Édomites

« Édomites » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Les Édomites étaient un peuple du Proche-Orient dans l'Antiquité. D'après la Bible ils sont les descendants d'Ésaü. Au cours de l'Antiquité ils furent les adversaires constants des Hébreux.

Les Édomites étaient installés au sud-est de la Palestine, au sud de la Mer Morte de part et d'autre de la vallée de l'Arabah. Leurs villes principales étaient Sella ou Pétra, Bostra et Elath, ville portuaire sur la mer Rouge qui servait d'entrepôt commercial entre la Palestine et l'Arabie.

Les Édomites d'après la Bible[modifier | modifier le wikicode]

Ésaü vend son droit d'aînesse à son frère Jacob pour un plat de lentilles, par le peintre néerlandais Hendrick ter Brugghen, avant 1629. Gemäldegalerie, Berlin.

La Bible fait des Édomites les cousins germains des Hébreux (Ésaü étant le frère ainé de Jacob qui est l'ancêtre mythique des Hébreux). D'après la Bible, Ésaü était roux et aurait échangé son droit d'ainesse contre un plat de lentilles rouges. Or en hébreu roux et lentille sont nommés avec des mots voisins (’admōnī) et (adom) . Le sol du pays d'Édom a le rouge comme couleur dominante. On peut alors rattacher facilement Ésaü et le pays d'Édom . Ainsi les Hébreux faisaient correspondre la réalité visible avec le mythe expliquant la présence et l'hostilité de leurs voisins.

D'autres passages de la Bible indiquent que par la suite les Édomites se sont mêlés aux Hébreux surtout dans les territoires attribués aux tribus israélites de Juda et Siméon.

Malgré cette parenté mythique les Édomites et les Hébreux furent constamment des adversaires. La Bible en donne de nombreux exemples. Le roi hébreu Saül les vainquit et le roi David les contraignit à être ses vassaux (selon la tradition biblique aux environs de 1000 av. J.-C.). Les Édomites reprirent leur liberté sous le roi Joram mais furent de nouveaux soumis par Achazia puis par Amasias, les rois de Juda de la première moitié du VIIIe siècle. Mais l'absence de traces archéologiques d'une présence ou domination juive sur la région fait douter de la réalité des faits rapportés dans la Bible.

Des passages de la Bible, assurent que les Édomites participèrent à l'attaque du royaume d'Israël par les Babyloniens en 587-586 av. J.-C. et les tiennent même pour responsable de la destruction du Temple de Jérusalem haut lieu de la religion juive.

Le pays d'Édom[modifier | modifier le wikicode]

À l'origine les Édomites sont installés en Transjordanie sur un plateau volcanique au nord et gréseux au sud. Il est riche en minerai de cuivre. Le climat est semi-aride sur les hauteurs qui peuvent atteindre 1500 m et franchement désertique dans les basses plaines (qui sont à 80 mètres en dessous du niveau général des mers). Les conditions en font une région adaptée à l'élevage de bovidés et à une « agriculture sous pluies » de céréales, d'olives et de raisin. Dans les basses terres en recourant à l'irrigation la culture est plus facile.

La situation d'Édom est particulièrement favorable pour le commerce. Il se trouve sur la route terrestre qui relie l'Arabie à la côte méditerranéenne et à la Syrie. C'est la « route de l'encens ». Ces activités se développent surtout à partir du VIIIe siècle av. J.-C.

Histoire des Édomites d'après les recherches archéologiques[modifier | modifier le wikicode]

Les royaumes du Proche-Orient au milieu du IXe siècle av. J.-C.

Depuis l'époque du bronze ancien (1800-1500 av. J.-C.), Édom (c'est à dire la Transjordanie et le Néguev) est occupé par des populations nomades ou semi-nomades. La population est très clairsemée. Mais au bronze récent et au premier âge du fer (vers 1100 av. J.-C.), la sédentarisation dans les régions les plus favorables à l'agriculture se renforce peut être par l'arrivée en petit nombre d'agriculteurs fuyant les cités de la région côtière méditerranéenne de Canaan en proie à des troubles. Avec la sédentarisation se forme une structure plus centralisée, un État.

Le royaume d'Édom apparaît à l'âge du fer. Du VIIIe au VIe siècle av. J.-C. il se bat contre ses voisins : le royaume de Juda à l'ouest et le royaume de Moab au nord. À l'époque des dominations assyrienne et babylonienne sur la région les Édomites connaissent une grande prospérité (leur territoires renferment les mines de cuivre parmi les plus riches du Proche-Orient). Mais en Transjordanie ils sont menacés par l'avancée des tribus arabes nomades du désert. Les Édomites profitent alors des difficultés du royaume de Juda pour s'installer progressivement dans le sud de la Judée. Par contre ils sont submergés par les Arabes dans leur région d'origine. La région nouvelle qu'ils occupent prend alors le nom d'Idumée.

Au IIe siècle av. J.-C. Jean Hircam parvint à les soumettre. À partir de cette époque le pays des Édomites devint l'Idumée province juive gouvernée par un stratège.

Au Ier siècle av. J.-C., Antipatros, Iduméen d'origine, l'un de ses gouverneurs parvint à capter la confiance de Jules César. Son fils Hérode Ier le Grand , protégé par Rome fut nommé roi des Juifs et fonda une dynastie qui régna sur la région.

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.