Ver méthanicole

« Ver méthanicole » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Ver méthanicole
Une nappe d'hydrate de méthane (en orange), avec des vers méthanicoles. Chaque ver s'est creusé une sorte de petite niche dans la glace de méthane.
Une nappe d'hydrate de méthane (en orange), avec des vers méthanicoles. Chaque ver s'est creusé une sorte de petite niche dans la glace de méthane.
Nom(s) commun(s) Ver méthanicole, ver des suintements
Nom scientifique Hesiocaeca methanicola
Classification Annélide de la classe des polychètes
Répartition Golfe du Mexique
Milieu de vie Suintements froids
Un ver méthanicole
Un ver méthanicole
voir modèle • modifier

Le ver méthanicole (nom scientifique : Hesiocaeca methanicola) est un annélide marin, découvert récemment, en 1987, dans le Golfe du Mexique. Il vit à grande profondeur, sur des nappes de glace de méthane, dans les suintements froids. Il n'a pas encore reçu de nom commun « officiel », mais il est souvent appelé ver méthanicole, ver des suintements (Seep Worm, en anglais), ou ver de glace (Ice Worm en anglais), mais ce dernier nom prête à confusion avec des vers qui vivent dans les glaciers.

Environnement et mode de vie[modifier | modifier le wikicode]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire les articles : Suintement froid et Glace de méthane.

Les suintements froids sont des zones profondes de l'océan, très profonde, d'où des substances chimiques, comme le sulfure d'hydrogène et le méthane coulent du sol. Sous l'effet de la forte pression et du froid, le méthane y forme parfois des nappes solides d'hydrates de méthane, appelés couramment « glace de méthane » (bien qu'il ne s'agisse pas d'eau gelée).

Ce sont des environnements profonds, où la lumière du Soleil n'arrive pas ; pourtant, des êtres vivants y vivent. Au lieu d'utiliser l'énergie du Soleil, comme les plantes de la surface, ces êtres vivants se nourrissent à partir de l'énergie contenue dans les substances chimiques qui suintent du sol.

Le ver méthanicole est particulier en ce qu'il ne vit pas à proximité des suintements froids, mais directement sur les nappes de glace de méthane. Chaque ver se creuse une sorte de petite niche en faisant fondre la glace, où il vit. On ne sait pas encore très bien comment ce ver se nourrit. Il est possible qu'il vive en symbiose dans son trou avec des bactéries qui se nourrissent du méthane, et dont le ver se nourrit à son tour.

Portail des animaux —  Tous les articles sur les animaux !
Portail de la vie aquatique —  Tous les articles sur les plantes et les animaux aquatiques.