Haïlé Sélassié

« Haïlé Sélassié » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Hailé Sélassié)
Aller à : navigation, rechercher
Hailé Sélassié en 1934.

Täfäri Mäkonnen (plus connu sous son nom de règne : Hailé Sélassié, ge'ez : ቀዳማዊ ኃይለ ሥላሴ) est un empereur d'Éthiopie, né le 23 juillet 1892 à Ejersa Goro (Éthiopie) et mort le 27 août 1975 (à 83 ans) à Addis-Abeba.

Famille[modifier | modifier le wikicode]

Täfäri (Hailé Sélassié) enfant, avec son père ras Mäkonnen.

Selon la tradition, il est le descendant direct du roi Salomon et de la reine de Saba qui sont mentionnés dans la Bible. Il appartient à la dynastie salomonide.

Son père le ras Mäkonnen, un cousin de l'empereur Menelik II d'Éthiopie, et sa mère Yäshimabät Ali meurent alors qu'il est encore un enfant. L'empereur Menelik veille alors sur son éducation. Täfäri Mäkonnen (le futur Hailé Sélassié) se marie en 1911 - il a 19 ans - avec Menen Askaw ; ils ont six enfants.

Régence[modifier | modifier le wikicode]

Menelik II meurt en 1913, et son petit-fils Iyasou lui succède pendant une courte période avant d'être détrôné en 1916. Sa tante Zaoditou (1876-1930), fille de Menelik, est proclamée impératrice. Son cousin Tafari Mäkonnen est désigné comme le successeur de Zaoditou et comme régent, c’est lui qui gouverne en réalité le pays jusqu’à la mort de l'impératrice en 1930.

Début de règne et exil[modifier | modifier le wikicode]

En 1930, Täfäri est couronné empereur (roi des rois) sous le nom d'Hailé Sélassié. L'Éthiopie est le seul pays d'Afrique à ne pas être colonisé par les européens mais, en 1935, le pays est envahi par les Italiens, qui essaient de se constituer un empire colonial (une première tentative, sous le règne de Menelik II, avait échoué). Le roi Victor-Emmanuel III d'Italie se proclame empereur d'Éthiopie, et Hailé Sélassié se réfugie au Royaume-Uni, où il réside (à Bath) pendant toute la durée de l'occupation italienne. Il retourne en 1941 dans son pays avec l'aide des Britanniques, vainqueurs des Italiens.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Politique extérieure de l'Italie fasciste#La guerre d'Éthiopie.

Retour au pouvoir et fin de règne[modifier | modifier le wikicode]

En 1945, l'Éthiopie fait partie de l'ONU. L'empereur tente de faire accorder une plus grande place aux pays d'Afrique sur le plan international. La région voisine de l'Érythrée est annexée et devient une province éthiopienne, mais d'importants mouvements réclamant l'indépendance apparaissent en Érythrée à partir de 1961.

L'éducation est reconnue prioritaire, Hailé Sélassié fait construire la première université éthiopienne à Addis-Abeba.

L'empereur exerce un pouvoir absolu et il gouverne (selon les opposants) comme un tyran. Ils lui reprochent aussi de placer d'importantes sommes d'argent à l'étranger, alors qu'une grande partie des Éthiopiens vit dans la misère. En 1973, une grande famine fait de nombreuses victimes dans le pays. L'année suivante, les mouvements de grève se multiplient : d'abord les étudiants et les enseignants, puis ensuite une grève générale. L'armée se révolte à son tour, une junte militaire prend le pouvoir et dépose Hailé Sélassié le 12 septembre 1974. Emprisonné, il meurt en 1975, peut-être assassiné (ou privé des soins nécessaires à son état de santé, selon une autre hypothèse).

Le savais-tu.png
Le savais-tu ?
Le mouvement rasta
Rasta est l'abréviation de Ras Tafari (le vrai nom d'Hailé Sélassié), qui n'a eu personnellement aucun lien avec ce mouvement mystique et artistique né en Jamaïque dans les années 1930.

Les rastas - pour la plupart descendants des esclaves venus d'Afrique - considèrent Hailé Sélassié comme un « guide » qui doit libérer le peuple noir et le mener vers la Terre promise (l'Éthiopie, seul pays d'Afrique qui n'a pas été colonisé)1. Le chanteur Bob Marley est le rasta le plus célèbre.

Vikiliens[modifier | modifier le wikicode]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. [ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rastafarisme/] Le rastafarisme sur l'encyclopédie Universalis
Images sur Hailé Sélassié Vikidia possède une catégorie d’images sur Hailé Sélassié.
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Haïlé Sélassié Ier de Wikipédia.
Portail de l'Afrique —  Tout sur l'Afrique, sa culture, son histoire...