Protectionnisme

« Protectionnisme » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Un porte-containers. Le grand développement du commerce international des marchandises, peut créer des réflexes protectionnistes dans les pays menacés par des importations de produits bon marché

Le protectionnisme est une doctrine économique qui vise à protéger la production nationale en pénalisant l'entrée de produits semblables venant de l'étranger. L'application de cette doctrine se fait généralement par une augmentation des droits de douanes sur les marchandises étrangères entrantes, mais aussi sur la fixation de normes diverses sur les produits étrangers afin de leur interdire l'entrée pour des raisons de sécurité du consommateur.

Ces mesures qui permettent de protéger les activités nationales productrices d'emplois et de richesses, peuvent aussi avoir des conséquences défavorables. Elles peuvent déboucher sur des représailles commerciales de la part des pays dont les produits sont rejetés ou rendus plus chers. Elles peuvent également retarder les progrès techniques chez les producteurs qui sont protégés de la concurrence.

La doctrine opposée au protectionnisme est le libre-échange.

Pourquoi faire du protectionnisme ?[modifier | modifier le wikicode]

Le protectionnisme a longtemps été utilisé comme moyen de défendre la production nationale créatrice d'emplois ou les intérêts de certains producteurs contre des concurrents bénéficiant de conditions de production plus favorables. Ainsi au début du XIXe siècle, le gouvernement britannique pour protéger les grands propriétaires agricoles producteurs de céréales, taxait fortement l'entrée de céréales étrangères, c'étaient les corn laws. De ce fait les céréaliers vendaient chers leur produits, et le coût de l'alimentation était élevé dans le Royaume-Uni. Les industriels étaient alors obligés d'augmenter les salaires qu'ils versaient à leurs employés. Les produits industriels britanniques devenaient plus coûteux à produire, ce qui réduisaient les bénéfices des entreprises. Les industriels réussirent à faire disparaître les corn laws.

En France à la fin du XIXe siècle, afin d'attacher le monde paysan à la République, le ministre de l'agriculture Jules Méline avait installé des droits de douanes très élevés sur l'importation des produits agricoles .

Le protectionnisme est souvent employé pour défendre l'implantation et le développement d'activités naissantes. Celles-ci sont fragiles, car elles n'ont pas encore de réputation d'excellence dans leur domaine et sont sans réseau important de clients. Elles ont souvent du mal à lutter à armes égales avec des entreprises étrangères plus anciennes et bien établies : la concurrence ouverte leur serait fatale.

Les mesures protectionnistes[modifier | modifier le wikicode]

Le poste de douane entre l'Espagne et Gibraltar

La mesure la plus utilisée joue sur le montant des droits de douane. Ceux-ci sont un impôt perçu par l'État sur les produits qui entrent sur son territoire. Cet impôt peut être forfaitaire ou peut représenter un pourcentage de la valeur réelle du produit entrant. Du fait de l'impôt le produit devient plus cher, ce qui doit décourager l'achat par les consommateurs. Ceux-ci achètent alors des produits nationaux semblables.

On peut réduire l'entrée des produits étrangers en fixant des quantités maximum d'importation (ce sont les contingentements).

On peut également fixer des qualités que le produits doit avoir ou des défauts qu'il ne doit pas contenir, pour autoriser son entrée. Ainsi dans le domaine de l'automobile ont peut fixer des normes de pollution pour les moteurs, ce qui peut éliminer les modèles qui sont au-dessus des normes.

On peut également décider d'interdire l'entrée de certains produits en raison des dangers réels ou supposés pour la santé des consommateurs (cas des importations de viande bovine en provenance du Royaume-Uni pendant la crise de la vache folle dans les années 1990).

On peut également justifier l'interdiction pour des raisons politiques (c'est ce que l'on appelle l'embargo), ainsi l'achat de pétrole à l'Irak (dirigé alors par Saddam Hussein) ou à l'Iran (dirigé par les Ayatollas chiites), par les pays occidentaux. Embargo qui visaient à étouffer financièrement ces pays et à leur faire changer leur régime politiques qui déplaisaient aux occidentaux.

L'interdiction totale d'entrée de produits étrangers est l'autarcie. Le pays ne consomme que ce qu'il produit. Mais cela est très difficile à organiser. Cela suppose un développement important des moyens de contrôle et il faut convaincre la population qu'elle peut , et doit, se passer, de certains produits qui ne se trouvent qu'à l'étranger (cela a été le cas dans l'Allemagne nazie).

Les États peuvent s'entendre pour s'unir économiquement et pour placer une barrière douanière commune aux frontières extérieures de l'ensemble constitué, tout en laissant la liberté des échanges à l'intérieur de l'ensemble. Cela a été le cas du Zollverein en Allemagne au XIXe siècle, avant la formation de l'Empire allemand en 1871. Cela est le cas de l'Union Européenne depuis sa création en 1956 (sous le non de CEE)

Avantages et inconvénients du protectionnisme[modifier | modifier le wikicode]

Le protectionnisme permet de protéger l'emploi dans des activités menacées par une forte concurrence étrangères sur les coûts de production ou la qualité des produits.

Le protectionnisme, s'il est temporaire, peut faciliter la reconversion d'activité condamnées en les maintenant un moment à flot afin de permettre leur adaptation.

Le protectionnisme permet de satisfaire les demandes de certains lobbys et intérêts particuliers.

Mais le protectionnisme pénalise les consommateurs en maintenant des prix élevés, alors que des produits étrangers semblables pourraient être achetés meilleur marché.

A l'abri des barrières protectionnistes, sûres d 'écouler leurs produits dans un marché captif, les entreprises peuvent se dispenser d'innover ou d'investir. Elles prennent alors du retard sur leurs concurrents étrangers et se fragilisent si les barrières tombent en raison de marchandages entre les pays. Ces activités protégées peuvent être sacrifiées pour permettre le développement des exportations d'autres activités jugées plus prometteuses d'emplois ou de création de richesses.

Les mesures protectionnistes peuvent également déclencher des représailles commerciales.

Vikiliens pour compléter sur les relations économiques entre les pays[modifier | modifier le wikicode]

Source[modifier | modifier le wikicode]

  • Jean-Yves Capul et Olivier Garnier, Dictionnaire d'écomonie et de sciences sociales. Hatier, 2002
Portail de l'économie —  Tous les articles sur l'économie.
Portail de la politique —  Tous les articles sur la politique.