Chevalement

« Chevalement » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Les différents éléments qui constituent un chevalement.

Un chevalement (ou chevalet) est un ensemble de poutres et de madriers. Il existe deux types de chevalements : le chevalement de construction et le chevalement dans les mines. Le chevalement de construction sert à soutenir une structure pour éviter son effondrement.

Le chevalement minier, quant à lui, sert à remonter ou à descendre les mineurs, ainsi que le minerai.

Chevalement de mine[modifier | modifier le wikicode]

Un chevalement dans une mine polonaise, il a été construit au XXe siècle

Le chevalement de mine est généralement composé de deux éléments principaux qui sont la structure portante et le faux carré. La structure portante supporte les molettes à l'intérieur desquelles passent les câbles qui servent à retenir la cage d'ascenseur où sont situés les mineurs où le minerai. Le faux carré (ou avant-carré), construit généralement en métal, comportait les différentes sécurités, ainsi qu'un escalier de service.

C'est l'un des bâtiments les plus visibles d'une mine avec le terril. Les chevalements pouvaient également permettre d'identifier la compagnie minière propriétaire.

En France, ils ont surtout servi pour l'extraction du charbon. Malgré la fermeture de presque tous les bassins miniers (excepté ceux d'ardoise et de sel), de nombreux chevalements ont été conservés et classés monument historique.

L'un des chevalement les plus anciens de France est celui du puits Sainte-Marthe, qui date de 1849-1852, classé monument historique.

Chevalement en porte-à-faux du charbonnage de Waterschei en Belgique.
Chevalement avec avant-carré porteur dans le musée de la mine aux Pays-Bas.

Le chevalement en porte-à-faux est le type de chevalement le plus basique. Il est composé de deux montants verticaux et deux bigues (ou poussards, qui servent à soutenir la structure) : on pouvait installer entre une et quatre molettes, soit côte à côte, soit superposées.

Au XIXe siècle, ils étaient principalement utilisés dans les mines peu profondes à cause de leur simplicité. Au XXe siècle, le système sera repris pour construire des chevalements métalliques pour des mines plus profondes. Durant l'entre-deux guerres, le métal sera remplacé par du béton.

Le chevalement avec avant-carré porteur était le type de chevalement le plus répandu dans les mines françaises : il avait la réputation d'être très simple et efficace. Il est composé de quatre montants verticaux formant l'avant-carré qui supporte les deux ou quatre molettes, ainsi que les systèmes de sécurité. Il y avait également deux bigues orientées vers le haut.

Ce type de chevalement est apparu dans les années 1870, sur des chevalements métalliques, ainsi que quelques-uns en bois. Après la Première Guerre mondiale, le métal est remplacé par du béton.

Portail de l'architecture —  Tout sur les monuments et les architectes célèbres.