Chambre noire

« Chambre noire » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Fonctionnement d'une camera oscura ou chambre noire : dans ce modèle, l'image est redressée verticalement par un miroir interne, mais elle reste inversée latéralement.

Une chambre noire (nommée aussi en latin « camera obscura », et en italien « camera oscura ») est un instrument optique inventé au Moyen Âge, qui permet d'observer une vue en deux dimensions sur un verre dépoli vertical ou horizontal, ou bien sur un mur au fond d'une pièce.

Grâce à la chambre noire, les peintres disposaient d'un vision fidèle de la réalité, sous la forme d'une projection plane qu'ils devaient reporter manuellement sur une feuille de papier ou une toile.

Principe d'un sténopé

La chambre noire est habituellement équipée d'un objectif, qui concentre les rayons lumineux, mais on pouvait aussi se contenter d'un sténopé, simple trou laissant passer la lumière.

Léonard de Vinci a noté que l'image obtenue sur un dépoli ou un mur vertical était à l'envers (tête en bas). C'est pourquoi on a ajouté un miroir dans la chambre noire, pour redresser l'image (mais dans ce cas, on constate que l'image est inversée latéralement, c'est-à-dire de gauche à droite).

L'invention de la photographie a permis de fixer la projection plane produite dans la chambre noire.

La Dentellière, par Johannes Vermeer vers 1670, musée du Louvre

Exemples d'utilisation de la chambre noire[modifier | modifier le wikicode]

La Dentellière, par Vermeer[modifier | modifier le wikicode]

Le tableau représente une jeune fille occupée à ses travaux de dentelle.

Les commentateurs pensent que Vermeer s'est aidé d'une camera oscura (chambre noire) constituée d'un objectif, d'un miroir et d'un verre dépoli, dont la mise au point n'est exacte que sur un plan en profondeur. Le peintre aurait donc respecté l'effet de flou du premier plan pour mieux rendre l'impression de relief par la profondeur de champ, exactement comme le font les photographes modernes.

Les fils rouges du premier plan sont ainsi traités en flou, alors que les fils de la dentelle ou les cheveux de la jeune fille sont nets, représentés avec la plus grande précision.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : La Dentellière.
La place Saint-Marc, par Canaletto, vers 1730.

La place Saint-Marc, par Canaletto[modifier | modifier le wikicode]

Antonio Canaletto nous montre la célèbre place de Venise de manière aussi exacte et minutieuse que possible.

Les lignes fuyantes des immeubles convergent vers la basilique de manière naturelle, des deux côtés.

L'observation de la ligne d'horizon montre que le peintre a placé sa chambre noire derrière une fenêtre située au fond de la place, au niveau du premier étage, juste au-dessus des arcades.

L'exactitude de la perspective évoque inévitablement une photographie ou une carte postale.

La chambre claire ou « chambre de Wollaston »[modifier | modifier le wikicode]

La chambre claire est un autre instrument optique, inventé en 1806 par le physicien britannique William Hyde Wollaston (wp) destiné à reporter facilement sur une feuille de papier une scène qu'on a devant soi.

La perspective est reproduite de façon parfaite, grâce un prisme permettant de voir sur la feuille de papier une image exacte, sur laquelle on peut dessiner.

Il est recommandé d'utiliser un papier de couleur foncée, car la luminosité, sur un papier blanc, gêne le dessinateur.

Quoi qu'il en soit, le résultat final, comme pour la chambre noire, est fonction de l'habileté et du talent de l'artiste.

Portail des techniques — Tous les articles sur les moyens de transport, l'informatique, les outils et les matériaux…
Portail des arts —  Tous les articles sur les différentes formes d'art.