Oxyrhynque

« Oxyrhynque » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Papyrus d’Oxyrhynque (vers 100 ap. J.-C.). Il présente un des plus anciens diagrammes des Éléments d'Euclide.

Oxyrhynque (du grec Ὀξύρυγχος « bec pointu ») est une ville de l’Égypte ancienne, sur la rive gauche du Nil, aujourd'hui El-Behneseh (ou Al-Bahnasah), à environ 160 km au sud du Caire.

La ville fut la capitale du Sceptre Second, le XIXe nome de Haute-Égypte.

Les papyrus d'Oxyrhynque[modifier | modifier le wikicode]

Oxyrhynque doit sa célébrité à l'énorme quantité de papyrus des périodes grecque et romaine de l'histoire égyptienne, certains exceptionnels, qui y furent découverts tout au long du XXe siècle.

Parmi les textes découverts figurent :

Illustration du déchiffrement d'un papyrus[modifier | modifier le wikicode]

Voyons un peu comment on peut lire un papyrus copte, de la fin de l'époque romaine, écrit en grec...

Voici le papyrus 6993 d'Oxyrhynque, de la fin du Ve siècle : il présente cinq lignes de grec en écriture cursive, demandant le paiement de deux récipients de vin.

Le texte est ainsi restitué :

† ἡ ἁγία ἐκ<κ>λ(ησία(?))(*) Ἀνουθίῳ διοικ(ητῇ(?))(*) οἰκ(ονόμῳ(?)) τοῦ ἁγίου Γαβριήλ. παρασχ(οῦ) τῷ κονιάτῃ ὑπ(ὲρ) τῆς ἑορτ(ῆς) τοῦ Τῦβι β ἰνδ(ικτίονος) οἴν(ου) δι(πλᾶ) β δύο μ(όνα).

soit :

« La sainte église à Anouthios, administrateur intendant de saint Gabriel : paiement en nature de deux pots doubles de vin et deux simples, pour la fête de Tybi (?). »


Portail de l’Égypte ancienne —  Tous les articles sur l’Égypte ancienne.
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Oxyrhynque de Wikipédia.

28° 32′ 00″ N 30° 40′ 00″ E / 28.533333, 30.666667