Jean de La Fontaine

« Jean de La Fontaine » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Jean de la Fontaine)
Aller à : navigation, rechercher
La Fontaine et ses contemporains
Jean de La Fontaine.

Jean de La Fontaine (né le 8 juillet 1621 à Château-Thierry dans l'Aisne, (France) - mort le 13 avril 1695 à Paris). Fabuliste, moraliste et romancier français, il travaille comme maître des eaux et des forêts.

Lors de ses tournées, il observe le comportement des animaux. Cela l'inspire pour écrire des fables. La Fontaine utilise des animaux pour critiquer les hommes : derrière le lion se cache le roi, etc.

Biographie[modifier]

Son père est un bourgeois, il a la charge de maître des Eaux et Forêts: il est chargé de la surveillance des rivières et des forêts. En 1658, après des études de droit pour devenir avocat, il s’installe à Paris et fréquente les salons littéraires. Sous la protection de Nicolas Fouquet, ministre des Finances de Louis XIV, il publie les Contes et Nouvelles en vers (1665-1674) et un roman, les Amours de Psyché et de Cupidon (1669). Mais Fouquet, soupçonné d'avoir détourné de l'argent pour son propre compte, est arrêté sur ordre de Louis XIV par le capitaine des mousquetaires D'Artagnan et emprisonné. Jean de la Fontaine trouve alors d'autres protecteurs, comme Madame de la Sablière, chez qui il rencontre d'autres écrivains comme Charles Perrault. Il est élu à l'Académie française en 1684.

Les Fables[modifier]

Il est célèbre pour ses fables inspirées de celles du fabuliste grec Ésope et de Pilpay sous forme d'apologue. Elles sont réunies en 12 livres. Les six premiers livres, dédiés au Dauphin, sont publiés en 1668. Puis le deuxième recueil de fables, les livres VII à XI est publié dix ans plus tard en 1678. Enfin, le livre XII est publié en 1693-1694, après que Jean de la Fontaine a été élu à l'Académie Française.

Bien que mettant en scène des animaux, ce sont les travers des hommes que La Fontaine dépeint avec tant de talent. Il le dit, par exemple, à la fin de la fable Le Héron :

Ce n’est pas aux Hérons
Que je parle ; écoutez, humains, un autre conte ;
Vous verrez que chez vous j’ai puisé ces leçons.

Quelques fables célèbres[modifier]

Illustration de la fable La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Bœuf

Ces textes sont disponibles sur Wikisource

Portail de la littérature - Les écrivains, les poètes, les romans, les bandes dessinées