Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
la cabane  • le Livre d'or
Ce sont des enfants, des adolescents et des adultes qui écrivent et qui font la maintenance de Vikidia. Participez vous aussi !

Ostuni

« Ostuni » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Ostuni, la « ville blanche ».

Ostuni est une ville italienne d'environ 30 000 habitants, située dans la péninsule du Salento (le talon de la « botte » de l'Italie), dans la région des Pouilles, à quelques kilomètres de la côte de l'Adriatique.

Perchée sur une colline, elle est surnommée la « città bianca » (la « ville blanche ») pour ses nombreuses petites maisons désordonnées blanchies à la chaux.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Ostuni a été fondée en 600 av. J.-C. par les Messapiens (wp), une tribu indigène du Salento, qui choisirent le site pour ses pentes très abruptes, faciles à défendre.

La ville connut ensuite une histoire longue et agitée et de nombreuses peuplades se sont succédé à sa tête. Elle fut détruite par la redoutable Hannibal au IIIe siècle av. J.-C. pendant les Guerres puniques, puis reconstruite par les Grecs, proches voisins.

Le nom de la cité, « Ostuni », dériverait d'ailleurs du grec ἄστυ νέον, ástu néon (de ástu, citadelle, et néon, nouvelle), et signifierait « nouvelle citadelle ».

Sous la Renaissance, Ostuni a prospéré car sa souveraine, une certaine duchesse Isabella de Bari, y a invité des artistes et des hommes de lettres. La ville est ainsi devenue un centre culturel bouillonnant. En 1539, des robustes fortifications, toujours visibles, ont érigées pour se protéger des invasions turques.

Patrimoine[modifier | modifier le wikicode]

Colonne Saint-Oronce

Ostuni est connue pour ses nombreuses petites maisons blanches. Elles sont été peintes à la chaux blanche au Moyen Âge pour rendre les rues plus saines et lumineuses et, au XVIIe siècle, pour lutter contre la peste qui décime la ville.

Les imposantes murailles qui circonscrivent la vieille ville sont elles aussi peintes en blanc. Seuls quelques palais baroques de riches familles aristocratique sont colorés.

La ville comporte beaucoup d'édifice religieux remarquables, comme la cathédrale de l'Assomption (XVe siècle) qui surplombe la ville. Sa façade ronde et symétrique est percée par une belle rosace.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail de l'Italie —  Tous les articles sur l'Italie.
Portail de l'architecture —  Tout sur les monuments et les architectes célèbres.