Confiné chez toi, tu t'ennuies ? Crée un article sur Vikidia, c'est facile ! Commence par quelques lignes et on va t'aider !

LeBron James

« LeBron James » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
LeBron James
"King James" en action avec les Heat de Miami en 2012
"King James" en action avec les Heat de Miami en 2012
Basketteur
Date de naissance 30 décembre 1984
Nationalité sportive États-Unis
Position Ailier
Club Lakers de Los Angeles
voir modèle • modifier

LeBron Raymone James est un basketteur américain né le 30 décembre 1984 à Akron, dans l'État de l'Ohio. Il joue aux deux postes d'ailier et d'ailier fort avec les Lakers de Los Angeles, et il possède également l'un des palmarès à la fois personnel et collectif des plus riches, ayant ainsi été nommé 12 fois All-Star, 4 fois meilleur joueur sur une saison, 3 titres NBA (avec 3 nominations de MVP de finale), sans oublier les multiples titres olympiques remportés avec les États-Unis.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Enfance et carrière au secondaire[modifier | modifier le wikicode]

LeBron découvre le basket-ball à 9 ans, et jouera dans l'Amateur Athletic Union pour les Shooting Stars de l'Ohio du Nord. Il passe ensuite à l'université de St.Vincent-St.Mary lui et ses trois amis de toujours Sian Cotton, Dru Joyce III, and Willie McGee, ce qui a causé une controverse locale due au fait que cette université était connue par la domination de la race blanche de religion chrétienne catholique.

Durant sa première année (freshman), il aide son équipe à faire une saison parfaite (27 victoires, aucune défaite) et remporte le titre de troisième division universitaire. L'année suivante (sophomore), le bilan est de 26 victoires pour une unique défaite. James est nommé le M. Basketball de l'Ohio, ainsi que dans la USA Today All-USA First Team, la première équipe-type du championnat, étant le seul sophomore à ce jour à pouvoir être nommé dans les deux catégories. Durant cette année, son équipe jouait parfois à domicile dans le stade de l'Université d'Akron, pour satisfaire les scouts NBA ainsi que les fans venus voir LeBron jouer. L'année suivante, il termine à 23 victoires, 4 défaites, et envisage sérieusement de se présenter à la draft NBA de 2002. Cependant, la NBA avait instauré un critère d'admission à la draft qui manquait à LeBron : être diplômé de l'université de provenance. Les pétitions qui s'ensuivirent pour abolir ce critère étant vaines, il doit attendre un an supplémentaire avant de pouvoir se présenter à la draft; il aura entretemps consommé de la drogue pour tenir face à l'énorme pression médiatique dont il est l'objet.

Son année universitaire finale vit James et son équipe traverser le pays pour rencontrer des équipes universitaires renommées. La société Time Warner Cable, pour tirer profit de la popularité de James, offrit les matches de St.Vincent-St.Mary à ses abonnés à la manière du « payer pour regarder », ou pay-per-view en anglais : les matches sont diffusés avec un cryptage défini que seul un satellite adapté (détenu par les abonnés au service) peut capter, en vue de la diffusion. James finit sa dernière saison universitaire avec une troisième nomination en tant que M. Basketball de l'Ohio (consécutive), une deuxième nomination consécutive en tant que Joueur National de l'Année Gatorade, fait sans précédent. Il participa aux trois matches All-Star universitaires : le EA Sports Roundball Classic, le Jordan Capital Classic et enfin le 2003 McDonalds All-American Game. Sa participation à ces événements abolit son éligibilité en NCAA, pour laisser place à la draft NBA de 2003.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le wikicode]

Les Cavaliers[modifier | modifier le wikicode]

