Madame de Sévigné

« Madame de Sévigné » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Maison natale de Madame de Sévigné, place des Vosges, à Paris.
La marquise de Sévigné

Madame de Sévigné se nommait en réalité Marie de Rabutin-Chantal et avait reçu une éducation raffinée. Née le 5 février 1626 à Paris et morte à 70 ans, le 17 avril 1696, à Grignan, la marquise de Sévigné est célèbre pour les lettres qu'elle a écrites.

Son père fut tué en 1633 lors du siège de La Rochelle. Elle épousa Henri de Sévigné en 1644. Madame de Sévigné eut deux enfants, Charles de Sévigné et Françoise de Sévigné. Son mari mourut en 1651, tué en duel alors qu'elle avait 25 ans.

Lettres de Madame de Sévigné[modifier | modifier le wikicode]

Madame de Sévigné correspondit pendant près de trente ans avec sa fille, lui envoyant trois ou quatre lettres par semaine, et avec ses amis de Paris. Elle a écrit au total 1120 lettres. Elle a écrit 764 lettres à sa fille, à partir du 6 février 1671. Elle eut aussi une correspondance avec beaucoup d'autres personnes, dont par exemple son cousin Roger de Rabutin ou encore avec Monsieur de Pomponne.

Dans ses lettres, Madame de Sévigné raconte tous les événements qui se passaient autour d'elle, à Paris et ce qu'elle entendait sur la cour de Louis XIV. Elle raconte aussi ce qui se passe à la campagne, en Bretagne, où elle va souvent pour se reposer.

Cette correspondance de trente ans n'est interrompue que par les trois voyages que Madame de Sévigné fait à Grignan, chez sa fille. Ces lettres n'ont été publiées qu'après sa mort, en 1726. Elles n'étaient pas destinées à être lues par d'autres que ses destinataires, mais le style d'écriture était si soigné que certaines de ses lettres furent lues à la Cour du roi.

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…