Potasse

« Potasse » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Échantillon de potasse d'Alsace
Les chevalements du puits Rodolphe, à Ungersheim.

La « potasse » désigne plusieurs sortes de sels ou de composés chimiques contenant du potassium.

  • Avec l'ère industrielle, on a donné le nom de potasse (ou potasse industrielle) à différents minerais, comme la sylvine, qui est du chlorure de potassium (KCl), ou la sylvinite, qui est un mélange de chlorure de potassium (KCl) et de chlorure de sodium (NaCl), comme peut l'être la potasse d'Alsace.

La potasse d'Alsace[modifier | modifier le wikicode]

La potasse d'Alsace a été extraite du sous-sol des environs de Mulhouse, de 1904 à 2004. Elle servait surtout à la production d'engrais chimiques.

Le bassin potassique d'Alsace était composé de deux couches de chlorure de potassium distantes l'une de l'autre d'une vingtaine de mètres. Ces deux couches, épaisses de 2 à 5 m, se situaient à des profondeurs de 400 à 1 100 mètres. Ce minerai contenait 30 à 40 % de chlorure de potassium et 60 % de chlorure de sodium.

Le chlorure de potassium était séparé du chlorure de sodium par un procédé thermique. Le gisement a commencé à s'épuiser dans les années 1960. Actuellement, l'extraction de la potasse d'Alsace a complètement cessé. Il ne reste que quelques vestiges de bâtiments industriels, de chevalements et de terrils.

La potasse aujourd'hui[modifier | modifier le wikicode]

De nos jours, la potasse industrielle est produite par le Canada et la Russie, avec la Biélorussie et le Kazakhstan. Le Brésil, la Chine, l'Allemagne, les États-Unis et Israël en produisent également.

La France a complètement cessé l'extraction : il n'en reste qu'un site d'écomusée, au puits Rodolphe, à Ungersheim, près de Mulhouse.

Portail de la chimie —  Tous les articles sur la chimie et les grands chimistes.
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Mines de potasse d'Alsace de Wikipédia.