Tables de la Loi

« Tables de la Loi » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Moïse et les Tables de la Loi, par Rembrandt, 1659

Les tables de la Loi sont, selon le récit biblique de l'Exode et dans celui du Deutéronome, des tablettes en pierre sur lesquelles Dieu a gravé ou fait graver par Moïse, le Décalogue, c'est-à-dire les Dix Commandements. Ces tables remises à Moïse étaient conservées dans un coffre précieux, l'Arche d'Alliance, qui devait être transporté au cours des déplacements des Hébreux alors nomades. Pendant les arrêts l'Arche d'Alliance était placée sous une tente.

Circonstances le la création des Tables de la Loi[modifier | modifier le wikicode]

Le mont Sinaï, lieu présumé de la remise des Tables de la Loi à Moïse

D'après le récit de l'Exode, les Hébreux venaient de quitter l'Égypte, et commençaient leurs errance dans le désert du Sinaï. Moïse s'écarte du groupe et se rend sur le mont Sinaï1. Là Yahvé lui apparaît et lui ordonne de tailler deux tablettes de pierre, sur lesquelles Yahvé lui-même, ou selon un autre passage de l'Exode, Moïse inspiré par Yahvé, grave les Dix Commandements. Cette action dura quarante jours, à l'issue desquels Moïse retourne près des Hébreux en emportant avec lui les Tables de la Loi.

Pendant l'absence de Moïse, les Hébreux ont recommencé à adorer des idoles, tel le veau d'or. Irrité contre ce retour à l'idolâtrie, Moïse brise les Tables de Loi. Cependant un nouvel exemplaire des Tables est remis aux Hébreux.

Les Tables de Loi dans la culture[modifier | modifier le wikicode]

Une représentation de la Déclaration datant de l'époque révolutionnaire

Leur figuration traditionnelle est devenue un des symboles du judaïsme, utilisé en particulier au fronton des synagogues.

Au moment de la révolution française de 1789, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen est souvent représentée par un texte écrit sur deux tablettes accolées imitant la représentation traditionnelle des Tables de la Loi.

Précision[modifier | modifier le wikicode]

  1. La localisation exacte du mont Sinaï a été controversée dès l'Antiquité. Divers sommets de la péninsule du Sinaï, et même d'Arabie, ont été proposés

Source[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Tables de la Loi de Wikipédia.
(30 septembre 2010)
Portail des religions —  Fêtes religieuses, textes sacrés, fondateurs des religions...