Ambrosius Aurelianus

« Ambrosius Aurelianus » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Ambrosius Aurelianus
Illustration d'Ambrosius Aurelianus dans un livre de Geoffroy de Monmouth.
Illustration d'Ambrosius Aurelianus dans un livre de Geoffroy de Monmouth.
Date et lieu de naissance vers 410, en Bretagne romaine
Date et lieu de décès vers 490, en Bretagne romaine
Fonctions Dux bellorum
Évènements biographiques Bataille du mont Badon
Bataille de Guoloph
Bataille de Pevensey
voir modèle • modifier

Ambrosius Aurelianus (Ambroise Aurélien en français, Emrys Wledic en gallois) est un chef de guerre breton du début du Moyen Âge. C'est lui qui organise, de 435 à 460, la défense de la Bretagne romaine face aux envahisseurs Saxons. Selon les récits, il est tantôt roi de Grande-Bretagne (il apparaît dans la légende arthurienne), tantôt officier romain.

La légende arthurienne le décrit parfois comme étant le frère (aîné ou puîné) d'Uther Pendragon.

Hypothèses sur lui[modifier | modifier le wikicode]

Ils seraient deux Ambrosii ?[modifier | modifier le wikicode]

Dans un texte antique, on ne trouve qu'un seul passage qui parle de ses parents, et les décrits comme « ayant porté la pourpre », c'est-à-dire qu'ils ont été rois ou empereurs. Et, dans ce texte, le Ambrosius qui combat les Saxons en 460 est trop vieux pour être celui qui a combattu Vortigern en 430. Alors ? Une théorie de plus en plus répandue affirme qu'il y aurait eu deux Ambrosii Aurelii, ayant un lien de parenté entre eux :

  • Ambrosius Aurelianus l'aîné (qui aurait vécu de 380 à 440), qui serait connu des Gallois sous le nom de « Emrys Wledig », qui signifie « Ambroise l'empereur ». C'est sûrement lui le fameux ennemi de Vortigern.
  • Ambrosius Aurelianus le jeune (qui aurait vécu de 430 à 480), et c'est sûrement lui qui aurait vaincu les Saxons à plusieurs reprises. C'est peut-être de ce Ambrosius-là que parle la légende arthurienne.

Mariage et enfants[modifier | modifier le wikicode]

Aucun texte ne dit si Ambrosius s'est marié un jour et s'il a eu des enfants. Gildas le Sage décrit des descendants dégénérés d'Ambrosius dans son œuvre, mais il s'agit sûrement d'une fiction inventée par lui-même. L'hypothèse la plus probable est qu'il se soit marié à une noble romaine, mais, quant aux enfants, on ne sait pas.

Ambrosius chef de guerre[modifier | modifier le wikicode]

Selon Gildas le Sage[modifier | modifier le wikicode]

Le moine Gildas le Sage décrit la situation en Bretagne confuse, avec des invasions depuis le nord : les Pictes et les Scots ravagent la Bretagne. Le roi des Bretons, Vortigern, s'allie aux Saxons pour les contrer mais ces derniers les trahissent. Les Bretons s'enfuient et se rallient à un chef romain, catholique, qui les mène à la victoire contre les Saxons : Ambrosius Aurelianus.

Contre Vortigern[modifier | modifier le wikicode]

Le règne de Vortigern est désastreux contre les Saxons. Ambrosius (l'ancien, s'ils sont deux) s'impose comme l'opposant de Vortigern et les tensions aboutissent à la bataille de Guoloph contre les Saxons.

Ambrosius l'ancien serait mort soit dans un combat contre les Saxons, soit victime de la peste, entre les années 440 et 450. Après, comme le règne de Vortigern est devenu de pire en pire, Ambrosius le jeune aurait pris le relais par la suite, vers les années 460.

Dans la légende arthurienne[modifier | modifier le wikicode]

Dans la légende arthurienne, Ambrosius Aurelianus est souvent représenté comme étant le fils du roi Constantin II de Bretagne et le frère d'Uther Pendragon. Dans la plupart des versions, il s'agit de son petit frère, mais dans certaines, Ambrosius est son grand frère. Dans les versions qui veulent qu'Ambrosius soit son petit frère, il est tué par Vortigern au moment où celui-ci usurpe le trône (étouffé dans la plupart des cas). Dans celles où il est le grand frère, Ambrosius fait la guerre avec Uther pour reprendre le trône qui leur appartient de droit et devient un temps roi avant d'être empoisonné.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • Sur les traces du... roi Arthur, Claudine Glot et Philippe Munch, éd. Gallimard jeunesse, 2001 ;
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Ambrosius Aurelianus de Wikipédia.
Article mis en lumière la semaine du 11 avril 2022.
Portail du Royaume-Uni —  Tout sur l'Angleterre, l’Écosse, le Pays de Galles, l'Irlande du Nord !
Auguste Portail de la Rome antique —  Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.
Portail des légendes —  Les mythes, depuis le déluge jusqu'aux extraterrestres.
Portail du monde celtique —  Tous les articles sur la culture celtique.