LeBron James se présentera à la draft NBA de l'an 2003. Il fut choisi lors du tout premier choix de cette draft, en faveur des Cavaliers de Cleveland. Lors de son tout premier match de sa carrière, il inscrit 25 points contre les Kings de Sacramento, meilleure performance jamais réalisée pour un rookie lors de ses débuts. Tard durant cette même saison 2003-2004, il devient le plus jeune joueur (20 ans) de l'histoire de la ligue à marquer 40 points ou plus durant un seul match (il en aura marqué 41 contre les Nets de New Jersey, loin avant leur relocalisation à Brooklyn). À la fin de la saison, il est élu Rookie de l'Année, avec 20 points et demis, 5.5 rebonds et 6 passes décisives de moyenne par match, rejoignant Michael Jordan et Oscar Robertson comme ayant marqué au moins 20 points, pris 5 rebonds et fait 5 passes décisives de moyenne par match durant leur saison de rookie, soit leur toute première dans la ligue (plus tard, ils furent rejoints par Tyreke Evans avec les Kings en 2009-2010). Les « Cavs » finiront malgré tout avec un bilan de 35 victoires, 47 défaites, et manqueront les playoffs malgré un progrès de 18 victoires par rapport à l'an passé (lors duquel le bilan était de 17 victoires et 65 défaites).

Son premier triple-double provient le 19 janvier 2005, à 20 ans (soit le record de précocité de premier triple-double réalisé). Sa constance en terme de performances lui valut une sélection All-Star à l'Est, et contribuant à sa victoire en marquant 13 points, prenant 8 rebonds et donnant 6 passes décisives. Le 20 mars, il établit le record de sa franchise pour le plus grand nombre de points marqués durant un match, avec 56 points personnels. À la fin de cette saison 2004-2005, il devient le plus jeune joueur de l'histoire de la NBA à figurer dans une Équipe-type All-NBA. Ses performances remarquables (27.2 points, 7.4 rebonds, 7.2 passes décisives par match) n'aideront cependant pas son équipe à obtenir une place pour les play-offs, finissant la saison avec un bilan quasi-équilibré de 42 victoires pour 40 défaites.

Un nouveau record tomba pour James lors de l'All-Star Game NBA de 2006, devenant le plus jeune joueur à obtenir le titre de MVP d'un All-Star Game, à 21 ans et 51 jours : pour cause, il marqua ce jour-là 29 points et prit 6 rebonds. Il n'en finira plus d'affoler la ligue, devenant à la fin de la saison 2005-2006 le plus jeune joueur à avoir plus de 30 points de moyenne par match. Il terminera malgré tout deuxième aux votes pour le titre de MVP de la saison, derrière Steve Nash. Les débuts en playoffs de LeBron se feront cette année-là, mettant un terme à une disette datant depuis 1998. Il réussira son premier triple-double en playoffs contre les Wizards de Washington, puis un autre pour les éliminer 4 victoires à une seule. Le tour suivant, ce seront les Pistons de Detroit qui les vaincront au bout du suspense du match 7.

Les playoffs passées, James négocie son contrat et rempile pour trois ans pour 20 millions de dollars par an, avec une option joueur qui pourrait le rendre libre en 2010. Il aura auparavant discuté de cette décision avec ses partenaires de la draft 2003 Chris Bosh et Dwyane Wade, qui tous deux firent de même et prolongèrent de manière à ce qu'ils soient libres en 2010.

Peu après le début de la saison suivante (2006-2007), James fut critiqué pour avoir régressé dans ses capacités de passe et de tirs, accusant un manque d'efforts et de concentration. Il retourna à son désormais habituel niveau après l'All-Star Game de 2007 pour finir la saison en trombe avec 27 points par match, ainsi qu'un bilan de plus de 50 victoires pour deux années consécutives pour son équipe, qui feront un nouveau tour aux playoffs : les Cavs fraieront leur chemin en tant que deuxièmes de la Conférence Est : de retour contre les Pistons en finale de Conférence, il marquera 29 des 30 points de son équipe au dernier quart-temps du match 5 (Cleveland était alors à égalité 2-2), et terminera le match à deux prolongations avec 48 points, incluant le double-pas de la victoire à deux secondes de la fin du match. Le commentateur Marv Albert décrira cette performance comme « la meilleure de toute l'histoire de l'après-saison », tandis que Steve Kerr, commentateur analyste, qualifiera cela comme « Jordan-esque » en référence à son ancien coéquipier Michael Jordan. ESPN attribuera également la quatrième place des meilleures actions de l'histoire moderne de la NBA à ce que James avait fait. Accédant à la Finale NBA de 2006 contre les Spurs de San Antonio, Cleveland se fera « sweeper » et perdra la finale 4 défaites à 0. Le bilan des finales sera malgré tout honorable pour James, 88 points marqués, 28 rebonds pris et 27 passes décisives données tout au long de ces quatre matches.

