Lokrum

« Lokrum » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
L'île de Lokrum.

Lokrum, prononcé Lacroma en italien, est un des îlots inhabités au large de la côté dalmate, classé par naturel, à 600 mètres environ de Dubrovnik. On y trouve particulièrement le Fort Royal qui est le point culminant de l’île (91 m), et le jardin botanique.


Flore[modifier | modifier le wikicode]

La jardin botanique de l'île.

Le nom de l'île vient du latin, « accrumen » qui veut dire « fruit amer ». En effet, depuis longtemps sont cultivés sur cette île des fruits amers, tout particulièrement des oranges et des citrons. C'est en 1959 que l'Académie Nationale des Arts et des Sciences (wp) ordonne l'ouverture d'un jardin botanique sur cet îlot. Il a d'abord pour but d'étudier comment caractériser le climat de l'Adriatique de ce côté.

La flore de l'île est richement composée. On a fait venir d'Australie et d'Amérique des plantes obtenues par le savoir de nombreux jardins botaniques dans la monde entier. Les personnes chargées de l'entretien de Lokrum suivaient un protocole d'attention particulière envers les plantes de foresterie, horticulture ou pharmacie. Les arbres et arbustes, eux, viennent en grande partie de pays avec un climat similaire à celui de l'île comme le centre du Chili, l'Australie, la Californie, et le Cap.

De nos jours, le jardin constitue une grosse partie des recherches de l'Institut pour la Recherche Marine et Côtière de l'Université de Dubrovnik (wp). Le jardin a une aire totale de 2 ha, comprend 500 espèces de végétaux, notamment des arbres mais aussi 200 espèces de plantes mangeables cultivées sous la terre. En plus de son attractivité touristique, le jardin botanique permet de conserver dans leur habitat naturel des espèces végétales menacées.

Dans les zones publiques, les espèces de végétaux sont regroupées par famille botanique, ou en fonction de leur besoin en culture (par exemple en rocailles). Les plantes sont étiquetées ; y sont compris les données géographiques d'origine, la nom de la plante en latin, et la famille botanique.

Lokrum lapin.JPG
Lokrum paon2.jpg
Principales espèces 
  • La famille des Myrtaceae. Elle forme une importante famille d'une centaine de genres pour environ 3000 espèces qui prennent la forme de petits arbustes jusqu'à de grands arbres comme les Eucalyptus.
  • La famille des Cactaceae (cactus) et autres plantes succulentes. On recense sous le terme de « plante succulente » des végétaux qui détiennent un organe hypertrophié (feuilles, tiges, racines) gardant des réserves d'eau. Ces plantes sont adaptées au climat de l'île.
  • La famille des Arecaceae, ou palmae (palmier). Les palmiers sont l'une des plus grandes familles des monocotylédones. Ils contiennent plus de 200 genres et près de 3000 espèces, ce qui forme un groupe très homogène.

Faune[modifier | modifier le wikicode]

L'île de Lokrum comporte une faune très variée. Les espèces les plus courantes sont le paon nourri avec des graines spécialisées, et le lapin.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Le Fort Royal.
Le monastère bénédictin tel qu'on le voit de nos jours est l'œuvre de Charlotte de Belgique, la femme de l'archiduc Maximilien.

Jusqu'en 1023, l'île était inhabitée : à cette date, un monastère est construit. De nombreuses légendes existeraient en rapport avec l'île, ce qui pousseraient l'île à être désertée. Selon une légende, par exemple, en 1192, l'île hébergerait le roi d'Angleterre Richard Ier d'Angleterre : le souverain revenant d'une croisade s'échouerait suite à une tempête et un orage. Il serait charmé par l'endroit et déciderait d'y faire bâtir une église, qui le sera pourtant sur Dubrovnik, ville qui permet la sauvegarde de l'endroit pour l'alimentation en vivres et en eau potable.

En 1798, le peu de résidents sur l'île est chassé par Napoléon Bonaparte, soutenu par des notables ragusains. Selon une autre légende, les moines qui y vivaient auraient par fureur lancer un sort maléfique à l'île : tous les propriétaires successifs de l'île succomberaient tous. L'île resta inoccupée jusqu'en 1806, période pendant laquelle Napoléon fit construire le Fort Royal.

En 1859, l'île est rachetée par l'archiduc Maximilien et sa femme. C'est principalement grâce aux efforts de ce couple que le jardin botanique a pu être réalisé. Puis l'île fera la possession de nombreux nobles, jusqu'à ce qu'en 1919, la République yougoslave s'approprie l'île et la rende ouverte au public.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Articles connexes[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la Croatie - Tous les articles concernant la Croatie.