Héraclès et le sanglier d'Érymanthe

« Héraclès et le sanglier d'Érymanthe » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Héraclès ramenant le sanglier à Eurysthée.

La poursuite entre Héraclès et le sanglier d'Érymanthe est le troisième travail d'Héraclès.

Ce matin-là, Eurysthée reçut la visite de plusieurs paysans, tous désespérés : un énorme sanglier dévastait leurs cultures. Il leur était impossible d’obtenir la moindre récolte. Ils demandèrent l'aide d'Héraclès, réputé pour avoir déjà tué le lion de Némée et l'hydre de Lerne. Eurysthée finit par accepter, mais craignait de plus en plus Héraclès, de peur qu'il finisse par prendre le trône. Aussi, il décida, avec l'aide de Héra (Junon), de corser un peu ce troisième travail. Il ordonna à Héraclès de ramener le sanglier d'Erymanthe vivant et de le déposer à ses pieds.

Héraclès se mit en route et n’eut pas de mal à trouver le sanglier. Mais ce dernier le nargua et Héraclès, abasourdi, renonça à le poursuivre. Le lendemain, il se mit à sa recherche, mais ne le trouva pas et comprit qu’il le faisait tourner en rond. Le sanglier connaissait parfaitement cet endroit.

Héraclès décida d'en faire autant : il explora le mont Erymanthe afin de mieux le connaître. Quand la colline n'eut plus de secrets pour lui, il décida d'essayer de capturer l'animal. Il se cacha dans un arbre, au-dessus d'un sentier qu'empruntait l'animal. Le sanglier apparut , vit Héraclès et le nargua à nouveau. Le héros se lança à sa poursuite et courut jusqu'au soir, mais il finit par perdre sa trace. Le lendemain, la course poursuite recommença et se termina de la même manière que la veille. Et chaque jour, pendant un mois, le sanglier faisait courir Héraclès, mais finissait toujours par lui échapper.

Les paysans s'impatientaient, mais Héraclès avait un plan. Il creusa des fossés, créa de nouvelles impasses, fit bouger de lourdes pierres... Après plusieurs semaines, l'hiver arriva et la neige avec. Héraclès se remit sur les traces du sanglier. Cette fois-ci, l'animal ne s'attendait pas à la venue du héros. Il commença à courir, mais était plus lourd à cause des provisions qu'il avait faites. Il essayait de ne pas se fatiguer et prenait les chemins les plus faciles. À la fin de la journée, le monstre emprunta un sentier plus étroit : il était coincé. Héraclès lui sauta dessus, mais le sanglier tomba dans un ravin. Heureusement, il ne tomba pas de haut et ne fut pas blessé. Héraclès le ligota et le mit sur ses épaules.

Quand il revint à Tirynthe, les habitants poussèrent des cris de joie et l'acclamèrent. Il arriva au palais et montra la bête à Eurysthée. De peur, le roi sauta dans une énorme jarre. Mais Héraclès, qui avait reçu l'ordre de déposer le sanglier aux pieds de son cousin, le fit glisser dans la jarre. Eurysthée hurla de terreur et Hercule, heureux d’avoir terminé ce troisième travail, repartit, laissant le roi de Tirynthe avec l'animal dont il avait si peur...

Lumière !Les douze travaux d'Héraclès
Le lion de Némée - L'hydre de Lerne - Le sanglier d'Érymanthe - La biche de Cérynie -
Les oiseaux du lac Stymphale - Les écuries d'Augias - Le taureau de Crète - Les cavales de Diomède -
La ceinture d'Hippolyté - Les bœufs de Géryon - Les pommes d'or du jardin des Hespérides - Cerbère
Portail de la Grèce —  Tous les articles sur la Grèce, de l'antiquité à aujourd'hui.
Portail Rome antique —  Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.
Portail des légendes —  Les mythes, depuis le déluge jusqu'aux extraterrestres.