Récif

« Récif » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Un récif corallien, dans la réserve naturelle de l'Atoll Palmyra : deux espèces de coraux (à gauche, un corail de couleur rose, et à droite, un corail de couleur jaune, appelé Acropora) poussent sur les squelettes de coraux morts depuis longtemps. Ces squelettes, recouverts d'algues et d'autres coraux, forment une espèce de rocher, de couleur gris - vert. L'ensemble est très près de la surface de l'eau, car les coraux ont besoin de lumière pour vivre : on les voit se refléter sous la surface. Le récif est donc une sorte de gros rocher formé à la fois d'animaux vivants, et de squelettes d'animaux morts. De très nombreuses espèces vivent dans les récifs, comme ici, des demoiselles, et des poissons papillons.
Un récif corallien, dépassant de l'eau, à Mayotte.

Un récif est un rocher, ou une chaîne de rochers, sous-marins, que l'on trouve dans la mer, à proximité de la surface, ou même qui peut dépasser de la surface. Les récifs sont généralement construits par des animaux marins, comme les coraux : ce sont les squelettes de ces animaux, qui, au cours du temps, finissent par former de grands récifs. Mais bien d'autres animaux marins peuvent former des récifs, et il existe aussi des récifs qui ne soient pas formés par des animaux.

Les récifs se trouvent généralement à proximité des côtes, dans les eaux peu profondes, et forment une barre de rochers souvent juste sous la surface de l'eau : ils peuvent donc être dangereux pour les bateaux qui ne les voient pas et risquent de s'échouer dessus.

Les récifs créés par les êtres vivants, ou biorécifs[modifier | modifier le wikicode]

Les récifs coralliens[modifier | modifier le wikicode]

Les coraux sont des animaux marins, qui ont pour la plupart un squelette dur, formé d'un minéral, l'aragonite. Les coraux se reproduisent la plupart du temps en se divisant, pour donner naissance à de nouveaux coraux, qui vivent sur le même squelette : c'est la colonie. Une colonie de coraux peut ainsi devenir de très grande taille, et les coraux qui se trouvent en dessous des autres finissent par mourir, par manque de lumière et de nourriture. Mais leur squelette reste, et sert de support pour les autres coraux, qui grandissent, en formant parfois un gigantesque récif.

La grande barrière de corail, au large de l'Australie, est le plus grand récif corallien au monde, mesurant environ 2 600 km de long!

On trouve une très grande biodiversité dans les récifs coralliens : de nombreux animaux, et végétaux, poussent et vivent sur le récif.


Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire les articles : Récif corallien et Grande barrière de corail.

Les autres êtres vivants constructeurs de récifs[modifier | modifier le wikicode]

Ce récif, ici à marée basse, n'a pas été construit par des coraux, mais par des vers, les hermelles.

Les coraux sont les animaux qui construisent les récifs les plus grands et les plus connus ; mais ils vivent surtout dans les eaux chaudes et tropicales. Dans les régions tempérées, plus froides, on trouve d'autres animaux capables de se regrouper, et de construire des récifs :

  • Les huîtres ont aussi un squelette : la coquille. La plupart des huîtres s'accroche sur un support dur, comme un rocher, par exemple. Si elles n'en trouvent pas, elles peuvent s'accrocher les unes aux autres, et former des récifs appelés crassiers
  • L'hermelle est un petit ver, qui fait partie du groupe des annélides. Elle n'a pas de squelette, mais vit dans un tube formé de grain de sable que l'animal colle entre eux. L'accumulation de ces tubes peut aussi former des récifs, comme dans la Baie du Mont Saint Michel, par exemple.
  • D'autres vers, comme les serpules, forment également des récifs
  • Certaines espèces d'éponges peuvent former des récifs. On trouve souvent des éponges dans les récifs coralliens
  • Il n'y a pas que les animaux qui construisent des récifs : certaines algues rouges en sont capables aussi.
  • La posidonie, et d'autres plantes marines, comme la zostère, peuvent former des récifs barrières, avec leurs rhizomes qui s'accumulent.
  • Les cyanobactéries, un groupe de bactéries, forment également des sortes de rochers appelés stromatolites. Ces stromatolites (et donc les cyanobactéries) sont les plus anciennes formes de vie connues sur Terre : on a découvert des stromatolites vieux de plus de 3,5 milliards d'années!

Des récifs préhistoriques[modifier | modifier le wikicode]

Bien avant l'apparition des coraux, et même après leur apparition, mais avant que les coraux ne soient aussi développés qu'ils le sont aujourd'hui, les récifs existaient déjà, et d'autres espèces en construisaient. C'est notamment le cas des stromatolites, qui sont les plus anciennes traces de vie connues sur Terre, mais aussi :

  • Les rudistes : c'étaient des coquillages bivalves, qui vivaient durant le Jurassique et le Crétacé, et qui ont disparu il y a 65 millions d'années. Les rudistes avaient une coquille très épaisse et lourde. Certains étaient très grands, et ils s'accrochaient les uns sur les autres, formant parfois de gigantesques récifs.
Portail de la mer —  Tous les articles sur la mer, et le monde maritime.