Porte Majeure

« Porte Majeure » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
La Porte Majeure, côté ville

La Porte Majeure (en italien : Porta Maggiore) est une porte de Rome, qui fut d'abord un passage ménagé sous l'aqueduc de Claude et qui a été intégrée plus tard au mur d'Aurélien, enceinte fortifiée construite autour de la ville entre 271 et 282, pour la protéger des invasions barbares.

Elle est construite dans un style rustique, présentant des colonnes à l'aspect volontairement inachevé, brut de carrière, à la mode sous le règne de l'empereur Claude. Deux grands arcs livraient passage aux chars, et deux plus petits aux piétons.

Plus tard, les aqueducs furent coupés ou détournés, mais la Porte Majeure resta un des points obligés pour de rendre vers le Sud de l'Italie. Elle est aujourd'hui desservie par des tramways et par le métro.

Lors de fouilles du côté extérieur de la porte, on eut la surprise de trouver, noyé sous un bastion, un tombeau monumental dont les inscriptions révèlent qu'il est celui d'un boulanger industriel, sans doute fournisseur de l’État. Son nom grec, Eurysacès, laisse penser qu'il était un affranchi ; la richesse de son tombeau montre qu'il avait bien réussi dans son négoce ! Le monument est ancien, de l'époque de la République romaine, daté de -30. Les parties conservées, protégées des hommes et des intempéries durant vingt siècles, sont aujourd'hui en parfait état.

Portail de la Rome antique —  Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.