Mercantilisme

« Mercantilisme » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Le mercantilisme est le nom donné à un ensemble de politiques économiques pratiquées par les gouvernements européens aux XVIIe et XVIIIe siècles. L'idée générale est que la quantité de métaux précieux existants dans un pays est le facteur principal de la puissance. Les politiques menées visent donc à accumuler au maximum les métaux précieux dans le pays.

L'utilisation des métaux précieux[modifier | modifier le wikicode]

Écu d'argent de Louis XIV. 1690

Les métaux précieux servaient, entre autres, à fabriquer la monnaie métallique, la seule existante à l'époque.

Les gouvernements européens se servaient de cette monnaie pour payer leurs soldats, leurs marines de guerre et l'équipement correspondant. Les pensions versées aux courtisans, le fonctionnement matériel de la Cour et la construction de châteaux de plus en plus somptueux imitant Versailles coûtaient aussi très cher aux souverains. Souvent la monnaie servait à acheter l'alliance d'un souverain étranger.

Les métaux précieux étaient aussi « gelés » dans les bijoux, la vaisselle, le décor à la feuille d'or des monuments et des meubles (Louis XIV disposait d'un trône en argent massif de plus de deux mètres de haut)....

Où trouver les métaux précieux ?[modifier | modifier le wikicode]

Certains pays européens ont la chance d'avoir sur leur territoire des filons de métaux précieux (c'est le cas de la France, de l'Allemagne...) Mais ces ressources exploitées depuis longtemps s'épuisent et deviennent insuffisantes pour faire face au développement du commerce et des dépenses des États.

Au XVIe siècle l'Espagne a connu un afflux exceptionnel de métaux précieux grâce aux pillages des trésors accumulés par les civilisations amérindiennes d'Amérique centrale (Aztèques) ou du sud (Incas). Depuis le flux continue ; grâce au travail forcé des indiens elle extrait de l'or et de l'argent des mines d'or et d'argent d'Amérique du sud.

Dans les pays qui ne disposent pas de métaux précieux, nait l'idée qu'il faut attirer les métaux précieux grâce aux opérations du commerce international. En fabriquant des produits de qualité et en les vendant aux pays étrangers on fait rentrer en contrepartie des pièces en métal précieux. Parallèlement il faut éviter d'acheter à l'étranger afin de ne pas faire sortir la monnaie dont on dispose. Il faut donc développer la production nationale pour certains produits qu'on importait jusque-là. Si la valeur des ventes est supérieure à celle des achats, les pièces de métaux précieux s'accumuleront dans le pays.

Différentes formes de mercantilisme[modifier | modifier le wikicode]

Louis XIV visite la manufacture des Gobelins, lieu de production de produits français de luxe. Tapisserie de 1667

En France, l'État intervient dans la production industrielle pour développer les entreprises fournissant les produits dont le pays à besoin, et qui en plus peuvent vendre à l'étranger une partie de leur production. Ainsi on évite d'acheter et on vend. Pour cela, l'État favorise la création d'entreprises nouvelles souvent protégées de la concurrence interne grâce à des monopoles de fabrication. Il émet des règlements de fabrication afin d'obtenir des produits de qualité qui seront recherchés par les étrangers. Cette politique existante depuis le XVe siècle, s'accroît pendant le règne de Louis XIV, grâce à l'action de Colbert, on lui a donné le nom de colbertisme.

En Espagne, on tente de protéger les productions nationales et de freiner les importations. Mais l'Espagne se ruine par une politique militaire de prestige (guerre contre les rebelles hollandais, guerre contre la France, guerre contre les protestants allemands...). La production nationale d'objets et de nourriture est insuffisante du fait de la médiocrité des conditions naturelles, mais aussi du non-travail d'une partie importante de la population (les soldats espagnols parcourant l'Europe occidentale, les conquistadors s'emparent de l'Amérique, les religieux abondent dans les couvents...). De fait l'or « espagnol » traverse l'Espagne pour se répandre en Europe afin de financer les achats nécessaires.

Les Anglais misent tout sur la vente de produits qu'ils fabriquent chez eux à partir de matières brutes, bon marché, qu'ils importent ou qu'ils produisent à bas prix en Angleterre. La différence positive entre le prix de revient des objets fabriqués et le prix de vente permet de faire rentrer de la monnaie tout en développant l'industrie nationale. Mais cela suppose le contrôle des sources d'approvisionnement (d'où l'intérêt pour les colonies américaines puis pour l'Inde et les heurts avec la France) . Il faut aussi développer les liaisons commerciales maritimes par le développement d'une marine marchande. La création d'une marine de guerre puissante est chargée de la protection des routes maritimes.

Portail de l'économie —  Tous les articles sur l'économie.