Droit de vote aux États-Unis

« Droit de vote aux États-Unis » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Le droit de vote aux États-Unis a évolué et s'est modifié par l'ajout d'amendements à la Constitution américaine. A sa naissance, les États-Unis sont constitués de 13 États, et seuls les hommes blancs propriétaires ont le droit de vote. Il y a eu un combat libéral pour étendre le droit de vote aux autres ethnies.

Un suffrage majoritairement « blanc »[modifier | modifier le wikicode]

La Constitution américaine a été rédigée en 1787. Cette constitution fonde un pays fédéral naissant qui fédère 13 États (les 13 États fondateurs). Chaque État fédéré possède alors une grande marge de manœuvre pour définir le droit de vote. De manière générale, en 1787, seuls les hommes blancs qui sont propriétaires avaient alors le droit de voter. Par ailleurs, les lois de certains États fondateurs (comme la Géorgie ou le Delaware) imposaient que les électeurs soient protestants. Le droit de vote restait alors fortement limité, pour des raisons raciales ou religieuses.

Le New Hampshire fut le premier État fédéré à étendre le droit de vote aux non-propriétaires, en 1792. D'autres suivirent. En 1856, dans tous les États fédérés, le droit de vote fut donné à tous les hommes blancs qui ont 21 ans ou plus. En général, le droit de vote concernait aussi les étrangers blancs. Chaque votant devait justifier sa présence sur le sol américain depuis une période, qui varie de 6 mois à quelques années selon les États.

Toutefois, en général, les femmes, les Afro-américains et les minorités ethniques étaient exclus du droit de vote.

Extension du droit de vote[modifier | modifier le wikicode]

Le président Lyndon Johnson signant le Voting Rights Act derrière lui se tient Martin Luther King Jr

Au XIXe siècle, des hommes politiques américains menèrent une réflexion sur la discrimination raciale. En 1822, l'État de New York étendit le droit de vote aux différentes ethnies (sous des conditions restrictives).

En 1870, le XVe amendement demanda d'étendre le droit de vote à tout homme sans discrimination « pour des raisons de race, couleur, ou de condition antérieure de servitude ».

Toutefois, cet amendement fut mal accepté dans un premier temps.

  • En 1882, les Asiatiques furent de nouveau exclus du droit de vote et du droit à la nationalité. Cette interdiction (le Chinese Exclusion Act) ne fut aboli qu'en 1943.
  • En 1888, la Floride exclut les afro-américains du droit de vote.

En 1964, le président Lyndon Johnson signa le Voting Rights Act : l'interdiction de toute restriction raciale du droit de vote.

Aux femmes[modifier | modifier le wikicode]

Le territoire du Wyoming accorda en 1869 le droit de vote aux femmes. Ce fut une réelle avancée démocratique.

En 1920, un amendement accorda le droit de vote aux femmes. Certains États (comme la Californie ou le Colorado) avait déjà pris cette initiative.

Portail des États-Unis —  Tous les articles concernant les États-Unis.
Portail de la politique —  Tous les articles sur la politique.