Chemins incas

« Chemins incas » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Carte, du réseau des chemins incas
Les chemins incas

Les chemins incas sont un réseau de voies de communication créé par les peuples amérindiens dans les Andes. Il a été beaucoup utilisé pendant l'empire inca pendant lequel il permettait de relier tous les points de l'empire à la capitale Cusco (le « nombril du monde »).

Les chemins incas ont été inscrits en juin 2014 au patrimoine mondial de l'Unesco.

Localisation[modifier | modifier le wikicode]

Le chemin des Incas (Qhapaq Ñan) parcourt la Colombie, l'Équateur, le Pérou, la Bolivie, le Chili et l'Argentine, le tout dans la région montagneuse des Andes.

Il est formé de deux axes principaux de direction Nord-Sud, un le long de la côte de l'océan Pacifique, l'autre dans la montagne. Des axes secondaires permettaient de desservir les régions avoisinantes. Au total il y a 22 500 km de tracé et dessert environ 3 millions de km2.

Circuler sur les chemins incas[modifier | modifier le wikicode]

Le chemin était tracé aussi bien dans la montagne, très haute (il y a des portions du chemin qui se trouvent à près de 5 000m d'altitude), que dans les déserts ou la forêt amazonienne.

Le chemin était pavé par des pierres ou des galets là où cela était possible. Il pouvait être balisé par des poteaux enfoncés dans le sol. Les pentes trop raides étaient entaillées par des escaliers, les ravins étaient franchis grâce à des ponts suspendus faits avec des cordes dont la portée pouvait atteindre 60 mètres. Les habitants des villages les plus proches du tracé devaient en assurer l'entretien.

Tous les 7 kilomètres, un poste fortifié (pukara) permettait de contrôler les utilisateurs. Tous les 21 km, soit une journée de marche, une auberge (tambo) accueillait les voyageurs, surtout les notables et fonctionnaires en déplacement et les commerçants transportant leurs marchandises à dos d'hommes ou de lamas.

Dessin en noir et blanc.Un indien déployant une cordelette avec plusieurs lanières qui pendent
Un indien maniant le quipu

Le système de la poste (transmission du courrier officiel) était organisé. Les Amérindiens ignorant l'existence du cheval, c'étaient des hommes qui acheminaient le courrier. Des coureurs (les chasquis) se relayaient tous les 2 ou 3 kilomètres, le message pouvait parcourir 240 km par jour. Les Amérindiens ignorant l'écriture, les messages étaient des cordelettes de différentes couleurs avec des nœuds (quipu) ; ils permettaient la comptabilité du bétail, celle des populations...

Portail de l'Amérique - Tous les articles sur l'Amérique.
Portail de l'Amérique précolombienne —  Tous les articles concernant l'Amérique précolombienne.