Uther Pendragon

« Uther Pendragon » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Illustration d'Uther Pendragon (1903).

Uther Pendragon (en gallois Uthyr Bendragon ou Pen Draig, ce qui signifie « tête de dragon » ou encore « chef des guerriers ») est le père du roi Arthur dans la légende arthurienne. C'est aussi un roi de Bretagne en lutte contre les Saxons.

Dans la légende arthurienne[modifier | modifier le wikicode]

Contre Vortigern[modifier | modifier le wikicode]

Dans la légende arthurienne, Uther Pendragon est le benjamin des fils du roi Constantin II de Bretagne. L'aîné, Constant, devient roi après la mort de son père ; mais Vortigern, un sénéchal, le fait assassiner et s'empare du trône pour s'allier aux Saxons. Le cadet, Ambrosius Aurelianus, aidé par Uther, s'oppose à Vortigern. Ce dernier décide de faire construire une tour pour leur résister, mais elle s'écroule toutes les nuits. Le magicien Merlin lui dit que deux dragons se trouvent sous sa tour, l'un représentant Ambrosius Aurelianus et Uther et l'autre le représentant. Peu après, le dragon représentant Vortigern se fait dévorer par l'autre. Et, effectivement, quelques jours plus tard, Ambrosius Aurelianus bat Vortigern qui brûle dans sa tour ; le vainqueur devient roi. Mais, à peine quelques mois après son avènement, Ambrosius Aurelianus se fait empoisonner, et Uther devient roi à son tour. Il prend alors le surnom de « Pendragon », nomme Merlin l'Enchanteur son conseiller, et réussit à soumettre toute la Bretagne.

Lutte contre Gorlois et mariage avec Ygraine[modifier | modifier le wikicode]

Uther tombe amoureux de la belle Ygraine (ou Igerne), et voudrait en faire sa reine. Mais Ygraine est déjà mariée au duc de Cornouailles, son plus fidèle allié, Gorlois de Tintagel. Il demande conseil à l'un de ses amis, qui lui conseille de courtiser Ygraine. Mais celle-ci refuse toutes ses avances et Gorlois quitte brutalement la cour d'Uther. Ce dernier crie haut et fort qu'il a été insulté, et qu'il lui faut rendre justice. Uther attaque Tintagel, la résidence du duc de Cornouailles, mais le siège s'éternise. Uther, désespéré, demande conseil à Merlin cette fois-ci, qui accepte de l'aider à condition qu'il lui remette son premier fils – ce qu'il accepte. Merlin lui donne alors une herbe qui transforme Uther en Gorlois et Merlin en son écuyer. L'enchanteur lui explique que Gorlois est parti combattre hors de sa forteresse et qu'Uther, avec son aspect, pourra trouver Ygraine cette nuit-là. Ils font ainsi ; et, quand ils rentrent, ils croisent le vrai Gorlois gisant sur une civière : il a été tué pendant la nuit. Apprenant la mort de Gorlois, Ygraine se demande avec qui elle a passé la nuit pendant laquelle s'est passé ce terrible évènement. Après le deuil, Uther lui propose encore une fois de devenir sa reine, et elle accepte. Ils se marient peu après.

La naissance d'Arthur[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Roi Arthur

Un peu après leur mariage, Ygraine avoue à Uther qu'elle a vu son défunt mari la nuit où il est mort, et qu'elle attend un enfant. Uther lui avoue ce qu'il s'est réellement passé cette nuit-là, mais ne lui dit rien de la promesse faite à Merlin. Mais, lorsqu'Arthur naît, Merlin entre et s'empare de l'enfant. Uther console Ygraine en lui disant qu'ils auraient sûrement d'autres héritiers mâles pour lui succéder ; mais il se trompait : aucun fils ne naîtra. Quelques temps après, une fille naît de leur union, Anna.

Mort[modifier | modifier le wikicode]

Uther Pendragon meurt lors d'une bataille contre les Saxons, qu'il voulait absolument mener jusqu'au bout alors qu'il était très malade. Il était tellement malade que les Saxons le surnommèrent, lorsqu'il apparut à cheval, le « roi mort-vivant ».

Comme il n'a aucun fils pour lui succéder, les grands seigneurs du royaume se réunissent pour trouver un nouveau roi ; commence la légende du roi Arthur...

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

  • Sur les traces du... roi Arthur, Claudine Glot et Philippe Munch, éd. Gallimard jeunesse, 2001 ;
  • Merlin l'Enchanteur, Jean Sabran et J.-A. Dupuich, éd. G. P., 1951.

Source[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Uther Pendragon de Wikipédia.
Portail du monde celtique —  Tous les articles sur la culture celtique.
Portail des légendes —  Les mythes, depuis le déluge jusqu'aux extraterrestres.