Au milieu de la saison 2007-2008, James participera au deuxième match All-Star de sa carrière, et obtiendra une deuxième nomination en tant que MVP de l'All-Star Game avec 27 points, 8 rebonds et 9 passes décisives, passant tout près d'un triple-double dans un match All-Star. Le 21 mars 2008 il prend seul la tête du classement des meilleurs marqueurs de l'histoire des Cleveland Cavaliers, devant Brad Daughtery en jouant 100 matches de moins. Sa fin de saison sera des plus tonitruantes avec 7 triples-doubles, record personnel et de l'équipe sur le nombre de triples-doubles en une saison, et, avec 30 points par match, obtiendra le titre de meilleur scoreur de la NBA sur cette saison-là. Si malgré tout le bilan de Cleveland sera de 45-37, soit plus de 5 défaites supplémentaires par rapport à l'année précédente, ils seront 4èmes de la Conférence Est. Cleveland disposera des Wizards comme il s'était passé l'année dernière, mais au tour suivant les Celtics de Boston les élimineront en demi-finale de Conférence Est en 7 matches, après notamment un show de James (45 points) et de Paul Pierce (41 points).

Un an plus tard, à la fin de la saison 2008-2009, James obtient sa première nomination en équipe-type défensive All-NBA de sa carrière avec 93 contres sur la saison, et est deuxième aux votes du Joueur Défensif de l'Année NBA, ainsi que le quatrième joueur après la fusion ABA-NBA à être en tête de son équipe en terme de points, passes décisives, rebonds, contres et interceptions sur une saison. Les Cavs se seront portés beaucoup mieux et auront fini la saison avec 66 victoires et 16 défaites, étant à une seule victoire à domicile de battre leur record de victoires à domicile sur une saison. Cette saison-là sera celle qui prouvera à toute la ligue que LeBron James est en passe de devenir son tout meilleur joueur, décrochant son premier titre de MVP (Most Valuable Player) de la saison. Lors des playoffs de cette année-là, les Cavs élimineront les Pistons de Detroit et les Hawks d'Atlanta 4 victoires à 0 chacun, rencontrant les Magic d'Orlando en finale de Conférence Est. Les Cavs perdront cette finale de Conférence 4 matches à 2, avec James ne saluant pas ses adversaires. Ce fait sera vu par plusieurs membres des médias américains comme « antisportif ».

Au cœur de la saison 2009-2010, les arrières de Cleveland se blessèrent les uns après les autres, forçant leur entraîneur à positionner LeBron en tant que meneur. Bénéficiant ainsi de minutes supplémentaires, il aura des chiffres de passes décisives supérieurs aux moyennes de sa carrière jusque-là, avec 8.6 passes décisives par match, et Cleveland ne pourra qu'en tirer du bien, finissant avec le meilleur bilan de la ligue pour la deuxième fois consécutive et un deuxième titre de MVP consécutif pour "LBJ". Les Cavs battront les Bulls de Chicago au premier tour, mais s'arrêteront face aux Celtics en demi-finale de Conférence, avec une piteuse prestation de LeBron qui n'aura marqué que 15 points lors du match 5, avec uniquement 20% de réussite. À la fin de ce match-là, que les Celtics auront gagné pour mener la série 3-2 (ils la remporteront plus tard lors du match 6), les fans des Cavaliers huèrent James, le club ayant subi sa pire défaite à domicile de son histoire en playoffs (88-120, soit 32 points de différence !).

