Pou de langue

« Pou de langue » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Pou de langue
Un pou de langue, sur la tête d'un marbré
Un pou de langue, sur la tête d'un marbré
Nom(s) commun(s) Pou de langue
Nom scientifique Cymothoa exigua
Classification Crustacé isopode
Milieu de vie Parasite de la bouche du Vivanneau rose, un poisson
Taille 3 à 4 cm de long
Régime alimentaire Parasite
Cymothoa exigua parassita Lithognathus mormyrus.JPG
voir modèle • modifier

Le pou de langue (nom scientifique : Cymothoa exigua) est un crustacé isopode (c'est un cousin du cloporte) marin. C'est un parasite qui vit dans la bouche des poissons, dont il finit par remplacer la langue !

Description[modifier | modifier le wikicode]

Le pou de langue est un petit crustacé, au corps trapu, ramassé, et assez arrondi. Il ressemble un peu à un cloporte de couleur blanche, avec de grosses griffes. Il mesure entre 3 et 4 cm de long environ.

Mode de vie[modifier | modifier le wikicode]

Le pou de langue est un parasite du vivanneau rose, et d'autres poissons. Il commence sa vie en tant que mâle. Les jeunes poux de langue mâles cherchent un poisson qui n'est pas déjà pris par un autre pou de mer, et pénètrent dans ses ouïes, où ils vivent parmi les branchies. Plus tard, en grandissant, un pou de langue devient femelle. Il passe alors dans la bouche du poisson. Là, à l'aide de ses grosses griffes, il se fixe fermement à la base de la langue, puis perce un vaisseau sanguin pour boire le sang. Grâce à cela, le pou grandit rapidement, et finit par remplir quasi complètement la bouche du poisson. Par contre, privée de sang, la langue, elle, se rabougrit, elle dégénère.

C'est très embêtant pour le pou de langue, car sans langue, le poisson ne peut pas manger, et risque de mourir ; or, comme la plupart des parasites, si son hôte meurt, lui aussi. Le pou reste donc accroché à la base de la langue dégénérée, et le poisson, en actionnant ses muscles, peut faire bouger le pou, et s'en servir comme la langue qu'il a perdu!

Une fois que le pou de langue est devenu grand, il ne se nourrit plus de sang, mais du mucus en excès sécrété par la bouche du poisson, il ne le gène donc plus. Et comme il remplace la langue qu'il lui a fait perdre, le pou de mer ne cause plus d'autres problèmes au poisson. C'est un cas unique au monde, où un parasite finit par remplacer complètement un organe de son hôte.

Le pou de langue vit dans le Pacifique, et il est bien connu au large de la Californie ; cependant, en 2005, un pou de langue a créé la surprise, en étant retrouvé sur un vivanneau pêché au large du Royaume-Uni, et qui devait finir à la poissonnerie (voir photos plus bas). Il est à présent exposé au musée.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

  • image d'un poisson dont la langue a été remplacée par un pou de langue
  • image du même poisson, disséqué, laissant voir le pou de langue qui est accroché dans sa bouche.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Portail des animaux —  Tous les articles sur les animaux !
Portail de la vie aquatique —  Tous les articles sur les plantes et les animaux aquatiques.