Jeunesses hitlériennes

« Jeunesses hitlériennes » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Insigne des Jeunesses hitlériennes

En Allemagne de 1926 à 1945, les Jeunesses hitlériennes (en allemand Hitlerjugend) sont l'organisation qui encadre les jeunes nazis puis, à partir de 1936, tous les jeunes.

L'organisation des Jeunesses hitlériennes[modifier | modifier le wikicode]

Un camp d'enfant (Pimpfe) des Jeunesses hitlériennes.
Uniforme dans les années 1930
Un groupe de Jeunesses hitlériennes partant en train pour un camp d'été.

C'est un mouvement de jeunes où les sexes et les tranches d'âges sont séparés. Les filles de moins de 14 ans sont regroupées dans les Jungmädelbund, puis de 14 à 18 ans elles forment les Bund Deutsch Mädel. Les garçons de moins de 14 ans sont regroupés dans la Jungvolk et de 14 à 18 ans dans la Hitler Jugend. À partir de 1935, les jeunes hommes et les jeunes filles âgés de plus de 18 ans doivent faire une année de service du travail obligatoire (défrichement de landes et de forêts ou constructions routières).

Les activités pratiquées par les Jeunesses hitlériennes[modifier | modifier le wikicode]

Le but des Jeunesses hitlériennes est de prendre en charge les jeunes après la journée scolaire et pendant les vacances scolaires. Il s'agit de les retirer à l'influence de leurs familles et de les éduquer avec des idées nazies. La vie collective des jeunes est organisée selon les méthodes militaires. L'encadrement des jeunes est assuré par des adultes, souvent des militaires. Les activités de plein air et sportives sont privilégiées, comme les camps, les marches, les veillées ou l'initiation au tir pour les garçons. On permet ainsi aux enfants des villes de bénéficier des bienfaits de la vie au soleil et au grand air. On favorise aussi leur développement corporel, une des conditions pour créer la race des seigneurs imaginée par les nazis. On leur propose comme idéal la solidarité de groupe et le sacrifice, on met à l'écart les idées et les comportements individuels qui sont des obstacles à la réussite d'un État totalitaire mis en place par les nazis. Des cours « théoriques » leur inculquent les bases de la doctrine nazie pour en faire des Allemands obéissants et disciplinés. Des accords sont passés avec la SS qui en recrute les éléments les plus fanatiques destinés à être l'élite de la future Allemagne.

Cette mainmise des nazis sur la jeunesse allemande va provoquer des tensions avec les différentes églises chrétiennes qui ont elles aussi leurs organisations de jeunesse. Ces dernières disparaissent d'Allemagne dès 1935.

De 1931 à 1940, le chef des Jeunesses hitlériennes est Baldur von Schirach puis de 1940 à 1945 Arthur Axmann. Au début de 1933, les Jeunesses hitlériennes regroupent près de 2,5 millions d'adhérents. Ils sont plus de huit millions en 1940.

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.