Synthèse des couleurs

« Synthèse des couleurs » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

La synthèse des couleurs est la fabrication de couleurs à partir de plusieurs autres. C'est ce que le peintre fait lorsqu'il mélange des couleurs pour obtenir celle qu'il recherche. Mais c'est également comme cela que procède un téléviseur pour en afficher des millions.

Les couleurs et la lumière[modifier | modifier le wikicode]

La lumière nous apparaît blanche, mais, en réalité, le blanc est un mélange de différentes couleurs, qui se dévoilent lorsqu'il y a un arc-en-ciel, notamment.

En sachant cela, on peut « fabriquer » différentes couleurs. Il existe deux méthodes : on peut éliminer certaines couleurs d'une lumière blanche, cela s'appelle la synthèse soustractive (on utilise la soustraction des couleurs). On peut également émettre des couleurs qui en donneront d'autres en se mélangeant, la synthèse additive (on additionne les couleurs).

Le peintre et la synthèse soustractive des couleurs[modifier | modifier le wikicode]

SynthCouleur-.png

Une matière est bleue, parce qu'elle absorbe (elle emprisonne) toutes les couleurs sauf le bleu, qu'elle réfléchit. En mélangeant les matières (comme de la peinture, par exemple), on enlève différentes couleurs de la lumière blanche et on en laisse d'autres.

Trois couleurs primaires suffisent pour créer toutes celles qui sont visibles par l'œil humain : le cyan (une sorte de bleu ciel), le jaune et le magenta (une sorte de rose foncé).

Si on mélange ces trois couleurs, on devrait obtenir du noir (toute la lumière est absorbée). Mais ce n'est pas aussi simple, car en mélangeant les matières, une peinture jaune, par exemple, on les dilue (elles sont moins concentrées) et elles laissent échapper un peu de couleur. C'est pour cela qu'on utilise aussi du noir, pour assombrir les teintes.

Cette méthode de synthèse des couleurs est utilisée :

  • Par les peintres ;
  • En imprimerie (et notamment dans les imprimantes des ordinateurs) ;
  • Lors du tirage de photographies sur papier.

C'est également par ce phénomène que les objets apparaissent de telle ou telle couleur, en absorbant certaines teintes de la lumière blanche du soleil. Par exemple : l'herbe est verte parce qu'elle absorbe le magenta et ne reflète que le vert.

La photo ci-haut peut peut-être vous rappeller du diagramme de Venn.

La télévision et la synthèse additive des couleurs[modifier | modifier le wikicode]

Mélange de trois faisceaux de couleur

Cette technique consiste à produire de la lumière colorée, à partir de trois faisceaux de couleur : le rouge, le vert et le bleu.

  • L'addition de ces trois couleurs donne du blanc.
  • L'absence de couleur donne du noir.
  • l'addition deux à deux de ces couleurs primaires permet d'obtenir les couleurs utilisées par la synthèse soustractive :
    • le rouge et le vert donnent le jaune.
    • le rouge et le bleu donnent le magenta.
    • le bleu et le vert donnent le cyan

En faisant varier l'intensité de chacune de ces trois composantes, on arrive donc à reproduire toutes les couleurs.

Cette technique est utilisée par les écrans de télévisions, les moniteurs d'ordinateurs et certains vidéoprojecteurs.

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Le mélange des couleurs - Labosim.net

Article mis en lumière la semaine du 10 mai 2010.
Portail des sciences — Tous les articles sur la physique, la chimie et les grands scientifiques.
Portail des couleurs —  Tous les articles concernant les couleurs.