la cabane  •  le Livre d'or  •  la boîte à idées

Hydrologie

« Hydrologie » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : Navigation, rechercher

L'hydrologie est l'étude des rivières et des fleuves.

Tout le terrain à partir duquel l'eau de pluie s'écoulera vers une même rivière est appelé le bassin versant de la rivière (ou du fleuve).

  • En France, tout ce qui concerne fleuves et rivières est souvent géré par bassin versant, car c'est la meilleure organisation trouvée pour réunir les partenaires qui doivent utiliser cette eau : les agriculteurs, les industriels et les particuliers.
  • Les cours d'eau n'ont pas un débit régulier : il se peut qu'à la suite de fortes pluies ou de fonte des neiges, une rivière soit en crue et sorte de son lit mineur (l'espace où elle coule habituellement) pour inonder son lit majeur (l'espace proche de la rivière).
Un pont en période normale
Le même pont, fleuve en crue importante, menaçant les habitations

L'exemple le plus cité en France est la crue de la Seine en 1910 à Paris : dans la banlieue basse d'Issy-les -Moulineaux l'eau est montée jusqu'à 3 m de haut.

On pense qu'une telle crue se reproduira ; mais évidemment on espère éviter trop de dégâts.

  • Inversement, il se peut que le fleuve débite très peu d'eau : c'est l'étiage. À Paris, on s'arrange pour que les barrages en amont larguent leur eau de manière à maintenir le niveau de la Seine à 27m, grâce à l'écluse de Suresnes.

Mais la Seine est un des fleuves les plus étudiés au Monde.

Crues, inondations et étiages sont le comportement normal d'un cours d'eau. Pourtant une crue est d'autant plus rare qu'elle est forte. Il se peut donc qu'une personne âgée qui connaît bien une rivière depuis longtemps n'ait jamais vu un niveau d'inondation qui pourtant est possible pour cette rivière. L'hydrologie permet notamment d'estimer les crues possibles pour prévoir la taille d'un pont (qu'il soit suffisamment haut pour que l'eau passe en dessous) ou les zones qui pourront être inondées. Les grands fleuves comme l'Amazone, le Gange, le Yang-tsé provoquent des inondations qui peuvent provoquer d'énormes destructions et de nombreux morts si le nombre d'habitants a beaucoup augmenté dans des zones dont on a oublié qu'elles pouvaient être inondées.

Par contre, les fleuves apportent des alluvions fertiles : les crues du Nil sont célèbres, dans la civilisation des pharaons. Mais celles du Yang-tsé le sont autant pour la région de Shangaï.

On ne sait pas réguler la pluie et le beau temps, il faut donc étudier l'hydrologie pour éviter les erreurs. On a encore besoin de bons hydrologues.

Icone Chimie.png Portail des sciences - Tous les articles sur la physique, la chimie et les grands scientifiques