bavardages  • le Livre d'or
Cordon, le Balcon du Mont-Blanc - panoramio (28).jpg Astuces, statistiques et interview d'une contributrice, lisez la Gazette hiver 2020 de Vikidia ! DessinInterview.png

Pierre Desproges

« Pierre Desproges » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Desproges, sur scène, en 1985

Pierre Desproges (Pantin, 9 mai 1939, Paris, 18 avril 1988) était un humoriste français, célèbre pour son humour noir et l'écriture de ses textes absurdes. Il est mort d'un cancer, à l'âge de 47 ans.

Un humour unique[modifier | modifier le wikicode]

Pierre Desproges est connu pour ses talents d'écriture, et pour son humour unique et très particulier, mêlant humour noir, cynisme, absurde, longues tirades et auto-dérision.

Humour noir[modifier | modifier le wikicode]

Pierre Desproges est notamment connu pour son humour noir, c'est-à-dire qu'il avait l'habitude de faire des plaisanteries sur des sujets sérieux, graves et tristes, qui, normalement, ne font pas rire, ou ne sont pas censés faire rire.

Dieu a divisé l'humanité en deux grandes catégories : les juifs et les antisémites.

Pour Pierre Desproges, l'humour noir, le fait de rire des choses graves, permet d'oublier un instant qu'elles sont tristes, et donc, de mieux les supporter, de moins en souffrir.

[...]oui, on peut rire de tout, on doit rire de tout. De la guerre, de la misère et de la mort. Au reste, est-ce qu’elle se gêne, elle, la mort, pour se rire de nous ? Est-ce qu’elle ne pratique pas l’humour noir, elle, la mort ? - Réquisitoire contre Jean-Marie Le Pen, extrait du Tribunal du flagrant délire, 28 septembre 1982.

Le cancer[modifier | modifier le wikicode]

Le cancer était un des thèmes récurrents de Pierre Desproges. Alors que lui-même en était malade, il continuait à faire des blagues dessus. Beaucoup ont pensé que c'était pour dédramatiser, pour souffrir moins. Il semble cependant qu'il n'était pas au courant de sa maladie, et qu'il n'ait pas voulu en être informé.

Noël au scanner, Pâques au cimetière

Pierre Desproges détourne ici un proverbe connu, « Noël au balcon, Pâques aux tisons », pour expliquer qu'une personne qui découvre qu'elle a le cancer (le scanner est un appareil médical qui est utilisé, notamment pour détecter le cancer) n'en a plus pour très longtemps à vivre (Pâques arrive environ 4 mois après Noël).

Plus cancéreux que moi, tumeur !

Jeu de mot sur « tumeur » et « tu meures ».

Moi, j’ai pas de cancer, j’en aurai jamais je suis contre.

Un bel exemple d'absurde (voir plus bas) : le cancer n'est pas quelque chose que l'on choisit, et on ne peut pas être contre. Dire cette phrase n'a donc aucun sens... Et pourtant...

L'absurde[modifier | modifier le wikicode]

Une autre des grandes caractéristiques de l'humour de Pierre Desproges était son sens de l'absurde : il avait pour habitude de construire des phrases qui n'avaient aucun sens. Il a ainsi écrit un sketch entier qui commence par la phrase Je hais les cintres, et dans lequel il passe plusieurs minutes à expliquer pourquoi il déteste cet objet.

Il est également connu pour, à la fin d'un spectacle, quand d'autres artistes font un rappel ou des remerciement, avoir choisi lui de faire le « résumé du spectacle ».

Enfin, à l'intention de ceux d'entre vous qui comme moi ont somnolé un petit peu pendant ce spectacle, à l'intention également de ceux d'entre vous qui comme moi auraient préféré être ailleurs ce soir, mais qui vont comme moi essayer de prouver à leur conjoint qu'ils étaient bien ici ce soir, à l'intention de tous ceux-là, voici, pour terminer vraiment, et, je pense pour la première fois sur scène, ce que personne avant moi n'avait osé, voici pour terminer le résumé du spectacle.

De très longues tirades[modifier | modifier le wikicode]

Pierre Desproges est également connu pour ses très longues tirades, des très longues phrases, très complexes, et très imagées :

Les cintres sont là, accrochés à leur tringle dans la pénombre hostile.
On dirait un rang de vampires agrippés à la branche morte d'un chêne noir dans l'attente silencieuse du poulain égaré au tendre flanc duquel ils ventouseront leur groin immonde pour aboucher son sang clair en lentes succions gargouillées et glaireuses, jusqu'à ce que mort s'ensuive. – 1986
Au premier plan, rappelez-vous, le spectateur voit, au flanc de la montagne rouge feu, moutonner un maquis vert. Il y serpente des chemins rares qui débouchent soudain sur des criques sauvages où nul imbécile cintré dans sa bouée Snoopy ne vient jamais ternir, de son ombre grasse et populacière, l’irréelle clarté des fonds marins mordorés où s’insinue le congre que, donc, le bar abhorre. Ben oui : le bar abhorre le congre par atavisme. Le congre est barivore. Et donc le bar l’abhorre. Si vous voulez, le bar est fermé aux congres du fait même que le palais des congres est ouvert au bar. – Ondine, 1986

Œuvres principales[modifier | modifier le wikicode]

  • Le Tribunal des flagrants délires est une émission de radio, diffusée entre 1980 et 1981, sur France Inter, et animée par Pierre Desproges, Claude Villers et Luis Rego. Chaque émission était le procès imaginaire et pour rire d'un invité. Claude Villers était le président du tribunal, Pierre Desproges le procureur et Luis Rego l'avocat de la défense. Le faux procès commençait toujours par la mise en accusation du président, puis Pierre Desproges commençait un réquisitoire (discours accusateur) sur l'invité, qui finissait généralement par digresser pour parler de n'importe quoi, après quoi Luis Rego entamait son discours pour la défense de son client, défense généralement tellement mauvaise qu'elle était pire que l'accusation.
  • La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède était une série d'émissions télévisées très courte (une minute), créée en 1982. Chaque épisode est présentée comme une leçon, où Monsieur Cyclopède nous apprend quelque chose de nouveau (et, bien sûr, totalement inutile, loufoque et absurde), comme, par exemple, ignifugeons Louis XVI, ou Jouons à colin-maillard avec un aveugle. L'émission se termine toujours par la phrase Étonnant, non ? ou une de ses variantes.
  • Pierre Desproges a également fait plusieurs spectacles sur scène et écrit plusieurs livres.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

  • Pierre Desproges, un site contenant notamment de nombreuses citations.
  • Cyclopédie, un site proposant de nombreux textes et photographies de Desproges.
Portail du théâtre —  Tous les articles sur le théâtre et les arts de la scène.