Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
les articles à compléter  • le Livre d'or
Ce sont des enfants, des adolescents et des adultes qui écrivent et qui font la maintenance de Vikidia. Participez vous aussi !

Janus (mythologie)

« Janus (mythologie) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Voir les articles homonymes Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Janus.
Demi-statère de Rome, montrant les deux visages du dieu Janus, ca. -217.

Janus est un dieu romain. Il possède deux visages, l'un tourné vers le passé et l'autre tourné vers le futur. C'est le dieu des clés, des portes, du passé, du futur, des choix, de la croisée des chemins, des débuts et des fins.

Le temple de Janus, près du Forum romain, est le principal sanctuaire consacré à cette divinité dans le Rome antique : ses portes étaient connues pour être fermées en temps de paix, et ouvertes en temps de guerre.

Guerre et paix[modifier | modifier le wikicode]

Le règne de Janus fut pacifique. C'est à ce titre qu'on le considéra comme le dieu de la paix. Le roi Numa lui fit bâtir à Rome un temple qui restait ouvert en temps de guerre, et qu'on fermait en temps de paix. Ce temple fut fermé une première fois sous le règne de Numa, une seconde fois après la deuxième guerre punique, puis trois fois, à divers intervalles, sous le règne d'Auguste.

Représentations[modifier | modifier le wikicode]

On le représente tenant d'une main une clef, et de l'autre une verge, pour marquer qu'il est le gardien des portes (latin : janua, « porte ») et qu'il préside aux chemins. Ses statues marquent souvent de la main droite le nombre de trois cents, et de la gauche celui de soixante-cinq, pour exprimer la mesure de l'année. Il était invoqué le premier lorsqu'on faisait un sacrifice à quelque autre dieu.

Ovide dit que Janus a un double visage parce qu'il exerce son pouvoir sur le ciel, sur la mer comme sur la terre ; il est aussi ancien que le monde ; tout s'ouvre ou se ferme à sa volonté. Lui seul gouverne la vaste étendue de l'Univers. Il préside aux portes du ciel et les garde en compagnie des Heures. Il observe en même temps l'orient et l'occident.

Au revers des médailles à son effigie, on voit un navire ou simplement une proue, en mémoire de l'arrivée de Saturne en Italie sur un vaisseau.

Saturne et Janus[modifier | modifier le wikicode]

Saturne (le Kronos des Grecs) dévorait ses enfants. Mais son fils Jupiter s'échappa. Devenu adulte, Jupiter chassa Saturne. Saturne cherchait la tranquillité. Il fut accueilli avec hospitalité en Italie par Janus, qui était alors le roi des Latins et le dieu des portes des Enfers. En plus de son hospitalité, Janus proposa à Saturne de s’associer tous deux sur le trône. Janus et Saturne s’entendaient merveilleusement bien, il n’y avait jamais de querelles. Ils ne travaillaient jamais, car la terre était toujours féconde. C’était l’Âge d'or. En souvenir d’une pareille époque, les Romains fêtaient les Saturnales où, pendant trois jours, tous étaient égaux : il n’y avait ni maîtres, ni esclaves.

Portail Rome antique —  Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.