Le Heat[modifier | modifier le wikicode]

Le 1er juillet 2010 à minuit est le moment où la période des transferts recommence en NBA. James décida de devenir un agent libre non restreint, c'est-à-dire il pouvait désormais signer avec l'équipe qu'il voulait sans aucune restriction, car il n'avait pas activé son option joueur. C'est alors que beaucoup d'équipes vinrent demander sa signature vers leur côté, incluant notamment les Heat de Miami, les Bulls de Chicago, les Clippers de Los Angeles, les Knicks de New York, les Nets de New Jersey, et les Cavs, désireux de voir leur superstar revenir à leur côté. Le 7 juillet, Chris Bosh et Dwyane Wade signèrent avec les Heat. Le 8 juillet, ESPN télévisa une émission spéciale nommée The Decision (La Décision) avec comme invité spécial LeBron James, pour qu'il parle de son avenir et quelle équipe va-t-il joindre. C'est ainsi que devant une immense audience (ESPN ayant collecté 2 millions et demis de dollars rien que par cette émission, montant distribué à des associations caritatives) qu'il déclare rejoindre les Heat, influencé par le président des Heat Pat Riley par l'idée de partager l'attaque entre lui, Bosh, et Wade, et de gagner un titre avec la franchise basée en Floride. De même, James pensait également qu'en rejoignant les Heat, il serait capable de réaliser un triple-double en une saison, rejoignant Oscar Robertson, l'unique joueur ayant été capable de le faire en 1961-1962.

Cette décision fut cependant mal digérée par énormément de monde, incluant supporters, anciens et actuels joueurs, ou d'analystes de sport, ne le considérant « pas à la hauteur de Michael Jordan, Larry Bird » ou autres légendes, ces derniers ayant comme points communs, le fait d'avoir gagné plusieurs titres NBA tout en restant fidèles à leurs franchises (respectivement les Bulls et les Celtics). Plusieurs personnes pensèrent que le choix de James était non-professionnel, parce qu'il avait des offres qui l'attendaient avant qu'il ne déclare sa décision, sans qu'il ne les informe de son choix d'aller à Miami. Le propriétaire des Cavs Dan Gilbert publia une lettre ouverte dénonçant ce que James a fait1, et les critiques émanèrent même de Jordan et d'Earvin "Magic" Johnson. Le mécontentement n'épargna pas les supporters, certains allant jusqu'à se filmer eux-mêmes en train de brûler leur maillot "James" de Cleveland.

La saison 2010-2011 commença ainsi pour le nouveau joueur des Heat. Il moyennera environ 27 points, 8 rebonds et 7 passes décisives par match, et mènera son équipe vers la Finale NBA contre les Mavericks de Dallas, perdue 4 matches à 2. Après cette défaite, LeBron se mit à s'entraîner avec Hakeem Olajuwon, légendaire pivot et reconnu pour être l'un des plus complets offensivement. Le dur travail avec lui fit ressentir sa différence aux Heat, commençant la saison 2011-2012 avec le meilleur début de l'histoire de la franchise. Cette saison fut raccourcie à 66 matches, au terme desquels LeBron obtiendra son troisième titre de MVP de saison. En finale de Conférence Est contre les Celtics de Boston, James porta les Heat lors du match 6 en marquant 45 points, égalisant la série 3 partout pour décrocher le match 7, et faire face aux Thunder d'Oklahoma City en Finale NBA. James dominera cette Finale, moyennant 28.6 points, 10.2 rebonds et 7.4 passes décisives sur les 5 matches qui l'ont opposé aux champions de l'Ouest. Il sera le MVP unanime de cette finale. Ce sera le premier titre de champion pour "King James".

