Licteur (Rome antique)

« Licteur (Rome antique) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Licteur romain)
Aller à : navigation, rechercher
un romain vêtu d'un manteau et portant les faisceaux.
Un licteur romain

À Rome dans l'Antiquité, le licteur est un officier public qui est au service d'un magistrat de haut rang. Le licteur est le signe visible de l'autorité du magistrat. Le licteur précède le magistrat pendant ses déplacements dans la ville (et à l'extérieur pour les consuls). S'ils sont plusieurs, les licteurs se déplacent en file par un. Le dictateur (qui cumule les fonctions des deux consuls) a droit à 24 licteurs. Les consuls ont droit à 12 licteurs chacun. Les préteurs disposent de 6 licteurs. Les édiles curules ont deux licteurs. Chaque vestale, et également le flamen Dialis a un licteur.

Origine des licteurs[modifier | modifier le wikicode]

La fonction de licteur provient des Étrusques et aurait été introduite à Rome par le roi romain d'origine étrusque Tarquin l'Ancien.

Le mot licteur viendrait du verbe ligare parce que les licteurs liaient les mains et les pieds des criminels avant leur condamnation.

Les faisceaux des licteurs[modifier | modifier le wikicode]

Dans leurs fonctions officielles les licteurs portent sur l'épaule un faisceau. Les faisceaux sont formés de plusieurs baguettes de bois de bouleau ou d'orme liées contenant au milieu une hache dont le fer dépassait.

Dans le faisceau, les baguettes représentent le pouvoir de la flagellation et la hache le droit de condamner à mort.

Dans les déplacements à l'intérieur de Rome, les faisceaux du consul n’ont pas de hache (elle est voilée). En effet le citoyen romain peut faire appel au peuple d'une condamnation à mort ordonnée par un consul. Seul le dictateur peut avoir les faisceaux avec hache à l'intérieur de la ville.

Par contre en dehors de Rome et de ses alentours immédiats (sur un mille de distance), les faisceaux consulaires comportent les haches.

Recrutement des licteurs[modifier | modifier le wikicode]

Les licteurs étaient des citoyens romains, donc des hommes libres. On pense qu'ils étaient recrutés uniquement parmi la plèbe.

Fonctions des licteurs[modifier | modifier le wikicode]

Les licteurs obligent les habitants rencontrés à respecter le magistrat qui passe. À l'apparition d'un licteur ou d'un cortège de licteurs, les passants doivent s'écarter. Devant un consul les cavaliers doivent descendre de leur monture. Les passants doivent se découvrir la tête. Lorsque le cortège de deux magistrats de rangs différents se croisent, celui du magistrat de rang inférieur doit laisser le passage à celui du magistrat de rang supérieur et généralement abaisse ses faisceaux. Par contre même le consul doit le passage à une vestale.

Les licteurs infligent la punition à ceux qui sont condamnés particulièrement dans le cas des citoyens romains.

Magistrat: fonctionnaire ou officier civil investi d'une autorité juridictionnelle, administrative ou politique

Les licteurs pendant l'empire[modifier | modifier le wikicode]

La fonction de licteur subsiste pendant l'empire.

Auguste a droit à 12 licteurs permanents à partir de 19 av. J.-C.. L'empereur Domitien se fait accompagner par 24 licteurs.

Les magistrats traditionnels conservent le même nombre de licteur que pendant la période républicaine. Les titulaires des nouvelles fonctions impériales ont également des licteurs lorsqu'ils sont en dehors de Rome. Les curateurs, le préfet de la Ville, le préfet du Trésor de Saturne, le préfet du Trésor militaire disposent chacun de deux licteurs. Les légats propréteurs ont cinq licteurs et les proconsuls ; six.

Portail de la Rome antique —  Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.