Victoria du Royaume-Uni

« Victoria du Royaume-Uni » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
La reine Victoria en 1842

Victoria, née Alexandrina Victoria le 24 mai 1819 au palais de Kensington à Londres, morte le 22 janvier 1901 à Osborne House sur l'île de Wight, fut reine du Royaume-Uni et d’Irlande de 1837 à 1901, impératrice des Indes de 1876 à 1901 et reine d'Australie du 1er au 22 janvier 1901.

Victoria était la fille de Victoria de Saxe-Cobourg-Saalfeld et de Édouard-Auguste de Kent. Les trois frères de son père étant morts sans héritiers légitimes, Victoria monte sur le trône le 20 juin 1837 à tout juste 18 ans et se fait couronner le 28 juin 1838.

Son règne de 63 ans, sept mois et deux jours est l'un des plus longs de l'histoire du Royaume-Uni. Appelé ère victorienne ou époque victorienne, il fut marqué par de grands changements et de grandes avancées sociales, économiques et technologiques. Il fut aussi marqué par une grande et rapide expansion de l'Empire britannique.

Naissance[modifier | modifier le wikicode]

Victoria naît le 24 mai 1819 au palais de Kensington à Londres. Elle est la fille unique d'Édouard-Auguste de Kent et de Victoria de Saxe-Cobourg-Saalfeld, mais elle a une demi-sœur, Feodora de Leiningen, et un demi-frère, Charles de Leiningen, issus du premier mariage de sa mère avec Émile-Charles de Leiningen.

Famille et prédécesseurs[modifier | modifier le wikicode]

À sa naissance, Victoria était cinquième dans l'ordre de succession. Devant elle, il y avait son père Édouard-Auguste de Kent, le prince régent, le duc Frederick d'York et le duc de Clarence, futur Guillaume IV du Royaume-Uni.

Le prince régent et le duc d'York n'étaient pas mariés et étaient déjà âgés, donc il était presque sûr qu'ils n'auraient pas d'enfants. Le duc de Clarence se maria en 1818, mais ses deux filles moururent en bas âge.

En 1819, Victoria naît. En 1820, son grand-père et son père meurent tous les deux et le duc d'York mourut en 1827. À la mort du roi George IV du Royaume-Uni, il était presque certain que Victoria allait régner.

La mère de Victoria devait assurer la régence si le roi Guillaume IV du Royaume-Uni mourait avant les 18 ans de Victoria. Mais ce ne fut pas le cas et Victoria fêta ses 18 ans le 24 mai 1837, moins d'un mois avant la mort de Guillaume IV.

Début de règne[modifier | modifier le wikicode]

Victoria apprenant qu'elle est maintenant reine

Le roi Guillaume IV du Royaume-Uni mourut le 20 juin 1837 à 71 ans. Victoria fut prévenue qu'elle était maintenant reine par l'archevêque de Canterbury William Howley et Lord Conygham. Elle se nommait jusque-là Alexandrina Victoria, mais, à sa demande, le premier prénom ne fut plus utilisé.

Victoria fut aidée dans ses débuts politiques par Lord Melbourne, Premier ministre au moment de son accession au trône, qui était pour elle un peu comme un deuxième père (elle avait perdu le sien à un an).

Mariage et enfants[modifier | modifier le wikicode]

Le prince Albert en 1842
La reine Victoria, son mari et ses enfants : de gauche à droite Alice, Arthur, le prince Albert, Édouard, Léopold (devant Édouard), Louise, la reine Victoria et Béatrice, Alfred, Victoria et Helena.

Victoria demanda Albert de Saxe-Cobourg-Gotha en mariage le 15 octobre 1839 et ils se marièrent ensemble le 10 février 1840 en la Chapelle royale du palais St.James à Londres.

Ils eurent ensemble 9 enfants : 5 filles et 4 garçons.

De 1842 à 1860[modifier | modifier le wikicode]

Attentats manqués[modifier | modifier le wikicode]

Victoria fut victime de plusieurs tentatives d'attentats : la première d'entre elles le 28 mai 1842, quand John Francis tenta de tirer sur elle, mais le pistolet ne fonctionna pas. Il parvint à s'échapper. Le lendemain, Victoria reprit le même parcours avec une grande escorte dans le but de capturer John Francis. Comme prévu, il fit une nouvelle tentative, mais fut capturé par des policiers et condamné pour haute trahison.

Un peu plus tard, John William Bean essaya aussi de tirer sur la reine, mais il n'y arriva pas sans doute parce que son pistolet n'était pas assez puissant.

