Au travail !
Logo Vikidia es.png
la cabane • le Livre d'or
Avec d'autres contributeurs, Bougrès35 surveille les modifications sur Vikidia (la patrouille). Il voudrait bien du renfort !

Manifeste du duc de Brunswick

« Manifeste du duc de Brunswick » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Charles II de Brunswick.

Le Manifeste du duc de Brunswick est un texte publié le 25 juillet 1792 à Coblence sous la responsabilité théorique du duc de Brunswick, général en chef des armées austro-prussiennes en guerre contre la France.

Ce texte, rédigé par des nobles français émigrés en Allemagne et inspiré par l'entourage de la reine Marie-Antoinette, menaçait de destruction massive la ville de Paris et le massacre des Parisiens si une nouvelle manifestation avait lieu contre le roi Louis XVI et sa famille.

Contrairement aux attentes des rédacteurs, le texte connu à Paris le 1er août, provoqua la fureur des révolutionnaires parisiens et déclencha la journée du 10 août 1792 qui aboutit à la suspension du roi Louis XVI et à son arrestation.

La Révolution menacée par l'invasion austro-prussienne[modifier | modifier le wikicode]

La France est en guerre contre l'Autriche et la Prusse depuis avril 1792. L'armée française désorganisée par la tiédeur ou la fuite des officiers (tous d'origine noble) et l'agitation des soldats qui demandent un changement des habitudes autoritaires de leur hiérarchie ne peut faire face. Cependant une trêve de trois mois a été obtenue en mai 1792.

Le roi menacé par les Parisiens le 20 juin 1792

Pour rétablir la situation militaire, l'Assemblée législative décide le 27 mai de faire arrêter les prêtres catholiques réfractaires, considérés comme des agents ennemis, de créer une armée de 20 000 volontaires destinée à défendre Paris (8 juin) et de dissoudre la garde personnelle du roi (29 mai) Louis XVI refuse ces mesures, sauf la dernière. Pour le contraindre à céder, le 20 juin 1792 les révolutionnaires parisiens envahissent le palais des Tuileries (la résidence du roi à Paris). Malgré une très forte pression physique, le roi maintient sa position. Mais l'alerte a été chaude. Aussi l'entourage royal, qui était en contact secret avec l'ennemi, demande à celui-ci de faire peur aux révolutionnaires parisiens en les menaçant des pires maux s'ils persistaient à nuire au roi.

Le Manifeste du duc de Brunswick[modifier | modifier le wikicode]

Caricature française de 1792. Les Français (et d'autres peuples européens) font un usage dégradant du manifeste...

Le Manifeste comprend deux parties. Dans la première, les rédacteurs exposent les raisons pour lesquelles ils ont entrepris la guerre. Rétablir la monarchie absolue en France, qui pour eux est la seule forme légitime du pouvoir. Les nobles sont convaincus que la majeure partie de la population française subit la politique des révolutionnaires, mais n'y est pas favorable. Ils croient donc qu'un appel à la raison devrait faire rentrer les choses dans l'ordre ancien.

Les menaces violentes contre Paris sont contenues dans la seconde partie. Les Austro-Prussiens vont savoir que si une quelconque violence est faite à la famille royale, les auteurs de ces violences mais aussi les autorités qui ne s'y seraient pas opposées ou les auraient provoqués seraient tenus responsables et le paieraient de leur vie.

  • consulter [1] le texte entier du Manifeste sur Wikisource

Conséquences du Manifeste[modifier | modifier le wikicode]

Le manifeste est connu à Paris le 1er août. Le journal Le Moniteur le publie le 3. Immédiatement, les révolutionnaires parisiens s'organisent pour y répondre par les armes. Une commune insurrectionnelle est créée (9 août) en remplacement de la Commune constitutionnelle. Elle qui organisera l'assaut du palais de Tuileries le 10 août. À l'issue de cette journée, Louis XVI et sa famille se réfugient auprès de l'Assemblée nationale, qui sous la pression des émeutiers, décrètent immédiatement la suspension du roi, puis l'incarcération à la prison du Temple.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la Révolution française —  Tous les articles sur la Révolution française de 1789.