Konya

« Konya » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Divers aspects de la ville

Konya est une ville du centre de la Turquie. Septième ville la plus peuplée du pays (1 million d'habitants), elle est également un important centre économique et industriel.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Préhistoire et Antiquité[modifier | modifier le wikicode]

Des fouilles attestent d'une présence humaine dans la région à la fin de l'âge de cuivre vers 3000 av. J.-C. La cité passe sous influence des Hittites aux alentours de 1500 av. J.-C.

Les Phrygiens fondent leur royaume dans le centre de l'Anatolie au VIIIe siècle av. J.-C.. Xénophon décrit Iconium (nom latin de Konya) comme la dernière cité de Phrygie. La région est envahie par les Cimmériens aux alentours de 690 av. J.-C. Konya alias Iconium a également fait partie de l'Empire Perse jusqu'à ce que Darius III soit vaincu par Alexandre le Grand en 333 av. J.-C.

L'empire d'Alexandre s'étant effondré peu de temps après sa mort, la cité est dirigée par Séleucos Ier et par les rois de Pergame pendant l'époque hellénistique. Mais Attale III le dernier roi de Pergame étant sur le point de mourir sans héritier, il fait don de son royaume dont fait partie Iconium à la république romaine. Sous le règne de l'empereur Claude, il rebaptise Iconium en Claudioconium.

Les apôtres Paul et Barnabé prêchèrent à Iconium durant leur premier voyage aux alentours de 40, après avoir été persécutés à Antioche. Paul et Silas sont probablement revenus à Iconium lors de leur deuxième voyage aux alentours de 50. Ils ont visité la synagogue juive d'Iconium, ce qui a provoqué un conflit entre les communautés juives et non-juives, les juifs croyant au message de Paul et de Barnabée et les non-juifs n'y croyant pas. Dans les légendes chrétiennes, Iconium passe pour le lieu de naissance de Thècle d'Iconium.

Durant l'empire byzantin, la cité est de nombreuses fois détruite par les envahisseurs arabes.

Patrimoine culturel[modifier | modifier le wikicode]

La mosquée d'Ala'ad Dîn abrite deux mausolées : le mausolée dynastique où sont enterrés huit sultans du sultanat d'Iconium, et le mausolée de Mevlânâ Celâleddîn-i Rûmî, poète mystique persan qui a profondément influencé le soufisme et fondé l'ordre des derviches tourneurs.

Portail de la Turquie — Tous les articles sur la Turquie.