Basile de Césarée

« Basile de Césarée » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Basile de Césarée

Basile de Césarée, aussi appelé Basile le Grand, naquit en l’an 329 à Césarée, une petite ville de Cappadoce. Ses parents, Basile l’Ancien et Emmelie, étaient de très fervents chrétiens. Né dans une famille d’avocats et de rhéteurs, entourés de neuf frères et sœurs, il fit ses études à Césarée, puis les poursuivit à Constantinople et Athènes. Il restera avocat jusqu’en 356.

En 358, après avoir connu la gloire du grand monde, Basile décide de se retirer dans la région du Pont. Là, il écrivit des règles de vies monastiques. Ces règles sont encore suivies dans certaine congrégations d’Orient. Elles sont d’ailleurs la base de la règle de saint Benoît. L’évêque de Césarée était alors Eusèbe.

En 361, lorsque les Ariens tentèrent de s’emparer des églises de Césarée, Basile devint l’assistant d’Eusèbe et l’aida de son mieux contre l’arianisme.

En 370, Eusèbe mourut, et Basile lui succéda sur le siège épiscopal (c'est-à-dire qu'il devint évêque). Césarée doit son développement précoce à Basile, car il fonda une sorte « d’association d’assistance publique ». Il soulageait son peuple aussi bien des maux du corps que des maux de l’esprit.

Le reste de la vie de Basile consista à la lutte contre l’arianisme. L’empereur Valens, bien qu’il eut la force avec lui, fut subjugué, et les Ariens échouèrent dans leurs projets.

Basile fut reconnu docteur de l’Église en 1568 par Pie V.

Portail du christianisme —  Tous les articles concernant le christianisme.