Comices calates

« Comices calates » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Les comices calates sont une assemblée du peuple romain. Ils ont la même constitution que les comices curiates, mais ils sont présidés par un collège de prêtres et par le Pontifex maximus. Les participants aux comices calates ne votent pas. Ils sont réunis pour prendre connaissance de règlements religieux, en particulier la détermination des jours fastes et néfastes ce qui est décisif pour la vie politique et sociale de Rome. On y porte également à la connaissance du public des dispositions testamentaires (à une époque où les personnes alphabétisées étaient peu nombreuses).

Les origines des comices calates[modifier | modifier le wikicode]

Les comices calates, comme les comices curiates, existent déjà pendant la période royale de l'histoire romaine. On les appellent ainsi en référence aux « calatores », les serviteurs des pontifes qui faisaient connaître à la population la tenue des réunions.

Les personnes qui assistent aux comices calates sont les mêmes que celles qui participent aux comices curiates. Mais la réunion est présidée par les pontifes et non par le roi ou les consuls. Les réunions se tenaient sur le Capitole, devant la curia calata, un bâtiment construit à cet effet.

Les fonctions des comices calates[modifier | modifier le wikicode]

Par rapport aux autres assemblées romaines, les participants aux comices calates ne délibèrent pas et ne votent pas. Ils ont un rôle passif et se contentent d'écouter ce que les autorités ont à leur dire, ils sont donc des témoins.

Les réunions des comices calates ont d'abord pour but de porter à la connaissance de la population les jours du calendrier. Ce sont les pontifes qui décident du jour des calendes et des nonnes. Ce sont eux qui savent quels sont les jours fastes (pendant lesquels on peut agir et entreprendre) et les jours néfastes (pendant lesquels il vaut mieux ne rien faire comme action publique ou d'ordre privé). Y sont également annoncés les jours où des fêtes (pour la plupart en rapport avec la religion) auront lieu.

Les comices calates servent aussi de réunions au cours desquelles les flamines et le rex sacrorum sont consacrés et peuvent alors exercer leurs fonctions religieuses.

Les comices calates servent aussi à faire connaître publiquement le contenu des testaments. Le peuple étant alors le témoin de cet acte qui modifie les droits des héritiers, mais aussi permet avec l'adoption de transférer les biens d'une famille à une autre. Il s'agit d'obliger les bénéficiaires du testament à respecter les volontés de la personne qui décèdera. Il faut aussi faire prêter serment aux bénéficiaires de continuer les cultes domestiques privés que faisait la personne qui décèdera. Cette fonction se faisait aux cours de deux réunions annuelles, puis elle disparut progressivement.

Portail de la Rome antique —  Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.