Déconstructivisme

« Déconstructivisme » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Turning Torso à Malmö (Suède), par Santiago Calatrava Valls.

Le déconstructivisme est un mouvement architectural qui prône l'abandon des schémas et des canons traditionnels de l'architecture.

Il propose de nouvelles géométries et des formes atypiques : sols inclinés, murs incurvés, toitures sans socle, angles aiguisés. Les bâtiments deviennent des objets de sculpture.

Philosophie[modifier | modifier le wikicode]

Le déconstructivisme est le prolongement, en architecture, du mouvement philosophique de la déconstruction. Cette école de pensée, qui s'exprime notamment en littérature, entend s'extraire de toute tradition ou de tout héritage culturel pour cerner le monde.

En 1988, Philip Johnson qui souhaite appliquer ce concept à l'architecture organise à New York une grande exposition appelée (en) « deconstructivist architecture » (« architecture déconstructiviste »). Les architectes invités à exposer leurs travaux, Frank Gehry, Peter Eisenman, Zaha Hadid, Rem Koolhaas, Daniel Libeskind, Coop-Himmelb(l)au et Bernard Tschumi, sont les futurs représentants du déconstructivisme.

Principaux architectes[modifier | modifier le wikicode]

Franck Gehry[modifier | modifier le wikicode]

Frank Gehry, architecte américano-canadien, est considéré comme le « maître du déconstructivisme ». Ses folles réalisations qui deviennent immanquablement des attractions touristiques en ont fait un des architectes les plus célèbres de l'ère moderne.

Frank Gehry joue sur de grandes voiles de métal ou de verre tordues et chiffonnées, des murs inclinés ou même incurvés comme dans la Maison dansante qui donne l'impression de vouloir s'effondrer.

Coop Himmelb(l)au[modifier | modifier le wikicode]

Ce cabinet autrichien implanté à Vienne, rassemblant plusieurs architectes de renommée internationale, a connu la notoriété pour ses réalisations étonnantes et poétiques : tours inclinées ou même tordues et grande variété de couleurs.

Le cabinet expérimente de nouvelles structures et géométries. Il utilise des techniques de conception modernes, telles que la création assistée par ordinateur, pour pousser à l'extrême la complexité des monuments.

Peter Eisenman[modifier | modifier le wikicode]

Architecte philosophe, Peter Eisenman théorise son œuvre qu'il considère comme un acte politique : lutter contre la tradition et la culture qui matricent l'architecture.

Avec des sols inclinés qui semblent défier la gravité, des perspectives tronquées ou des éléments répétitifs qui provoquent malaise et confusion, ses réalisations interpellent et questionnent.

Philip Johnson[modifier | modifier le wikicode]

Philip Johnson est un des précurseurs, si ce n'est le fondateur, du déconstructivisme. Après une longue carrière partagée entre plusieurs styles, il arrive en 1988 à la conclusion que toute l'architecture américaine doit être repensée et réinventée.

Ses tours jumelles à Madrid, appelées « Porte de l'Europe », ont une inclinaison de 15 degrés.

Portail de l'architecture —  Tout sur les monuments et les architectes célèbres.