En 1849, la reine fut victime d'un autre attentat manqué, puis enfin d'un autre en 1850 par Robert Pate. Après cela il n'y eut plus d'événements de ce type.

Pendant la Grande Famine irlandaise[modifier | modifier le wikicode]

Pendant la Grande Famine irlandaise, Victoria fut surnommée "the Famine Queen" (en français "la reine famine"), parce qu'elle donna elle-même 2 000 £ (162 000 £ de 2011) pour aider à lutter contre la famine. Elle soutient également un séminaire catholique malgré l'opposition des protestants anglais.

Au niveau international[modifier | modifier le wikicode]

Victoria s'intéressa à améliorer les relations entre la France et le Royaume-Uni. Elle rencontra ainsi le roi Louis-Philippe Ier et devint le premier souverain britannique à rencontrer le souverain français régnant depuis Henri VIII d'Angleterre et François Ier. Quand Louis-Philippe Ier fut déposé en 1848, il partit en exil au Royaume-Uni.

De 1861 à 1897[modifier | modifier le wikicode]

Quatre générations de souverains britanniques : la reine Victoria, entourée de son fils Edward (futur Edward VII), à droite ; son petit-fils George (futur George V), à gauche ; et son arrière-petit-fils Edward (Edward VIII), en 1898.

Le 16 mars 1861 la mère de Victoria, Victoria de Saxe-Cobourg-Saalfeld meurt, Victoria à ses côtés. Victoria découvre alors que sa mère l'aimait beaucoup et reproche à John Conroy et Lehzen (sa gouvernante) de les avoir éloignées "diaboliquement".

Pendant cette période de deuil pour Victoria, Albert fait une grande partie du travail à sa place. Mais en décembre, alors qu'Albert se rendait à Cambridge pour aller voir et réprimander Édouard son fils, il tomba gravement malade. Le médecin William Jenner diagnostiqua la typhoïde et Albert mourut le 14 décembre 1861. Victoria, inconsolable, se vêtit de noir en signe de deuil pour le reste de sa vie. Elle fit très peu d'apparitions publiques et se retira dans son château de Windsor.

Elle tomba gravement malade en août et septembre 1871, mais Joseph Lister, sans doute grâce aux nouvelles avancées techniques de la médecine, parvint à la sauver.

Fin novembre 1871, Édouard, son fils aîné, contracta la typhoïde, maladie qui avait emporté Albert. Victoria craignait qu'il ne mourût lui aussi. Mais, en décembre, peu avant le dixième anniversaire de la mort d'Albert, Édouard se remit de sa maladie.

En 1877, Victoria devint impératrice des Indes, un nouveau titre créé spécialement pour elle.

Le 14 décembre 1878, Alice, la seconde fille de Victoria, mourut de la diphtérie.

En 1879 elle devint arrière-grand-mère après la naissance de Théodora de Saxe-Meiningen, petite-fille de Victoria, princesse royale, elle-même fille de la reine Victoria.

En 1885, Léopold, un des fils de la reine, mourut à Cannes. Victoria pleura celui qu'elle appelait le plus cher de ses chers fils.

En 1887, Victoria célébra son jubilé d'or, ses 50 ans de règne. Elle organisa un banquet auquel participèrent cinquante nobles européens.

Le 23 septembre 1896, Victoria devint le monarque britannique ayant régné le plus longtemps, dépassant le record détenu jusqu'alors par George III du Royaume-Uni.

En 1897, Victoria célébra son jubilé de diamant, ses 60 ans de règne.

En juillet 1900, son fils Alfred mourut lui aussi.

Mort et succession[modifier | modifier le wikicode]

Le 22 janvier 1901 Victoria mourut à Osborne House, sur l'île de Wight, au Royaume-Uni. C'est son fils Édouard VII du Royaume-Uni qui lui succédera.

Style victorien[modifier | modifier le wikicode]

Le style victorien est une mode vestimentaire et artistique lancée sous l'impulsion de la reine Victoria. L'influence de la reine se fera surtout ressentir sur les vêtements. Le style victorien, en décoration, est caractérisé par une ornementation très riche et l'utilisation d'accessoires.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Journal-des-chemins-de-fer-image-titre.png Portail du XIXe siècle - Tous les articles concernant les années 1801 jusqu'à 1900.
Portail du Royaume-Uni —  Tout sur l'Angleterre, l’Écosse, le Pays de Galles, l'Irlande du Nord !
Portail de la Monarchie —  Tous les articles concernant la Monarchie.