Livre d'or
Livre d'or

les bavardagesdemande d'article
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Comices tributes

« Comices tributes » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Les comices tributes étaient une des assemblées dans lesquelles les Romains votaient les lois et élisaient les magistrats. Ils ont été créés au milieu du IVe siècle av. J.-C. certainement à l'initiative des magistrats d'origine plébéienne. Dans les comices tributes les Romains étaient regroupés en fonction de leur origine territoriale.

En 471 av. J.-C., il y avait 25 tribus : 4 urbaines et une dizaine de tribus rustiques (de la campagne des alentours de Rome), ces dernières seront jusqu’à 31 avec l'augmentation des territoires contrôlés par Rome. Les citoyens vivant loin de Rome et de l'Italie étaient rattachés à une tribu romaine.

Les comices tributes élisaient les tribuns, les édiles plébéiens, les questeurs; les résolutions prises par les comices tributes devenaient des lois pour tout le peuple romain et n'étaient pas soumises à l'accord (ratification) du Sénat.

Les tribus romaines[modifier | modifier le wikicode]

Dans les premiers siècles de l'Histoire de Rome, celle-ci est une ville (Urbs) qui est le chef-lieu d'un territoire plus vaste appelé l’« ager Romanus ». Le tout forme forme la cité. (« civitas » de Rome). Entre les deux composantes du territoire existent des relations économiques puisque le territoire, en fait les campagnes alentours, approvisionne la ville. Les deux parties ont également des relations politiques puisqu'une partie des Romains sont propriétaires de terres de l'ager romanus et viennent en ville pour exercer leurs droits politiques de citoyens, c'est-à-dire élire les magistrats et voter les lois proposées par ces magistrats.

Les tribus romaines sont des découpages du territoire de Rome. En 471 av. J.-C., il y avait 25 tribus: 4 tribus urbaines qui correspondent aux quatre régions intérieures de la ville Rome : Palatina, Esquilina, Collina et Suburana et onze tribus rustiques (nombre qui augmentera puisqu'il y aura 31 tribus rustiques en 241 av. J.-C..)

Chaque citoyen romain est enregistré dans une tribu et souvent après ses trois noms ordinaires il mentionne la tribu dont il fait partie. Progressivement l'appartenance à une tribu devient héréditaire. Pour les votes chaque citoyen s'exprime dans la tribu à laquelle il appartient et où il a son domicile.

Les tribus urbaines sont surtout composées des artisans, des commerçants de Rome. Pour la plupart ils ne ne possèdent pas de propriétés. En 304 av. J.-C.., les censeurs décident de répartir les affranchis, dans les 4 tribus urbaines.

Les tribus rustiques sont dominées par les gros propriétaires fonciers. Employant des esclaves ou des ouvriers agricoles, eux seuls disposent de temps libre pour se rendre à Rome et participer aux réunions des comices.

L’attribution de la citoyenneté romaine complète aux habitants des territoires conquis et de ce fait sont non inscrits dans les tribus d'origine, se fait en rattachant leurs territoires aux tribus existantes les plus proches (donc aux tribus rustiques). Puis malgré l'augmentation des distances, les citoyens nouveaux des territoires plus lointains sont rattachés aux anciennes tribus rustiques (Ces citoyens ne participaient que très exceptionnellement aux réunions de la tribu à laquelle ils appartiennent).

Les citoyens romains, souvent des vétérans des légions romaines, partis fonder des colonies loin de Rome ne pouvaient pas participer aux réunions.

Prise de la décision dans les tribus[modifier | modifier le wikicode]

Chaque tribu compte pour une voix. Avant le vote général des tribus, dans chaque tribu les citoyens présents discutent puis prennent une décision commune sur le texte de loi présenté ou sur un candidat à une magistrature.

Avec ce système les tribus urbaines qui ne sont que quatre alors qu'elles renferment un très grand nombre de population sont désavantagées par rapport aux tribus rustiques. Celles-ci moins peuplées, et où les membres présents sont peu nombreux lors des votes sont surtout des gros propriétaires, disposent de 31 voix.

Comme dans les comices centuriates, basés sur la richesse, le système politique romain n'est pas égalitaire.

Les fonctions des comices tributes[modifier | modifier le wikicode]

Les fonctions électives[modifier | modifier le wikicode]

Les comices tributes élisent les magistrats inférieurs sans imperium c'est-à-dire, les tribuns de la plèbe, les questeurs, les édiles plébéiens.

Les fonctions législatives[modifier | modifier le wikicode]

Les comices votent sur la question posée par le magistrat. Mais l'initiative de la loi appartient exclusivement aux magistrats qui convoquent l'assemblée. Trois semaines avant la réunion des comices, la question portant sur le projet de loi fait l'objet d'un affichage public, afin que les citoyens puissent y réfléchir. À la fin de la réunion des comices ceux-ci votent sans débat et sans droit d'amendement.

Si la majorité des tribus vote le texte, il est proclamé par le consul. Et devient une loi pour l'ensemble du peuple romain.

La fonction judiciaire[modifier | modifier le wikicode]

Les comices tributes interviennent comme tribunal quand les citoyens sont accusés de délits seulement passibles d'amende.

Vikiliens pour compléter sur les assemblées romaines antiques[modifier | modifier le wikicode]

Portail Rome antique —  Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.