Le Livre d'or  • la l'aide
DessinActus.PNG Actualités des Vikidiens, interview... Venez lire la Gazette printemps 2020 de Vikidia ! DessinInterview.png

Lee Myung-bak

« Lee Myung-bak » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Lee Myung-bak en 2013

Lee Myung-bak (en coréen : 이명박), né le 19 décembre 1941, est un ancien homme politique et homme d'affaires sud-coréen qui a été président de la Corée du Sud de 2008 à 2013. Avant son élection à la présidence, il était PDG de Hyundai Engineering and Construction, ainsi que maire de Séoul du 1er juillet 2002 au 30 juin 2006. Il est marié à Kim Yoon-ok et a trois filles et un fils. Son frère aîné, Lee Sang-deuk, est un homme politique sud-coréen. Il fréquente l'église presbytérienne de Somang. Lee Myung-bak est diplômé de l'Université de Corée et a reçu un doctorat honorifique de l'Université Paris Diderot le 13 mai 2011.

Présidence[modifier | modifier le wikicode]

Lee Myung-bak a modifié l'approche du gouvernement sud-coréen à l'égard de la Corée du Nord, préférant une stratégie plus dure suite à une provocation accrue du Nord, tout en soutenant le dialogue régional avec la Russie, la Chine et le Japon. Sous la présidence de Lee Myung-bak, la Corée du Sud a accru sa visibilité et son influence sur la scène mondiale, ce qui a permis l'organisation du sommet du G20 à Séoul en 2010. Cependant, d'importantes controverses subsistent en Corée au sujet d'initiatives gouvernementales très médiatisées qui ont poussé certaines factions à s'opposer à la société civile et à manifester contre le gouvernement en place et le parti Saenuri du président Lee (anciennement le Grand Parti national). La faction réformiste au sein du parti Saenuri est en désaccord avec Lee Myung-bak. Il a mis fin à son mandat de cinq ans le 24 février 2013 et a été remplacé par Park Geun-hye.

Arrestation[modifier | modifier le wikicode]

Le 22 mars 2018, Lee Myung-bak est arrêté pour corruption, détournement de fonds et évasion fiscale, qui auraient eu lieu sous sa présidence. Les procureurs ont accusé Lee d'avoir reçu 11 milliards de won de pots-de-vin et d'avoir transféré 35 milliards de won d'actifs vers une caisse noire. Peu avant son arrestation, Lee Myung-bak a publié sur Facebook une déclaration manuscrite démentant les accusations. Son arrestation a eu lieu environ un an après l'arrestation de l'ancienne présidente Park Geun-Hye, qui avait été arrêtée pour des accusations découlant du scandale politique de la Corée du Sud en 2016. Lee Myung-bak a été reconnu coupable le 5 octobre 2018 et condamné à 15 ans de prison.

Portail de la politique —  Tous les articles sur la politique.
Portail de la Corée du Sud —  Tous les articles sur la Corée du Sud