WikiLeaks

« WikiLeaks » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Wikileaks)
Aller à : navigation, rechercher
Le logo de WikiLeaks.

WikiLeaks (prononciation) est un site web qui regroupe et présente aux yeux de tous des documents confidentiels. En anglais, leaks signifie « fuites » (comme une fuite d'eau) ; WikiLeaks est donc « le wiki des fuites (d'information) ».

Présentation[modifier | modifier le wikicode]

Voici comment se présente le site :

« Notre premier objet : cibler les régimes d'oppression en Asie, l'ancien bloc soviétique, l'Afrique sub-saharienne et le Moyen Orient ; mais nous souhaitons aussi pouvoir aider ceux qui, en Occident, veulent porter à la connaissance de tous les comportements non éthiques de leur gouvernement ou de grandes entreprises. »1

WikiLeaks a donc pour objectif de permettre à tous de publier des documents montrant ce que certains gouvernements ou grandes entreprises voudraient cacher à la population, en partant du principe que tout citoyen doit être informé des décisions qui le concernent. Le site rend publics des documents portant, par exemple, sur la guerre en Irak menée par les États-Unis, les abus de Microsoft2 ou les pressions du gouvernement chinois sur la liberté d'expression3.

Protection des sources[modifier | modifier le wikicode]

Pour protéger ceux qui lui fournissent les documents, WikiLeaks garantit leur anonymat : en effet, ils seraient facilement poursuivis en justice (dans le meilleur des cas) s'ils étaient découverts4. En mars 2010, le site a publié un document des services secrets américains qui conseillait de détruire… WikiLeaks ! Ce document suggérait d'y parvenir en démasquant ceux qui lui fournissent des informations, car le site serait une « menace potentielle » pour l'armée américaine5.

Après d’importantes fuites de documents secrets des États-Unis (voir plus bas), un militaire américain nommé Bradley Manning, suspecté être à l’origine de ces fuites, est arrêté et emprisonné dans des conditions extrêmement difficiles6.

Actions notables[modifier | modifier le wikicode]

WikiLeaks se fait connaître du grand public en 2010, bien que le site ait dévoilé de nombreux autres documents depuis sa création, en 2006. Certaines fuites ont été particulièrement médiatisées :

  • 5 avril 2010 : publication d’une vidéo de l’armée américaine où des soldats américains tirent, depuis un hélicoptère à Bagdad, sur des civils irakiens et des journalistes de l’agence de presse Reuters, dont ils auraient confondu la caméra avec un lance-roquettes ;
  • 25 juillet 2010 : publication des Journaux de guerre afghans (ou War Logs), qui sont des comptes-rendus des actions de l’armée américaine en Afghanistan. À partir de cette date et jusqu’à aujourd’hui, toutes les publications de WikiLeaks sont effectuées avec de grands quotidiens nationaux, notamment Der Spiegel et The Guardian ;
  • 23 octobre 2010 : publication des Journaux de guerre d’Irak (ou Iraq War Logs), semblables aux journaux de guerre afghans, mais quatre fois plus nombreux ;
    Julian Assange, cofondateur et porte-parole de WikiLeaks.
  • 28 novembre 2010 : début de la publication des télégrammes diplomatiques américains (Cablegate), qui seront analysés et présentés dans les semaines suivantes par cinq quotidiens : Der Spiegel, The Guardian, Le Monde, El País et The New York Times.

Déboires[modifier | modifier le wikicode]

Après le Cablegate, les serveurs de WikiLeaks font l’objet d’attaques informatiques (DDoS), dont plusieurs de la part d’un « hacker patriote » américain offensé par cette publication7. Certains sénateurs américains appellent à l’arrestation, voire à l’assassinat de Julian Assange, cofondateur et porte-parole du site8. Des entreprises chargées de la maintenance du site (Amazon.com, EveryDNS) ou de ses transactions financières (Paypal, MasterCard, Visa, Bank of America) l’abandonnent. Julian Assange est accusé de violences sexuelles par la justice suédoise9, poursuite dans laquelle certains voient une manœuvre pour discréditer et museler WikiLeaks à travers son porte-parole10.

En représailles, un groupe de hackers baptisé Anonymous lance à son tour des attaques informatiques, notamment contre les sites des entreprises qui ont coupé leurs services à WikiLeaks.

En découvrir davantage sur Internet ?[modifier | modifier le wikicode]

Sources de cet article[modifier | modifier le wikicode]

Internet. Portail Internet —  Tous les articles sur Internet, son histoire, le web, les sites internet et le réseau.
Portail de l'informatique —  Tous les articles sur son histoire, les logiciels, Internet…