques[modifier]

Femme étrusque. Sarcophage peint en terre cuite, -150/-120

Cependant dès la fin du VIe siècle av. J.-C. Les Romains et les cités du Latium se libèrent de la domination étrusque. En 42av. J.-C. les montagnards samnites s'emparent de la Campanie. Au début du Ve siècle av. J.-C. les Gaulois prennent la plaine du Pô. Les Romains les attaquent et en 395 av. J.-C. s'emparent de Véies.

En 295av. J.-C., les Romains battent à Sentinum la coalition formée par différents peuples italiotes, les Étrusques et les Gaulois.

En 90 av. J.-C., les Étrusques reçoivent le droit de cité romain et sont ainsi intégrés à la République romaine.

Le gouvernement des Étrusques[modifier]

Comme les Grecs, les Étrusques se divisent en cités indépendantes, gouvernées par le lucumon (le roi). Puis un gouvernement aristocratique remplace le roi. Incapables de s'unir, ces villes se font souvent la guerre.

La civilisation étrusque[modifier]

Cheval étrusque de 20 cm, datant de 600 av. J.-C..

Les Étrusques sont des paysans dont les terres sont aux mains des grands propriétaires. Les artisans et les commerçants apparaissent au VIe siècle av. J.-C.. Les Étrusques pratiquent l'esclavage.

Les paysans cultivent les plantes de la trilogie méditerranéenne : la vigne (qu'ils savent greffer), l' olivier et les céréales. Ils produisent aussi du lin, pour leurs vêtements et les voiles de leurs navires.

Les Étrusques disposent de bons gisement de fer autour de Populonia et dans l'île d'Elbe. Ils sont d'excellents métallurgistes. Un de leurs dieux principaux est Velch, le dieu du feu. Ils disposent donc de bons instrument pour l'agriculture et pour faire du commerce. Ils sont aussi des potiers remarquables, comme en témoignent les sarcophages en terre cuite dans lesquels ils placent le corps des morts.

Les villes principales sont Arretium, Cerveteri, Cortona, Perusia, Velsu, Tarquinie,Veis, Volsinies, Velathri.

Il semble que les femmes jouaient un grand rôle dans la société. Elles participent aux banquets, assistent aux spectacles. Dans les classes supérieures la femme transmet son nom aux enfants.

L'art funéraire des Étrusques montrent un peuple aimant le luxe, le plaisir sensoriel, le jeu.

L'influence de l'art grec, chez les Étrusques, est forte. Mais il montre un goût pour le rythme graphique et la couleur.

Une stèle en langue étrusque, provenant de Pérouse. Le texte se lit de droite à gauche.

La langue étrusque[modifier]

Les Étrusques ont laissé de rares inscriptions qui n'ont pu être traduites avec certitude. L'étrusque fait partie de la famille des langues tyrrhéniennes, aujourd'hui éteintes. Ce groupe ne se rattache de façon certaine à aucun autre groupe connu.

L'alphabet étrusque est dérivé de l'alphabet grec. Il est à l'origine de l'alphabet latin. Il est donc facile de déchiffrer un texte étrusque, et même de le lire à haute voix : on sait en gros de quoi il parle, mais on ignore sa signification dans le détail. Les nombres de un à dix, les noms de rapports familiaux "fils", "sœur", "frère", d'ordinaire si caractéristiques, sont connus, mais ils ne ressemblent à ceux d'aucune autre langue.

La fondation de Rome[modifier]

À la fin du VIIe siècle av. J.-C., au cours de leur expansion vers le sud de l'Italie, les Étrusques se sont emparés des villages installés sur les collines de Rome. Pour s'installer dans cet endroit stratégique qui commande le passage du Tibre, les Étrusques ont aménagé le site. Ils ont asséché par drainage les marais qui s'étendaient entre les collines. Puis ils ont clos les collines par une enceinte fortifiée (muraille dite de Servius Tullius, encore visible par endroits aujourd'hui). À partir de ce moment, Rome est devenue une ville. Il semble que ce soit les Étrusques qui lui aient donné son nom (le mot rumon, en étrusque, veut dire « fleuve », donc Rome ce serait la ville du fleuve).

Les Étrusques ont eu une influence énorme sur la civilisation romaine. Ils ont apporté leurs idées religieuses et leurs techniques de construction. Ils sont également à l'origine d'une grande partie de l'organisation politique de Rome. Mais les rois étrusques, en s'appuyant sur le peuple pour gouverner, ont écarté du pouvoir les grandes familles romaines. Celles-ci, à la fin du VIe siècle av. J.-C., réussirent à les chasser.

Une société très religieuse[modifier]

Les Romains considéraient les Étrusques comme un peuple très religieux.

La mythologie étrusque a fortement influencé la mythologie romaine.

Les pratiques religieuses des Étrusques ont beaucoup influencé les pratiques religieuses des Romains: la divination, l'examen des entrailles, le rite de fondation des villes...

Icone chateau.png Portail de l'histoire - De la préhistoire et l'Antiquité jusqu'à l'époque contemporaine