L'année suivante, les Heat finiront avec un bilan de 66-16, étant incontestablement l'équipe à battre désormais. S'il finit la saison avec 27 points, 8 rebonds et 7 passes décisives en moyenne, il lui sera nécessaire de porter l'équipe offensivement, dû au mal qu'éprouvent ses coéquipiers à remplir le rôle qui leur est supposé. Malgré ces problèmes, les Heat arriveront à leur troisième finale consécutive, faisant face aux Spurs de San Antonio de Tony Parker, et les Floridiens obtiendront un deuxième titre NBA consécutif après 7 matches difficiles, série au cours de laquelle ils étaient menés de 3 matches à 2. LBJ décrochera également un titre de MVP de Finales, son deuxième après celui de l'an dernier.

Ses statistiques resteront constantes l'année suivante (2013-2014), année qui a vu les Heat enchaîner blessure après blessure, mais LeBron fut toujours présent, étant parmi les rares joueurs intacts. Les Heat continueront leur chemin habituel en playoffs, arrivant en finales pour la quatrième année consécutive, n'étant que la quatrième équipe sur l'histoire entière de la NBA à en faire ainsi. Ils rencontreront encore une fois les Spurs pour une réédition de la finale de l'an dernier, mais James ne pourra pas empêcher son équipe de perdre la finale en 5 matches.

Retour avec les Cavaliers[modifier | modifier le wikicode]

Le 25 juin 2014, James décida de ne pas renouveler son contrat avec les Heat. Il fut un agent libre le 1er juillet, annonçant son retour à Cleveland à travers le magazine Sports Illustrated, choix qui lui redonnait une image positive auprès des fans de Cleveland en particulier, au contraire de ce qu'avait produit The Decision en terme de réactions négatives. Redevenant un membre des "Cavs" le 12 juillet, il put également accueillir Kevin Love des Timberwolves de Minnesota, formant un nouveau trio avec le meneur Kyrie Irving. James et sa "nouvelle" équipe iront en Finale NBA, où ils perdront face aux Warriors de Golden State de la révélation Stephen Curry et Klay Thompson, notamment à cause du fait qu'Irving et Love furent blessés lors de la plupart des matches de la finale.

En 2015-2016, la vie se compliqua à James : il fut plusieurs fois critiqué pour son rôle dans plusieurs évènements divers, incluant notamment des relations tendues entre les membres de son trio, lui inclus, ainsi que sa responsabilité pour avoir provoqué le licenciement de l'entraîneur David Blatt en milieu de saison, alors que l'équipe gagnait malgré tout. Tout cela n'empêcha pas James et les Cavs de gagner 57 matches sur la saison, avec le meilleur bilan de l'Est. Lui et son équipe imposa alors un rythme de croisière aux autres équipes de l'Est, ne perdant que 2 matches sur 14 (4-0 au premier tour, 4-0 au deuxième, 4-2 en finale de l'Est) et rencontrant de nouveau les Warriors, qui sortaient d'une saison historique, ayant gagné 73 matches sur 82, le record précédent étant de 72 victoires. La finale commença très mal pour les Cavs, qui, au terme du match 4, étaient menés 3-1. C'est alors que LeBron prit les choses en main et marqua 41 points lors des deux matches suivants pour égaliser la série, et donna rendez-vous pour un match 7 qui s'acheva au score de 93-89 en faveur de Cleveland, avec un LeBron qui y enregistra un triple-double et étant par la même occasion MVP unanime de cette finale. La ville de l'Ohio mettra un terme à 52 ans d'absence de titre sportif professionnel, et les Cavaliers seront la première équipe à remonter un déficit de 3 défaites à 1 en finale pour finir par la gagner. Ils obtiendront aussi leur premier titre de champion NBA. James entrera également dans l'histoire, étant le seul joueur en NBA à avoir été le supérieur (aux autres joueurs présents lors de cette finale) dans chacune des 5 catégories statistiques (points, passes décisives, rebonds, contres, interceptions). Son contrat étant proche de l'expiration, il le renouvelle de 3 ans le 12 août 2016.

Les Lakers[modifier | modifier le wikicode]

À compléter Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. Améliore-la !


Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Portail du basketball —  Tous les articles concernant le basketball