Grand aumônier de France

« Grand aumônier de France » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Grand aumônier)
Aller à : navigation, rechercher
Chapelle du château de Versailles, une des Chapelles royales.

Le Grand aumônier de France était, sous l'Ancien régime, un haut poste de la Cour royale. Cette charge consistait en diriger une des parties de la Maison du roi : la maison ecclésiastique du roi. Le premier grand aumônier apparaît pendant le règne de François Ier. Ce poste religieux était occupé par un membre du haut-clergé, souvent un cardinal (depuis 1606), de la noblesse française ; s'y sont distingués les Rohan qui ont longtemps occupé le poste.

Les fonctions du Grand aumônier[modifier | modifier le wikicode]

Le grand aumônier de France devait diriger et organiser toutes les cérémonies et activités relatives à la religion du roi de France : les baptêmes des Enfants de France, les mariages des princes et princesses du sang. Il donnait la communion au roi... Il distribuait les aumônes du roi.

Le grand aumônier avait la charge de dresser la liste des prisonniers libérés dans certaines occasions (sacre du roi, mariage de la famille royale, premières entées dans les villes, victoires des armées royales…).

Le grand aumônier avait l'intendance de l'hôpital royal des Quinze Vingts et d'une grande partie des hôpitaux du royaume. Il distribuait une partie des bourses royales pour les élèves des collèges Louis-le-Grand, de Navarre et Sainte-Barbe. Il nommait les professeurs du Collège royal. Il surveillait tous les monastères de religieuses.

Il travaillait à la Chapelle royale, un lieu qui changeait au cours du temps, mais qui désignait couramment la Sainte-Chapelle, à Paris, et la chapelle du château de Versailles.

Cette charge, outre le prestige qu'elle procurait, permettait de disposer du revenu qui lui était lié, ainsi que d'un titre de duc à la Cour.

La maison ecclésiastique du roi[modifier | modifier le wikicode]

Sous la direction du Grand aumônier, d'autres religieux assuraient le service quotidien : le premier aumônier du roi, l'aumônier ordinaire, le maître de l'oratoire, le confesseur du roi, huit aumôniers servant par quartier... Au total près de deux cent personnes faisaient partie de la maison ecclésiastique du roi (sans compter les musiciens et chanteurs qui officiaient dans les cérémonies).

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]


Portail du christianisme —  Tous les articles concernant le christianisme.
Le portail de la Monarchie française —  De Clovis à Napoléon III. Les rois, les reines, les institutions royales.