Gigantopithèque

« Gigantopithèque » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Moulage d'un fossile de la mâchoire du gigantopithèque.

Le gigantopithèque (nom scientifique : Gigantopithecus) est une espèce de singe préhistorique, qui vivait il y a 9 millions d'années, au Miocène et qui a disparu au Pléistocène, il y a 400 000 ans. C'est le plus grand singe qui ait jamais vécu et qui soit connu à ce jour.

Ce singe a été découvert en 1935, dans une pharmacie chinoise, où ses dents fossilisées étaient vendues comme remèdes sous le nom de « dents de dragon ». On sait aujourd'hui que ces dents appartiennent en réalité à un cousin de l'orang-outan, qui fait partie, comme lui, de la famille des Hominidés. Le gigantopithèque devait mesurer environ 3 mètres de haut et peser autour de 500 kg, soit bien plus que le gorille, le plus grand singe vivant actuellement. Comme lui, il était végétarien : il se nourrissait probablement de bambous et de fruits.

Le gigantopithèque a vécu à la même époque et dans le même environnement que l’Homo erectus et l'Homme de Pékin. Certains scientifiques pensent que l’Homo erectus pourrait être la cause de la disparition du gigantopithèque.

Deux espèces de gigantopithèques ont été découvertes à ce jour : Gigantopithecus blackii et Gigantopithecus bilaspurensis. Le mot « gigantopithèque » veut dire « singe géant ».

Vikiliens pour compléter[modifier | modifier le wikicode]

Portail des animaux —  Tous les articles sur les animaux !